10+ Raisons qui peuvent expliquer pourquoi n’importe quelle école de quartier est meilleure que Poudlard

Salut, je m’appelle Anastassia. Lorsque j’avais 11 ans, je rêvais qu’un jour, une chouette m’apporterait le courrier m’annonçant que j’étais acceptée dans la meilleure école de magie du monde. Aujourd’hui, j’ai une petite fille et j’espérais qu’elle aurait le même rêve que moi.

Récemment, alors que je lui lisais “Harry Potter” avant de la coucher, j’ai réalisé que même si le plus grand miracle sur Terre se produisait et qu’un grand oiseau blanc apportait une lettre de Poudlard à mon bébé, je ne la laisserais jamais y aller. Et je suis prête à expliquer pourquoi aux lecteurs de Sympa.

C’est dangereux

Des incidents graves se produisent tout le temps à Poudlard. Un troll attaque Hermione, Ginny Weasley rencontre le Basilic de trop près, un fugitif d’Azkaban arrive à s’y introduire (OK, c’est bien le gentil Sirius, mais le fait même qu’un prisonnier fugitif puisse facilement entrer dans l’enceinte de l’école est effrayant) et Mimi Geignarde et Cédric Diggory y sont morts. Tout ça alors qu’on nous dit constamment que cette école de magie est l’endroit le plus sûr sur Terre.

Aux alentours de l’école, ça ne va pas très bien non plus

Près de Poudlard, il y a la soi-disant Forêt interdite. J’écris " soi-disant " car les élèves, malgré les interdictions, s’y rendent de temps en temps. De plus, les enseignants ont eu une excellente idée de punition pour les enfants de 11 ans : une sortie nocturne dans les bois où vivent les mauvais esprits. C’est comme si le directeur d’un collège envoyait des élèves de sixième accompagnés du professeur d’EPS repérer qui vole les biens de l’établissement pendant la nuit.

L’école n’apprend pas du tout à se repérer dans le monde des Moldus

À Poudlard, il y a une Étude des Moldus, mais c’est une matière optionnelle. De nombreux étudiants ne connaissent pas du tout le monde des Moldus, et même une voiture banale provoque une véritable stupeur chez eux. Pourtant, les sorciers feraient bien de se mettre à l’aise parmi les simples mortels. Au moins pour ne pas se faire repérer.

On n’explique pas aux élèves comment le monde est fait

La magie, c’est merveilleux, mais connaître la théorie du Big Bang, par exemple, ne serait pas du luxe pour les jeunes élèves de Poudlard, au moins pour leur culture générale. Les sorciers devraient être au courant du fonctionnement de l’Univers et notamment de notre planète, car ils y vivent, tout comme les Moldus.

Les langues étrangères n’y sont pas enseignées non plus

Il n’y a pas un seul cours de langues étrangères à Poudlard. OK, il est impossible d’apprendre le fourchelangue, mais le français, par exemple, ne ferait pas de mal aux élèves, au moins pour communiquer avec des magiciens d’autres pays. Ainsi, lors du Tournoi des Trois Sorciers, il n’y aurait pas eu de barrière linguistique. Je ne me souviens pas qu’il y ait eu un sortilège permettant de comprendre toutes les langues du monde. Cela signifie que les étudiants de Beauxbâtons et Durmstrang avaient des cours d’anglais, c’est sûr. Cela vaut peut-être la peine d’examiner ces écoles de plus près avant d’envisager d’y faire ses études.

Il y a très peu d’activités physiques

À Poudlard, il n’y a pas de cours d’EPS. Pendant la première année, les élèves apprennent à voler sur un balai, puis certains sont sélectionnés pour faire partie de l’équipe de Quidditch et les autres sont totalement oubliés. Il n’y a pas d’autres activités sportives pour les sorciers. Au moins, à l’école de magie, il est interdit d’utiliser ses pouvoirs pour se déplacer, ainsi les enfants doivent beaucoup marcher : on peut considérer cela comme une sorte d’activité physique.

Il existe un vrai problème de sélection des enseignants

Sibylle Trelawney est une femme déséquilibrée qui se permet de minimiser les capacités de ses élèves. Souvenez-vous comment elle a insulté Hermione. Elle aime aussi faire peur aux enfants, leur promettant constamment un avenir terrible.

Le professeur Rogue est sûrement un très bon prof. Mais il traite très mal ses élèves : ses commentaires agressifs et la violence physique sont tout à fait inacceptables. Si on connaît son histoire, on peut comprendre pourquoi il traite mal Harry, mais son attitude envers Hermione, qui est une fille consciencieuse et responsable, est vraiment difficile à expliquer, hormis par le fait qu’elle soit issue d’une famille de Moldus, mais, si c’est le cas, c’est monstrueux pour un enseignant.

Les élèves sont surveillés par Argus Rusard

L’un des cauchemars de Poudlard : son concierge qui ne maîtrise pas la magie. Il est très cruel, il rêve de rétablir le système des châtiments corporels et il garde, en secret, des fers et des chaînes dans l’espoir que cela servira un jour. De plus, Argus Rusard croit sincèrement que Dolores Ombrage est la meilleure chose qui soit arrivée à l’école.

L’idée que les sorciers doivent absolument être de race pure n’est pas étouffée dans l’œuf

Ce n’est sûrement pas une découverte pour les dirigeants de Poudlard que la plupart d’étudiants de Serpentard n’aiment pas les sorciers Moldus. Pourtant, ni Dumbledore, ni les autres professeurs n’essaient d’inverser la tendance. Après la bataille pour l’école de magie, lorsque Voldemort a été battu au prix de tant de vies, on ne comprend absolument pas pourquoi la maison Serpentard n’a pas été fermée une bonne fois pour toutes.

Parmi les quatre maisons, le directeur fait l’éloge d’une seule

Dumbledore a souligné à plusieurs reprises que les quatre maisons de Poudlard avaient la même importance. Et pourtant, il s’avère que le directeur a des favoris. Dans Harry Potter à l’école des sorciers, le professeur a littéralement arraché la victoire bien méritée à Serpentard et l’a offerte à Gryffondor. De plus, pour des mérites qui n’ont rien à voir avec les études.

Au sein de Gryffondor, les élèves ne sont pas traités de la même manière. On pardonne n’importe quelle bêtise au Golden Trio. Harry Potter, qui ne se soucie pas du respect du règlement de l’école, échappe aux punitions dans la plupart des cas. Hermione, une fille sage, la première de la classe, vole des objets aux enseignants (notamment l’ingrédient indispensable à la préparation d’une potion, qu’elle a volé à Rogue).

Le harcèlement y prospère

On dirait que l’intimidation a toujours été présente à Poudlard. James Potter, Sirius Black et Remus Lupin harcelaient Severus Rogue ; Drago Malefoy et ses copains embêtent en permanence Harry, Ron et Hermione ; les affaires de Luna Lovegood ont été volées et cachées. Les enseignants ont fermé les yeux et les coupables n’ont jamais été punis. Une seule fois, un professeur a pris la défense de la victime : Alastor Maugrey a arrêté Drago, qui voulait frapper Harry dans le dos.

L’esclavage est légal

On peut se moquer autant qu’on veut d’Hermione et de sa société de protection des elfes de maison. Mais tout comme Miss Granger, nous avons grandi dans le monde des humains et nous comprenons très bien que l’esclavage est immoral, injuste et odieux. “C’est un bonheur pour eux de servir” n’est pas un argument valable. Point.

De plus, les enfants qui résident en permanence à Poudlard n’apprennent pas du tout à prendre soin d’eux et du lieu dans lequel ils vivent. Par conséquent, les élèves sont plus susceptibles de devenir des “fainéants du ménage” et des gens qui n’apprécient pas le travail des autres à leur juste valeur.

Alors, es-tu d’accord avec Anastassia ? Et toi, enverrais-tu ton enfant à Poudlard s’il recevait une lettre d’admission ? N’hésite pas à partager ton avis dans les commentaires !

Partager cet article