Sympa
Sympa

Comment avoir une conversation difficile et bien s’en sortir

Il faut être bien préparé pour avoir une conversation délicate. Souvent, l’échange avec l’interlocuteur peut être reportée pendant très longtemps. Toutefois, les scientifiques déconseillent d’accumuler des émotions négatives en soi : des conversations au bon moment sur des questions problématiques favorisent des relations constructives avec les proches, les amis et les collègues.

Sympa a compilé quelques conseils de psychologues sur les moyens qu’il convient de prendre pour affronter une conversation délicate dans le calme.

1. Renforcer l’identité

“Qu’est-ce que je vous dis toujours les garçons ? J’appartiens à la royauté.”

Avant une réunion ou un dialogue, il est important de connaître et d’accepter tes forces et tes faiblesses. Comme tout le monde, tu fais des erreurs, et tu devrais aussi les reconnaître. Si nous nous considérons parfaits et que notre opinion est la seule qui soit valide, alors nous pouvons aggraver le conflit. Il ne faut jamais avoir peur de reconnaître ses erreurs tout comme il faudrait donner à son interlocuteur l’occasion de le faire aussi. En connaissant tes propres atouts et inconvénients, cela va augmenter tes chances d’avoir une conversation difficile tout en maintenant ton équilibre intérieur.

2. Établir un contact visuel

Lors d’une discussion, les psychologues conseillent de ne pas perdre le contact visuel. Pour cela, il est nécessaire que les yeux des interlocuteurs soient au même niveau. Si une personne est assise, il est préférable de s’asseoir ; si elle est debout, tu dois te lever. De cette façon, ton interlocuteur sera plus enclin à s’engager dans une conversation et aura l’impression d’être écouté attentivement.

3. Parler doucement et sans hâte

Les psychologues confirment qu’une conversation calme et sereine porte ses fruits. Cette technique te permet de te positionner devant ton interlocuteur et de rester calme. Il est important d’écouter attentivement l’autre personne, d’exprimer tes sentiments avec clarté ainsi que les objectifs que tu aimerais atteindre à travers cette conversation.

4. Maintenir le thème central de la conversation

Si tu es distrait par une autre question ou un autre point pendant une conversation importante, tu peux perdre son essence. Afin de réduire les risques de conflits supplémentaires, il est recommandé de ne se pencher que sur le sujet pour lequel la rencontre a été convenue. Il est important d’exprimer tes pensées de façon claire et concise pour que le sens premier parvienne à l’interlocuteur. Les spécialistes te conseillent également de paraphraser avec tes propres mots ce que la personne a dit. Ainsi, elle aura l’assurance d’avoir été entendue.

5. “Se mettre dans les souliers” de l’interlocuteur

Les meilleurs coachs d’entreprise et de carrière du Coaching Council de Forbes apprennent à leurs clients à “se mettre dans les souliers” de la personne à qui ils veulent parler, au cours de la conversation. Cela implique de se mettre à sa place et de comprendre pourquoi elle a un tel point de vue et ce qui l’a conduite à une telle situation. Une telle méthode t’aidera à mieux comprendre ton interlocuteur et ainsi, à trouver un équilibre.

6. Utiliser le “je” en premier lieu pour exprimer tes propres sentiments

“Je pourrais le faire... mais je ne veux pas !”

Un autre outil qui permet l’expression correcte de tes sentiments est d’utiliser “je pense...” dans la conversation. Au lieu de “tu te trompes”, tu peux dire “je pense différemment” ou encore “ça m’offense quand tu fais/dis cela.”

7. Être l’acteur principal dans la conversation

“Je n’essaie pas de te faire du mal.”

Si ton interlocuteur refuse de t’écouter et, en plus, essaie de montrer qu’il a raison, tu peux faire évoluer la conversation vers quelque chose de plus positif. Dans un tel cas, il est nécessaire d’accepter la position “et” (“pour toi ceci et pour moi celà”), offrant à ton interlocuteur une variante beaucoup plus adaptée qui sera agréable pour vous deux. Si tu réussis à changer la direction de la conversation du bon côté, il sera beaucoup plus facile d’atteindre les objectifs de la conversation.

8. Déterminer les difficultés

En identifiant les causes des problèmes qui ont été soulevés, il sera beaucoup plus simple de les résoudre. Chaque personne a des barrières propres à elle-même qu’elle a peur de franchir. Il peut s’agir d’une rancune ou encore d’une expérience désagréable du passé. Il est important de réussir à identifier ces points au cours d’une conversation et tenter de les éviter, en mettant l’accent sur ce qui est le mieux pour l’interlocuteur. La conversation doit aboutir à un résultat positif pour les deux parties. Si une telle variante n’est pas appropriée, il vaut mieux chercher des options alternatives individuelles pour trouver une solution séparée au problème.

9. Donner l’information sous la forme d’un “sandwich”

Si tu as besoin d’évoquer un moment désagréable, tu peux t’y prendre sous la forme d’un “sandwich”, où le pain des deux côtés sera comme un compliment ou une conversation sur les qualités d’une personne. Et en tant qu’ingrédients pour remplir ce sandwich, tu pars sur le fond du sujet. Par exemple, au lieu de dire : “Tu as mal agi”, il vaut mieux formuler ainsi : “Tu es très bon, mais ton action était mauvaise. Je suis sûr que tu peux mieux faire.”

10. Convenir d’une pause

Si vous vous mettez d’accord à l’avance sur la possibilité de petites interruptions pendant la conversation, vous pourrez éviter des scandales sérieux. Lorsque les émotions s’enflamment, il est préférable de prendre un temps de pause, pour souffler et ne pas dire des choses sur le coup de la colère. Pendant ce temps, les interlocuteurs pourront réfléchir à la situation, se calmer et, après quelques minutes, reprendre le cours de la conversation.

11. Terminer la conversation sur un ton positif

Chaque conversation suit sa propre trajectoire, et celle-ci ne peut pas toujours être positive. Si la situation le permet, les psychologues recommandent, à la fin de la conversation, de dire quelque chose d’agréable à ton interlocuteur. Cette technique t’aidera à améliorer les relations à l’avenir.

Bonus № 1

Un utilisateur du réseau Pikabu a réalisé une expérience : lors de la présentation de sa thèse, il a enregistré sa fréquence cardiaque. Et d’après le tableau ci-dessous, il est évident que la plupart des gens sont inquiets lorsqu’ils commencent à parler. Puis au fil de la conversation et des réponses aux questions de l’interlocuteur, la fréquence cardiaque diminue et se normalise graduellement. Ce qui montre bien que le plus difficile n’est pas la conversation en elle-même, c’est la lancer.

Bonus № 2 : phrases qui se transformeront en baguette magique dans les moments particulièrement difficiles d’une conversation

Pour éviter de susciter des émotions trop intenses lors d’une conversation difficile, des coachs et des psychologues ont suggéré quelques phrases à ne pas oublier. Elles contribueront à ce que tu sois à l’écoute de ton interlocuteur et à ce que tu puisses maintenir ton calme.

Lorsque tu planifies une réunion d’affaires importante, il est préférable d’utiliser de telles expressions :

  • Je veux parler de quelque chose avec toi. Cela nous aidera à mieux travailler ensemble.
  • Je veux t’en parler et connaître ton point de vue.
  • J’ai besoin de ton aide pour décider de cette question, tu as quelques minutes pour parler ?
  • Je pense que nous avons des points de vue différents sur ce qui s’est passé. Puis-je connaître ton opinion sur la situation ?

Au cours d’une conversation avec un proche, de telles phrases et questions seront appropriées :

  • De quoi as-tu besoin ?
  • Qu’est-ce qui te rend heureux ?
  • Comment tu te sens ?
  • J’ai peur que tu...
  • Je suis triste parce que....
  • Allons manger une glace ou boire un café (cette question t’aidera à passer un moment plus agréable et à prendre une pause).
  • Et si on en discutait / essayait de résoudre le problème ?

Et, encore une fois, nous te le répétons : souviens-toi bien de ces conseils

Quels autres secrets possèdes-tu pour t’en sortir lors d’une conversation difficile ? Partage ton expérience avec nous dans les commentaires ci-dessous.

Sympa/Psychologie/Comment avoir une conversation difficile et bien s’en sortir
Partager cet article