Sympa
Sympa

10 Couples de cinéma aux relations étranges que nous prenons pour de l’amour

Il y a une histoire d’amour dans presque tous les films et séries : c’est un ingrédient souvent nécessaire pour séduire le public. Mais il arrive parfois que sous couvert de romance et d’amour, nous nous retrouvions face à des relations malsaines. Le spectateur, en admiration devant l’image à l’écran, adhère involontairement à ces idées lui-même, en essayant par la suite de construire sa vie selon les stéréotypes du cinéma.

Chez Sympa, nous souhaitons aujourd’hui te présenter les couples du cinéma qui nous ont fascinés. Mais peu d’entre nous s’interrogent sur la véritable nature des relations qui lient ces personnages iconiques.

1. " Pretty Woman " — Edward et Vivian

Les tabous sociaux et culturels dans la vraie vie auraient certainement joué un rôle, et Edward n’aurait pas pu entrer dans une relation formelle avec une call-girl : le risque est trop élevé. Et la nature même de cette relation soulève de grandes questions : en offrant des vêtements, des bijoux et tout le reste à Vivian, Edward achète en réalité son amour, mais le spectateur perçoit cela comme une preuve de véritables sentiments.

Dans la version originale du film, la fin n’est pas celle que l’on connaît. Kit, l’amie de Vivian, meurt et Edward jette la call-girl à la porte avec tout l’argent qu’il lui avait donné. Mais le public est prêt à payer pour assister à un conte de fées, la vraie vie étant déjà une grosse déception. C’est pourquoi le scénario a été réécrit pour transformer Vivian en Cendrillon des temps modernes.

2. " X-Men " — Bobby et Rogue

Rogue est un personnage incroyablement tragique. En raison de son incapacité à toucher quelqu’un sans risquer de nuire à cette personne, nouer une relation s’avère extrêmement compliqué pour elle.

3. " The Hunger Games " - Peeta et Katniss

La relation de ces personnages est très complexe et ne ressemble guère à une histoire d’amour heureuse. Dans la première partie du film, Peeta déclare publiquement être amoureux de Katniss. C’est un geste manipulateur. Il lui avoue plus tard en tête-à-tête qu’il s’agissait d’un simple compliment. Un autre exemple de manipulation : le retournement magistral de situation quand Peeta était coupable et qu’il devient tout à coup innocent.

En gros, la complexité psychologique de Peeta est à l’origine de toutes ses difficultés. Katniss est un livre ouvert pour tout le monde, sauf pour elle-même. Peeta est un gars gentil et brave, mais il ne manque pas une occasion de tirer profit de la situation. Il attache littéralement Katniss avec des chaînes invisibles et la fait jouer selon ses propres règles. Par exemple, lorsqu’il déclare publiquement que Katniss est enceinte et qu’elle doit jouer le jeu.

La cerise sur le gâteau est le fait que l’alchimie entre ces deux personnages ne se produit ni à l’écran ni dans les livres.

4. " Passengers " — Jim & Aurora

La relation entre ces personnages n’est rien d’autre que de la cruauté avec une touche romantique. Ils sont enfermés dans un vaisseau spatial et doivent trouver un moyen de survivre sans devenir fous de solitude.

Les sentiments d’Aurora envers Jim sont en quelque sorte le syndrome de Stockholm. Le comportement de Jim dans le film est atroce et se justifie par le désespoir qu’il ressent. Le film dupe le public, le forçant à sympathiser avec le personnage, même s’il condamne à mort une femme innocente au milieu de nulle part.

5. " Happiness Therapy " — Tiffany et Pat

Il y a des obstacles presque insurmontables entre ces héros : une injonction, la mort d’un conjoint, un amour non réciproque et ravageur, des tensions avec les proches, la santé mentale, etc. En peu de temps, on a du mal à tout bien comprendre. Et bien que Pat et Tiffany forment un couple très mignon, ils ont tout d’abord besoin de régler leurs problèmes chacun de leur côté pour ensuite seulement commencer à construire une relation qui tient la route.

6. " Cinquante nuances de Grey " - Anastasia et Christian

La série de ces films est une pure apologie romantique des relations toxiques. La violence est à la fois physique et émotionnelle. Christian, manipulateur et possessif, cherche à contrôler la vie d’Anastasia. À première vue, ce couple est en manque de confiance réciproque. Rappelez-vous : chaque fois qu’Anastasia cherche à en savoir un peu plus sur le passé de son petit ami, il se dérobe.

Dans les films comme dans le livre, l’idée est que Christian change sous l’influence d’Anastasia. Cela ressemble au syndrome de " l’aile cassée " : on est attiré par des personnes avec un certain nombre de problèmes, mais on espère pouvoir les résoudre. Entamer une relation dans l’espoir de transformer son partenaire est clairement malsain.

7. " Coup de foudre à Notting Hill " — Anna et William

Souvenez-vous de l’histoire : une femme célèbre rencontre un humble propriétaire de librairie et noue une relation avec lui, même si elle a déjà quelqu’un dans sa vie. Dès que la presse apprend l’existence de cette liaison, Anna rejette la faute sur William et le quitte. Quelques mois plus tard, l’amant malheureux lui demande pardon, comme s’il était le seul à blâmer pour tout ce qui s’était passé.

De plus, la relation de ces héros repose sur le mensonge : Anna cache à William qu’elle a déjà quelqu’un, puis cache à tout le monde sa liaison avec William. Franchement, il y a mieux comme fondations pour construire une véritable histoire d’amour.

8. " Forrest Gump " — Forrest & Jenny

Tout au long du film, les réalisateurs cherchent à nous faire comprendre que Jenny est le seul véritable amour du personnage principal, bien qu’elle montre constamment son agacement pour l’adulation de Forrest. De plus, elle lui fait du mal plus d’une fois. Le film entier n’est rien d’autre qu’une histoire d’amour non réciproque.

Les spectateurs appellent même Jenny “l’héroïne de cinéma la plus toxique”. Souvenez-vous : elle fuyait constamment le seul homme qui prenait soin d’elle et elle n’est revenue vers lui que lorsqu’il est devenu riche. Avec un enfant en plus.

9. " Gatsby le magnifique " — Daisy et Jay

Le moteur de tout le film est l’amour obsessionnel de Gatsby envers Daisy et son irrépressible désir de récupérer cette femme. Le moyen choisi est douteux : Jay commet des crimes afin de gagner de l’argent. De plus, Gatsby se moque du fait que Daisy soit déjà mariée, et il tente de ruiner sa vie. L’héroïne elle-même aime les deux hommes : son mari et son amant. On peut fantasmer ce couple tant qu’on veut, mais leur relation peut difficilement être qualifiée de saine.

10. " Game of Thrones " — Jaime et Cersei

Ces deux-là sont frère et sœur, donc l’inceste devrait déjà en soi être un obstacle à leur relation. En théorie, les spectateurs devraient détester ce couple, mais beaucoup le traitent avec sympathie et compassion.

Des deux, Jaime est le maillon faible. Rappelez-vous : quand Myrcella meurt, Cersei accuse Jaime de sa mort, mais lorsque Tommen perd la vie, Jaime ne blâme pas Cersei, alors qu’il aurait pu. De plus, l’héroïne est une femme infidèle : dès que son bien-aimé est parti, un autre a pris sa place.

Alors, que penses-tu de ces couples de cinéma ? Et toi, en connais-tu d’autres qui ont des relations ou des sentiments malsains ? N’hésite pas à nous donner ton avis dans les commentaires !

Partager cet article