Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

11 choses sur lesquelles tu devrais arrêter de fantasmer pour être plus heureux dans ta vie

Souvent, regarder des films ou lire des livres et des magazines crée un halo romantique autour de certaines situations de la vie qui finissent par nous rendre amers ou malheureux si nous pensons ne pas vivre les choses comme on l’aurait rêvé. Par exemple, nous sommes fascinés par les histoires d’amour passionnelles ou les relations complexes ; nous pensons que les sentiments forts sont forcément associés à une douleur intense. Nous trouvons les gens dotés d’un caractère cynique absolument charmants — alors qu’ils sont surtout désagréables... Quant à la grossesse, on nous serine que ce serait la meilleure période dans la vie de chaque femme... alors que la réalité est parfois bien différente.

Certains de ces phénomènes nous semblent tout à fait inoffensifs, cependant, selon les psychologues, il suffit de changer sa façon de voir certaines choses pour que nos vies s’améliorent de façon significative. Chez Sympa, nous avons décidé de lister des choses qui ne valent pas la peine d’être idéalisées.

Amour non réciproque

On croit que plus on aime une personne, plus on va devoir souffrir. Cependant, les psychologues affirment que c’est faux : une douleur constante n’a pas sa place dans des relations saines. Les experts ont établi un lien entre notre comportement et les relations de nos parents et des membres de notre famille durant l’enfance.

Selon le psychothérapeute Robin Norwood, si la jeune fille avait un père émotionnellement inaccessible, il y a un risque qu’elle choisisse des hommes indifférents à l’âge adulte. Elle sera habituée à essayer d’attirer l’attention d’un homme et de recevoir de la froideur en retour : c’est un modèle de communication qui lui sera familier. Norwood est également convaincu que les enfants dont les parents avaient une certaine forme de dépendance (à l’alcool par exemple) peuvent aussi amorcer une relation destructive à l’âge adulte.

Sociopathie

Dernièrement, les cinéastes préfèrent que les personnages principaux de leurs films soient de charmants sociopathes. Rappelle-toi de série Sherlock, où le détective qui ne sait pas communiquer avec les gens est très séduisant : les fans adorent quand il montre soudain ses sentiments.

Cependant, dans la vie réelle, il serait difficile de maintenir une relation avec un tel individu, car les sociopathes ne ressentent aucune compassion, aucune culpabilité et aucun amour (le trouble de la personnalité se caractérise par un comportement antisocial et le non-respect des normes).

Solitude

Beaucoup de personnages littéraires sont solitaires, et personne ne les comprend. Selon la théorie du neurologue John Kachioppo, nous avons besoin de solitude pour avoir envie d’entretenir des relations avec d’autres personnes. Cependant, ce sentiment ne peut être bénéfique que lorsqu’il est temporaire.

Si la solitude devient chronique, les conséquences peuvent être graves : détérioration du sommeil, dépression, problèmes de santé. De plus, selon certains scientifiques, la solitude est le principal ennemi du cœur et des vaisseaux sanguins, augmentant la probabilité de décès prématuré d’environ 2 fois.

Les mauvais garçons (Bad Boys)

Les histoires de Belle, qui a su transformer la Bête en prince, et de Cinquante nuances de Grey d’Anastasia Steele, qui a réussi à faire du froid sadique un homme aimant, sont très populaires. Les bad boys, comme Draco Malfoy ou Jim Moriarty, semblent très attirants. Cependant, dans la vie réelle, une relation avec un partenaire tyrannique peut conduire à une situation psychologique très compliquée.

Il y a le syndrome domestique de Stockholm : un lien affectif entre la victime et l’agresseur dans les relations familiales dominantes. C’est-à-dire que l’un des conjoints (quel que soit son sexe) subit périodiquement de la violence psychologique ou physique de la part de son partenaire, et la perçoit comme normale, justifiant la conduite de l’être aimé, allant même jusqu’à lui être reconnaissant de ne pas lui faire pire. Certains pensent qu’ils seront capables de “sauver” leur partenaire-agresseur avec leur amour, et de le faire changer. Mais les psychologues affirment qu’il est impossible de réaliser ce changement si l’agresseur lui-même ne le veut pas.

Mauvaises habitudes

De nos jours, les vices sont à la mode : fumer, consommer de l’alcool et des drogues. Dans les films, les héros noient souvent leur chagrin dans les vapeurs d’alcool, une cigarette au bec. Même les drogues sont représentées sous un halo romantique.

Cependant, les psychologues expliquent qu’une telle vision “cool” a des conséquences négatives, car les gens ne sentent plus le danger des mauvaises habitudes. Même lorsque les enfants, imitant les adultes, font “tchin-tchin” avec leurs verres de jus, nous devrions nous inquiéter : les enfants s’habituent alors à l’idée que l’alcool fait partie intégrante des fêtes. Et la dépendance aux boissons alcoolisées, selon certains scientifiques, est encore plus dangereuse que la consommation de drogues parce que ces boissons sont plus populaires et plus accessibles.

Problèmes psychologiques

Les Instagrammers ont souvent tendance à se représenter dans une forme de spleen romantique sur leurs photos. Cependant, ni la dépression, ni l’anorexie, ni aucun autre problème psychologique ou trouble de l’alimentation n’ont d’intérêt. Leur poétisation dans les médias a conduit à certains excès préjudiciables : un peu de peur est renommé “une crise de panique” et un accès de mauvaise humeur, comme le signe d’une dépression.

Il est dangereux de s’attribuer des diagnostics, car on ne joue pas avec sa santé. Et les personnes qui ont vraiment besoin d’aide peuvent tout simplement se perdre parmi ceux qui inventent des maladies pour se sentir différents.

Aider les orphelins

Beaucoup font de la charité une composante de leur image publique, mais aider les orphelins doit être fait de manière très responsable. Les psychologues expliquent qu’il est mauvais de faire des concours dans les orphelinats dans lesquels le gagnant reçoit un prix car les autres enfants peuvent en être affectés, prendre le cadeau du gagnant et le détruire. Et certains volontaires soulignent aussi que les enfants sont souvent affectés négativement par les dons d’étrangers : les orphelins commencent à s’y habituer, même si à l’âge adulte, quelque chose de complètement différent les attend.

Par conséquent, il est nécessaire d’aborder sérieusement la question de la distribution des cadeaux aux orphelins et de le faire du fond du cœur, et pas seulement pour les apparences. Selon les bénévoles, ce dont les petits ont le plus besoin, c’est d’attention : il vaut mieux passer du temps avec eux ou leur donner des cours ou des conférences. Cependant, selon les psychologues, l’aide aux enfants devrait être permanente, car ils sont évidemment très affectés en cas de séparation ou d’abandon.

Incapacité à maintenir la propreté

“#chaoscréatif” est un hashtag populaire sur Instagram. Mais vivre dans le désordre n’est pas glamour : l’incapacité à garder sa maison ou son lieu de travail propre entraîne de nombreux problèmes. Les scientifiques voient une relation entre la procrastination et l’incapacité à maintenir l’ordre. Selon eux, vivre dans le bazar entraîne une détérioration mentale qui, avec l’âge, se manifeste plus fortement.

Les psychologues conseillent de ranger tous tes effets personnels au quotidien. Si tu fais un peu de ménage tous les jours et que tu ranges les choses à leur place, tu n’auras pas à consacrer une journée entière au nettoyage général.

Grossesse

Dans les films et les publicités, les femmes enceintes rayonnent de bonheur, et les mannequins et les actrices qui viennent d’accoucher ont des corps de rêve. Cependant, les psychologues préviennent qu’il ne faut pas oublier à quel point la réalité est différente de ce qui est montré à la télévision et dans les magazines de mode. Chaque cas est individuel, et il y a des femmes qui endurent facilement la grossesse. Cependant, il n’est pas bon d’idéaliser la gestation et de la considérer uniquement comme un pur bonheur, un miracle et le meilleur moment de la vie d’une femme. Ce n’est pas forcément le cas.

Les médecins recommandent de ne pas oublier que l’accouchement est dangereux pour le corps, il est donc nécessaire d’étudier à l’avance les éventuelles complications liées à la grossesse et à l’accouchement, de se préparer aux maux de dos, aux sautes d’humeur, aux ballonnements, aux brûlures d’estomac, à l’exacerbation des maladies et autres complications possibles. De plus, de nombreuses femmes ne sont pas prêtes à faire face aux changements d’apparence causés par la grossesse et l’accouchement.

Travailler en free-lance / Avoir un blog

Les enfants du siècle dernier disaient qu’ils voulaient être acteurs, astronautes ou vétérinaires. Aujourd’hui, la réponse la plus populaire à la question : “Tu veux faire quoi plus tard ?” est : “blogueur”. Mais ce secteur d’activité demande de gros investissements. De plus, la divulgation détaillée de leur vie privée et l’attention permanente des autres peut avoir un impact négatif sur la perception de soi et la vie réelle d’une personne. Et pour devenir un free-lancer bien rémunéré avec un revenu régulier, il faut avoir beaucoup d’expérience, ainsi que sa propre base de clients : tout cela prend des années.

Selon les psychologues, le travail à distance peut avoir des effets négatifs sur les individus. Sans communication et sans sentiment d’appartenance à un groupe avec des collègues de travail, la dépression, la phobie sociale, la dépendance à Internet et l’absence du sentiment de faire quelque chose de significatif peuvent se développer. Travailler à distance exige beaucoup de discipline et de volonté pour travailler seul, sans congés payés, sans les avantages des comités d’entreprise.

Incapacité de prendre soin de soi

Le style négligé qui est à la mode se justifie souvent de la manière suivante : “Je suis ce que je suis, et je ne vais pas changer”. Alors si une personne ne sait pas s’habiller, prendre soin d’elle-même ou maintenir une bonne hygiène personnelle, alors ce n’est pas si grave, elle est naturelle. Mais selon les psychologues, ne pas vouloir être soigné en apparence peut indiquer une auto-satisfaction chronique.

Les psychologues conseillent d’apprendre à s’aimer, et, si jamais la chose nous semble compliquée, de s’entraîner devant un miroir, de se faire des compliments à soi-même. Il faut aussi apprendre à remarquer en toi-même les traits qui peuvent faire tomber amoureux.

Es-tu d’accord avec l’affirmation selon laquelle on ne doit pas mesurer l’amour selon l’intensité de la douleur qu’il te cause ? As-tu déjà été concerné par ce genre de réflexes ?

Photo de couverture depositphotos.com
Illustré par Alena Tsarkova pour Sympa