Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration
Sympa

20 Nounous qui ont travaillé pour des familles huppées nous racontent ce qui se passe derrière les portes des manoirs

11--
792

Billets d’avion première classe, villas de luxe, restaurants gastronomiques étoilés, accès VIP aux musées, théâtres, rencontres avec des célébrités en personne : telle est la vie que mènent les enfants des familles aisées. Leur nounou partage, bien entendu, ce quotidien privilégié avec eux. Vu de l’extérieur, ce poste peut apparaître comme un travail de rêve, mais les pièges y sont nombreux.

Chez Sympa, nous sommes partis à la recherche des détails sur les conditions de travail des nounous dans des familles fortunées, et nous avons découvert quelques aspects contradictoires dans leur activité professionnelle. Dans le bonus à la fin de l’article, tu découvriras l’histoire d’un papa qui a embauché une nounou végan.

1. Lors de l’embauche, des exigences particulières peuvent être requises

Généralement, les familles recherchent une nounou via une agence. Il y a des parents qui ont tellement d’exigences qu’ils n’arrivent pas à choisir parmi une vingtaine de candidatures proposées. Certains embauchent toute une équipe d’assistants qui travaillent par roulement. Dans tous les cas, chaque entretien commence par une présentation détaillée de ta vie et de ton parcours, et tu n’es jamais à l’abri de questions assez délicates.

  • Une jeune femme m’a écrit pour me proposer un emploi de nourrice pour son garçon de trois ans, un enfant unique. Elle-même était divorcée. Le salaire proposé de 100 € par jour m’a donné des ailes et je me suis présentée à l’entretien. Tout se passait bien jusqu’au moment où on a commencé à me poser des questions étranges du style " Que pensez-vous du fait que parfois on peut vous crier dessus ? “, ” Êtes-vous résistante au stress ? Est-ce que les insultes peuvent vous blesser jusqu’aux larmes ? " © Miss.Tekila / Рikabu
  • Je cherchais un travail de nounou et j’ai posté une annonce sur un site d’emploi bien connu. Lorsqu’on m’a contactée, je m’étais préparée à parler de mon parcours, de mon âge, etc... Mais on m’a posé une question complètement inattendue : " Quel est votre signe astrologique ? " En entendant que j’étais née sous le signe de la Vierge, on m’a dit : " Désolé, vous ne nous convenez pas, nous recherchons un Capricorne ou un Lion. " © Podslushano / VK

2. Le niveau de vie de nombreuses nounous s’améliore lorsqu’elles sont employées par des familles aisées

La nounou de la famille de Mel B (Spice Girls) a été aperçue sur une plage californienne.

Les gouvernantes des familles riches voyagent aux frais de l’employeur, tout en conservant l’intégralité de leur salaire. Elles ont la possibilité de visiter de nombreux endroits du monde qui ne leur seraient pas accessibles dans des conditions normales. Les nounous partent en vacances avec la famille, parce que les parents veulent se détendre et être certains que leurs enfants sont en sécurité, divertis et pris en charge. Dans la vie de tous les jours, le personnel a souvent accès à toutes les commodités qui se trouvent dans la maison de la famille qui l’emploie.

  • J’ai fait des études de psychologie. Je gagne 2500 € par mois pour une semaine de travail de six jours, de 7h à 20h (je suis en pause pendant que les enfants sont à l’école, entre 8h30 et 14h00). Les retards des parents et les vacances avec la famille sont payés double. À part mon salaire, je suis également nourrie et logée dans une petite maison séparée ; j’ai accès à la la piscine et à la salle de sport, et une femme de ménage vient nettoyer mon logement. Je suis traitée avec respect, je suis appréciée© Podslushano / Ideer
  • Je travaille comme nounou dans une famille très riche. En été, on vit sur un immense yacht et on mange de la cuisine raffinée. Je travaille par roulement : trois semaines aux Seychelles, et trois autres à la maison. Lorsque je ne travaille pas, je déprime, j’ai envie de retourner au plus vite dans la villa sur la Côte d’Azur, où les plafonds sont aussi hauts que mon immeuble. Ces derniers temps, j’ai le sentiment de vivre la vie de quelqu’un d’autre. Parfois, j’ai envie de démissionner, mais n’arrive pas à m’y résoudre : je suis devenue accro à cette belle vie. © Podslushano / VK

3. Cependant, on ne profite guère de cette vie luxueuse et on peut faire une croix sur sa vie privée

De nombreuses gouvernantes travaillent jusque tard dans la nuit et partent en voyage avec la famille pendant des semaines. Cela ne peut certainement pas être appelé des vacances, car elles ne visitent pas vraiment l’endroit et n’ont pas le temps de profiter de l’ambiance : elles s’occupent des enfants 24/7. La nounou n’a pas le droit d’éteindre son portable, et il n’est pas rare qu’un parent l’appelle à deux heures du matin pour savoir si les enfants vont bien.

  • J’ai travaillé à temps complet pour une famille qui me logeait. Je me levais à 6h30 pour commencer le ménage, préparer le petit-déjeuner, amener les enfants à l’école, continuer à ranger la maison, m’occuper des enfants après l’école, dîner et jouer avec eux, et les mettre au lit. Après de telles journées, j’étais si épuisée que je passais tout mon temps libre à dormir. Je travaillais seize heures par jour et le reste du temps je dormais. Je n’avais pas de vie privée. On me dictait ce que je devais porter : on m’a acheté trois chemisiers à fleurs de mamie, trois jeans et deux pantacourts. On cherchait à écouter mes conversations téléphoniques avec mon petit ami, au point de me suivre dans la cour lorsque j’essayais de m’isoler. © Strandedinalimo / Reddit

4. La nounou peut rencontrer des attitudes très diverses envers elle-même et envers son travail

Dans le monde des riches, un prix “trop élevé” pour ce qui leur convient n’existe pas. Même le salaire de départ d’une nounou qui vient d’obtenir son diplôme de fin d’études sera dans la plupart des cas largement au-dessus de la moyenne du marché. Mais il arrive parfois que l’employeur manque de respect envers son personnel. Par exemple, lors des voyages, les membres de la famille s’offrent des places en classe affaires, tandis que pour la nounou on achète des billets en classe économique, alors qu’elle doit faire des allers-retours pendant le vol pour s’occuper des enfants. La gouvernante peut parfois être réprimandée pour des frais de chauffage élevés ou priée de faire ses courses dans un supermarché discount. Là-dessus, les nounous ne sont pas toutes logées à la même enseigne.

  • J’ai fait des études pour devenir prof, j’ai pratiqué la danse classique pendant dix ans, je joue du piano et j’ai pris des cours de dessin pendant des années. Aujourd’hui, je travaille comme nounou. Je ne fais pas simplement de “la garde” d’enfants : je les éduque et contribue à leur développement. Nous faisons de la danse et des étirements ensemble, je leur apprends à dessiner, je leur inculque le goût pour la musique, je leur apprends à jouer du piano, je leur parle en anglais pour les sensibiliser aux sonorités différentes. Tout cela sans parler des tâches quotidiennes : le bain, les devoirs, etc... J’ai un jour de repos par semaine. Ma journée de travail s’étend de 7h du matin jusqu’au moment où les enfants se couchent, généralement à 21h30. Ce n’est pas un travail facile, et bien sûr, mes services coûtent très cher. Mais les remarques de mes parents et de mes amis m’exaspèrent : " Tu as de la chance d’avoir un boulot si tranquille “, ” Pourquoi sont-ils prêts à lâcher autant de fric ? J’irais faire nounou moi aussi " ou " Je peux peut-être te laisser le mien à garder pour une petite semaine ? Tu es nounou, en garder deux ou trois ne te ferait pas une grande différence “. J’aime mon travail, mais c’est l’attitude des autres qui m’agace. © Podslushano / Ideer
  • Aucune des familles huppées pour lesquelles j’ai travaillé ne m’a traitée avec respect. Les riches vivent isolés dans leur propre monde, où les gens ordinaires ne pénètrent que pour les servir. © Strandedinalimo / Reddit
  • J’ai été embauchée par une famille très aisée, et un jour où je m’apprêtais à déjeuner avec les enfants, on m’a dit que le personnel mangeait dans la cuisine. J’ai démissionné peu de temps après. © Sydthesquid18 / Reddit
  • Certains paient sans compter leur argent, seulement pour frimer devant leurs copains. Genre, on peut se permettre d’avoir des employés de maison. La maitresse de l’une de ces maisons était très étrange : parfois je venais travailler, et elle me disait : ” Nous n’avons pas besoin de vous aujourd’hui. Voici 100 euros pour compenser. " Une fois elle nous a demandé de ranger les jouets. Nous sommes entrés dans une immense pièce au deuxième étage de la maison, et après avoir allumé la lumière, nous avons vu qu’elle était remplie de jouets jusqu’au plafond ; il y avait même des boîtes toutes neuves, jamais ouvertes. Même l’espace de jeux le plus achalandé n’avait pas une telle quantité de jouets. Nous n’arrivions même pas à y circuler. Et comment peut-on ranger tout cela, s’il n’y a même pas de place pour les déplacer ? Cela ressemblait plus à un entrepôt qu’à autre chose. © Azumi / Yandex.Zen

5. Tu dois être une personne instruite et toujours savoir quoi répondre aux enfants que tu gardes, ainsi qu’à leurs parents

Les gouvernantes doivent avoir un diplôme d’études supérieures, et certaines ont même des diplômes universitaires d’Oxford ou de Cambridge. Elles ont plusieurs cordes à leur arc : des cours de pédiatrie, de langues, d’autodéfense, d’apprentissage de la propreté et du sevrage. Les compétences dans tous ces domaines peuvent aider dans une situation délicate et éviter des conflits avec les parents. Mais il est tout de même difficile de se préparer à certaines questions posées par les enfants.

  • Je me souviens d’avoir surveillé un jour plusieurs enfants au bord de la piscine : des camarades de classe étaient venus rendre visite aux garçons que je gardais. Ils ont passé vingt minutes à se vanter devant leurs amis des voitures de leur famille, de la propriété de leur grand-père, du jet privé de leur oncle, d’une station balnéaire dont ils étaient propriétaires, etc... Une heure après le départ des invités, je vois l’un des garçons pleurer, parce que son ami a un ascenseur dans sa maison, et lui n’en a pas. Il me demande en sanglotant : " Suis-je né dans une famille pauvre ? " Lui qui habite une maison à plusieurs millions d’euros. Ces gamins-là n’ont aucune idée de ce que représente l’argent. © Strandedinalimo / Reddit
  • Lorsque j’étais étudiante, j’ai travaillé comme nounou dans une famille aisée pendant plusieurs années. Un jour, je récupère mon petit CE1 à l’école. Je vois que quelque chose ne va pas. Après de longues interrogations, il lâche : " Tu te rends compte, Paul qui est dans ma classe, n’est pas né !... C’est une cigogne qui l’a apporté à ses parents ! " L’enfant était choqué par le fait que les parents biologiques de Paul n’avaient pas su surveiller correctement leur bébé au point qu’il puisse être attrapé par un oiseau et emmené ailleurs ! © Podslushano / VK
  • Je travaille comme nounou et je m’occupe de deux garçons (trois et six ans). Un jour après l’école, l’aîné est venu me voir et me demande : " Le plus grand nombre existe-t-il ? " Je réponds que non, car on peut toujours trouver un nombre plus grand que le précédant, et c’est pour cela que l’on dit “à l’infini”. Alors le petit bonhomme me pose une deuxième question : " Qu’y a-t-il après l’infini ? " Un peu abasourdie par une telle question venant d’un enfant de six ans, je réponds que je ne sais pas. Il me regarde alors d’un air pensif et me dit : " Je suppose qu’après l’infini il y a un deuxième infini, et après celui-là, un troisième, et ainsi de suite, jusqu’à l’infini infini..." Mon Dieu, je suis la nounou d’un second Einstein. © Podslushano / VK

6. La nounou doit être préparée à ce qu’elle puisse être surveillée secrètement

La nounou ne doit pas se laisser déconcerter par les caméras de vidéosurveillance installées partout à l’intérieur et à l’extérieur de la maison. Les parents veulent tout avoir sous contrôle et, en cas de problème, comprendre instantanément la situation en regardant les enregistrements. Idéalement, l’employeur devrait en avertir l’employée à l’avance.

  • Un jour, le poulet que j’avais l’intention de cuisiner pour le dîner a disparu du congélateur. Les seules personnes présentes à la maison étaient : mon mari, notre fille de deux ans, notre nourrice âgée (qui, je savais, avait des soucis financiers) et moi-même. Je me suis mise à soupçonner la nounou et j’ai décidé d’installer des caméras de surveillance sans prévenir personne. Mon enquête a révélé que deux fois par semaine, lorsque la nounou partait promener le bébé, ma mère venait nous rendre visite. Elle faisait les poches de nos manteaux pour trouver des billets oubliés, récupérait les pièces de monnaie qui traînaient, se servait dans les réserves des produits ménagers et dans le réfrigérateur. Je ne comprends toujours pas pourquoi. Elle n’a jamais été dans le besoin. © Podslushano / VK

7. Cela nous fait comprendre que chaque famille riche adopte une attitude différente envers l’argent

Les millionnaires, qui ont bâti leur fortune grâce à leur propre travail, connaissent la valeur de l’argent et le considèrent en conséquence. En revanche, les personnes nées dans une famille aisée peuvent être très dépensières.

  • Mes employeurs étaient riches parce qu’ils savaient gérer leur budget. Je devais toujours chercher des activités gratuites pour leurs enfants, guetter les réductions dans les magasins et acheter souvent en promotion. Mais ce que j’admirais vraiment était la sincérité de leur relation avec les enfants. Parfois, lorsqu’il faisait beau, je recevais un message de leur part le matin, qui disait que j’avais un jour de congé payé ce jour-là, parce que vu le temps ils allaient passer la journée en famille au bord du lac. De plus, ils préféraient récupérer leurs enfants eux-mêmes après à l’école, afin d’être les premiers informés de tous les événements de la journée. Cette famille me manque beaucoup. © Alisha33 / Reddit
  • La famille où je travaillais jetait l’argent par les fenêtres. Une chaise à bascule à 500 euros avec une teinte orangée qui ne se marie pas avec le reste ? Jetons-la à la poubelle et achetons-en une autre. Les filles qui se disputent à cause des maisons de Barbie ? Nous allons les calmer en les emmenant au magasin, en achetant de nouvelles maisons et poupées, pour tout mettre à la poubelle ensuite. © Pinkpanda24 / Reddit
  • Une amie à moi travaille comme nounou pour un couple très aisé. Ils sont tous les deux avocats, et le mari a également eu un bel héritage. Officiellement, il a un travail, mais il n’y va que rarement, et cela lui rapporte tout de même des centaines de milliers d’euros par an. Son épouse, quant à elle, va travailler tous les jours. Souvent, le gars va à son étage personnel dans la maison, où personne ne le dérange. Il ne fiche rien de la journée, mais il ne veut pas être embêté par ses enfants, alors il s’enferme, faisant semblant de travailler. Mon amie est payée pour élever ses gamins à sa place. Ce sont des gens sympathiques et ma copine adore son travail, mais je n’éprouve pas beaucoup de respect pour un type qui a du temps et beaucoup d’argent, et qui les utilise pour s’isoler de ses propres gosses et regarder des films à longueur de journée. © MidasVirago / Reddit

8. Parfois, la jalousie de la part des parents est inévitable

Aujourd’hui, une grande attention est accordée au côté affectif des relations entre parents et enfants. En même temps, les attentes de la société envers les mamans concernant la vie professionnelle sont assez élevées. Souvent, les parents vivent en dissonance : ils semblent travailler pour le bien de la famille, alors que c’est la nounou qui profite des moments les plus agréables avec l’enfant. Les parents modernes paient pour un service et ne veulent pas partager l’affection de leur bambin avec quelqu’un d’autre. Ainsi, il est devenu à la mode d’embaucher des nounous étrangères, qui ne peuvent pas discuter facilement avec le bébé et établir un lien fort.

  • Je compatis avec les parents qui aimeraient passer avec leurs enfants le temps que la nounou passe à leur place. Ce n’est pas la faute de l’employée, car il s’agit d’une décision prise consciemment par les adultes. Tout ressentiment envers la nounou dans une telle situation est inapproprié. On devrait consacrer autant de temps que possible à établir une bonne communication entre les parents et les enfants. © Maryke Sher Lun / Quora
  • L’enfant et la nounou deviennent généralement très proches. Dans ce contexte, les parents peuvent penser que ce lien signifie qu’ils s’éloignent de leur progéniture. La rancune et l’animosité peuvent apparaître. Ils veulent eux-mêmes être le meilleur ami de leur bébé et le guider dans la vie. Ce n’est pas évident de partager son enfant avec une personne étrangère à la famille, même si cette dernière t’aide beaucoup. © Amie Morales / Quora
  • Mon amie avait fait des études et était très appréciée au travail. Son mari est un gars gentil et intelligent, avec un bon salaire. Ils forment un couple un peu ambitieux. Un jour, cette fille a vu sa nounou s’amuser en mangeant des glaces avec ses enfants. Elle s’est rendu compte qu’elle était en train de rater des choses importantes et a décidé de quitter son travail. Aujourd’hui, elle s’occupe elle-même de ses bouts de chou, et prend plaisir à passer du temps avec sa famille. © Daniel Schryvers / Quora

9. Il faut apprendre à être invisible

Au premier plan, la chanteuse Gwen Stefani avec ses aînés , et derrière elle, sa nounou Mindy Mann, avec le bébé de la star.

Les gouvernantes des familles de célébrités sont comme des agents secrets. Elles ne sont pas présentes sur les photos officielles, on n’en parle nulle part, on s’attend juste à ce qu’elles fassent vœu de silence. Les stars souhaitent que tout le monde pense qu’elles s’occupent de leurs enfants elles-mêmes. Quand une célébrité se précipite à l’aéroport avec ses enfants bien coiffés, bien élevés et bien habillés, il ne faut pas oublier qu’à une vingtaine de pas derrière eux, en évitant les caméras des paparazzi, se cache toujours “l’auteur” de ce succès : la nounou. Et parfois il y en a même deux ou trois.

Heidi Klum avec ses enfants et leur nounou

Dans une interview, une jeune nounou confiait qu’elle avait eu la chance de visiter des maisons de célébrités, d’assister aux événements importants, de pouvoir dîner avec des membres de la famille royale. Mais son nom ne figure jamais sur la liste des invités, parce qu’elle fait partie du personnel. Elle trouve cela vexant.

10. Il est important de savoir garder les secrets

La nounou amène le bébé d’Uma Thurman à son premier examen médical

Plutôt que de se sentir considérées, certaines nounous se sentent seules et isolées du reste du monde, car elles sont liées par des accords de confidentialité très stricts avec la famille qui les emploie.

  • Être la nounou d’enfants d’une famille de haut rang revient au même qu’être une nounou ordinaire. Cependant, il existe quelques différences importantes. Les employeurs peuvent exiger de signer un accord de non-divulgation en plus d’un contrat de travail standard. © Lisa Hanson / Quora
  • Dans la famille riche où je travaillais, tout était secret. Par exemple, les enfants n’avaient pas le droit d’aller se promener au parc. Je devais passer par le garage, et je ne pouvais pas allumer mon portable ni mon PC dans la maison. J’ai dû signer des papiers avec tout un tas de conditions avant de commencer à travailler. Ils gardaient toutes les fenêtres fermées. J’étais bien payée, mais l’ambiance était trop tendue. © Shook Taylor / Quora

11. L’employeur n’est pas toujours réglo en termes de salaire

Le salaire est négocié lors d’un entretien. Le tarif est généralement horaire ou mensuel. Lors de la première rencontre, il est important que les deux parties expriment clairement leurs exigences, leurs souhaits et définissent leurs responsabilités. Mais les choses ne se passent pas toujours comme prévu.

  • Dans les familles ordinaires, les pauses étaient acceptées. En revanche, plus les gens sont riches, et plus ils se plaignent de la moindre “interruption d’activité”. Souvent, ils parlent mal des anciennes nounous, affirmant qu’elles " ne faisaient rien “, étaient ” fainéantes " et qu’elles étaient trop payées pour le travail qu’elles effectuaient. © Strandedinalimo / Reddit
  • En ce qui concerne l’attitude envers l’argent, les super riches sont très sélectifs sur ce qu’ils paient. Dépenser quelques milliers d’euros pour un billet d’avion à destination des Bahamas ? Pas de problème. Mais lorsqu’ils partaient en vacances à la dernière minute (ce qui arrivait assez souvent), ils refusaient de me payer mon salaire. De plus, j’ai noté que les familles ordinaires, de la classe moyenne ou juste au-dessus, faisaient volontiers don de leur jouets et de livres, alors que les riches préféraient jeter même des objets neufs qui pouvaient encore servir. ©️Strandedinalimo / Reddit
  • Ma sœur gardait l’enfant d’un célèbre couple hollywoodien. Le contrat stipulait huit heures de travail par jour, mais en réalité, elle en faisait douze ou treize. À la fin du mois, elle n’a pas été payée un centime de plus pour les heures supplémentaires, ce qui représentait plus de 50 heures de travail. © Letusso / Reddit

12. De nombreuses nounous ont pitié des enfants dont elles s’occupent

Certaines nounous disent que leur travail consiste à faire en sorte que les parents oublient qu’ils ont des enfants. Malgré tous les avantages matériels, les enfants des familles riches sont souvent en manque d’affection. Les parents confient tout le travail à la gouvernante et omettent de consacrer du temps aux bambins. C’est pourquoi les personnes qui décident de travailler dans des familles aisées devraient considérer la garde d’enfants comme une carrière professionnelle. Ces nounous-là se substituent souvent à un parent et il leur arrive même de prendre des décisions importantes dans la vie de l’enfant, non seulement en matière de loisirs, mais aussi en ce qui concerne sa santé et son éducation.

  • Je travaillais comme nounou chez une jeune femme. Son petit garçon était très renfermé. Sa mère ne cherchait jamais à lui parler : elle le gardait dans ses bras sans dire un mot. Puis un jour, elle m’a demandé : " À votre avis, quand est-ce qu’il va parler ? " Je me suis emportée et je lui ai répondu : " Il ne risque pas de commencer, puisque vous ne lui parlez jamais. " © Azumi / Yandex.Zen
  • Je m’occupais des enfants d’une famille aisée. J’arrivais à 7 h du matin tous les jours et je repartais quand les parents rentraient vers 22 ou 23 h. Je réveillais les filles tous les matins, je leur préparais à manger, je les emmenais à leur cours de danse, je leur donnais le bain, etc... J’étais même payée pour me divertir pendant que les petites étaient à l’école : je pouvais m’offrir une séance de cinéma ou un soin à l’institut de beauté aux frais de l’employeur. En fait, j’ai élevé les enfants de ces gens. © Unknown author / Reddit
  • Il n’y a aucun lien entre ces parents et leurs enfants. Par exemple, leur mère ne sait pas quand les enfants ont leur cours de danse ou leur entraînement de tennis, mais moi, je le sais. Les enfants ne partagent pas leurs inquiétudes et leurs peurs avec elle. Ils me font confiance, et quand j’en parle à leur mère, elle est surprise d’apprendre que sa progéniture n’est pas toujours heureuse, simplement parce qu’elle ne manque de rien du point de vue matériel. En attendant, sa fille de trois ans m’appelle constamment " maman " et cela me brise le cœur. © Cnk93 / Reddit
  • Ce n’est pas un crime d’être riche ou de travailler dur, mais quand dans ta vie tu ne trouves pas de place pour un enfant déjà né, c’est un désastre. Pourquoi as-tu décidé de le mettre au monde, si tu n’es jamais là pour lui ? Les enfants qui ne sont élevés que par des nounous sont confrontés dans 99,99% des cas à des problèmes psychologiques. L’enfant grandira en se sentant mal aimé et manquera de confiance. Il pensera peut-être : " La nounou ne s’occupe de moi uniquement parce qu’elle est payée par mes parents, qui ne veulent pas trouver une place pour moi dans leur emploi du temps. " © Law05004 / Reddit

Bonus : " J’ai embauché une nounou végan par mégarde "

  • Mon frère élève seul sa fille et il a décidé d’engager une nounou. Ils ont discuté ensemble en détail de ce qu’il fallait cuisiner et comment composer les listes de produits à acheter. Au bout de la deuxième semaine, il a constaté que la viande ne figurait pas dans ses listes de courses. Il a demandé à sa fille ce qu’elle mangeait, et elle lui a parlé de “steaks hachés” et de “boulettes”. Bon. Lorsqu’il a enfin décidé de vérifier dans le réfrigérateur, toute la viande était intacte. Il s’est avéré que la nounou refusait catégoriquement ne serait-ce que de toucher à de la viande. Elle préparait des steaks à base de carottes, ne mangeait ni produits laitiers ni œufs et cherchait à imposer son mode d’alimentation à la petite. Elle disait : " Si vous voulez de la viande, cuisinez vous-même après le travail et donnez-en à votre fille avant qu’elle n’aille se coucher. " Mon frère a cherché à discuter, il lui a même proposé de payer un supplément pour la cuisson de la viande. Elle acceptait, mais ne faisait rien en retour. Finalement, il lui a demandé de ne plus revenir. Elle est partie extrêmement vexée. © More.more / Pikabu

Alors, que penses-tu de ces familles aisées qui font appel à des nounous pour garder, voire élever, leurs enfants ? Et toi, as-tu déjà eu recours à des services de garde d’enfants ? N’hésite pas à donner ton avis et à partager ton expérience avec nous dans les commentaires !

Photo de couverture Depositphotos.com
11--
792
Partager cet article