8 Méthodes d’éducation qui étaient autrefois la norme, mais qui choquent aujourd’hui

Certaines méthodes d’éducation sont très bien établies, transmises de génération en génération et appliquées naturellement, parce que tout le monde a été élevé de cette façon et cela n’a jamais fait de mal. Cependant, avec le recul, on découvre de plus en plus que certaines mesures éducatives méritent encore d’être reconsidérées en termes de pertinence.

Chez Sympa, nous avons aujourd’hui décidé de t’expliquer quelles erreurs ont été commises par le passé dans l’éducation des enfants et quelle approche est venue les remplacer.

Intimider un enfant est un moyen infaillible d’obtenir son obéissance

La peur permet souvent aux parents d’amener leur enfant à se comporter comme ils le souhaitent, mais c’est une vraie forme de violence émotionnelle. Car dire à l’enfant qu’il sera enlevé de la famille, ou que la mère partira et ne reviendra pas, peut laisser des traces dans le psychisme et rendre une personne renfermée et craintive. La santé psychologique de l’enfant doit toujours être plus importante que le désir momentané de le “dompter”.

La punition devant des gens renforce l’effet éducatif

Les règles de bienséance disent que les conflits doivent être résolus en privé. Essayer de discipliner un enfant n’est pas la même chose que de le punir, il faut donc aborder le dialogue avec sagesse. En outre, le processus d’éducation des enfants est un sujet aussi intime que les problèmes avec ton partenaire. Il est peu probable que ton conjoint apprécie que tu te mettes à le réprimander en public. Les enfants aussi peuvent se sentir humiliés.

Tout le monde gâte les enfants, on ne peut rien leur refuser

C’est difficile de dire non à un petit enfant. Toutefois, il est bon de se rappeler dans ces moments-là que cela peut gravement nuire à votre relation actuelle et à sa vie future. Avec le temps, il deviendra certainement exigeant, et satisfaire ses désirs ne sera plus ta bonne volonté, mais une obligation. À l’avenir, l’enfant pourrait avoir des problèmes non seulement de communication, mais aussi de poids, s’il consomme de la malbouffe de manière incontrôlée.

Crier est une partie normale du processus éducatif

Il est difficile de retenir une explosion d’émotion lorsqu’un enfant adopte un comportement indésirable devant d’autres personnes qui ne manqueront pas de jeter un regard désapprobateur sur le parent négligent. Cependant, le fait de crier sur le bambin à ce stade ne fait qu’aggraver la situation. Il est préférable de faire preuve de patience et de compréhension envers l’enfant dès son plus jeune âge, afin qu’il devienne plus calme, qu’il trouve plus facilement un terrain d’entente avec ses parents et qu’il soit plus simple pour lui d’établir des contacts.

Les bonnes notes sont la garantie d’une vie stable

Les bonnes notes et les médailles d’or perdent progressivement de leur importance. Il devient évident aujourd’hui que c’est loin d’être le seul facteur qui détermine la réussite d’un enfant. Selon les recherches, les traits de personnalité, à savoir l’intelligence émotionnelle, les compétences interpersonnelles et les qualités de leadership, sont beaucoup plus prédictifs du potentiel d’un enfant.

Les limites personnelles ne sont que pour les adultes

Un enfant peut être mal à l’aise avec les contacts, les baisers et les câlins d’autres personnes pour diverses raisons, même s’il s’agit de membres de la famille. Un adulte apprécierait-il d’être contraint à un contact physique ? Non. De même, un enfant a tout à fait le droit de refuser une telle attention de la part des adultes, car eux aussi ont des limites personnelles, et du point de vue des parents, il est préférable de les soutenir dans cette démarche plutôt que de les y contraindre.

Les garçons n’ont pas besoin d’affection, sinon ils deviendront des mauviettes

De manière générale, tout stéréotype de genre concernant les enfants est discutable. Les enfants ont besoin d’affection, d’attention et veulent se sentir aimés, quel que soit leur âge et leur sexe : cela les rend heureux et leur donne confiance en leurs propres capacités. Refuser de l’affection à un bambin est tout simplement étrange, car il se sentira mal aimé et cela risque de développer chez lui des qualités négatives telles que des complexes et une faible estime de soi.

Le travail et l’argent feront plus de bien à l’enfant que de passer du temps ensemble, il le comprendra plus tard

Bien sûr, il y a des situations dans la vie où laisser un enfant chez ses grands-parents est la seule solution possible. Cependant, il faut admettre que même dans les emplois du temps les plus chargés, on peut trouver une place pour ce qui est important. Consacrer 30 minutes à une histoire avant de s’endormir ou aller au parc le week-end ne doit pas être une priorité moindre que ta carrière ou l’organisation de ta vie personnelle. Surtout si l’on considère qu’elle a une influence directe sur le bonheur, la confiance et la diminution de l’anxiété de ton enfant en grandissant.

Alors, es-tu d’accord pour dire que les tendances modernes en matière d’éducation des enfants sont plus adaptées ? Si non, pourquoi ?

Partager cet article