Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

Découvre 6 conseils difficiles que tu ne donnerais pas à quelqu’un mais qui seraient pourtant d’une grande aide

Lors de conversations intimes, il est parfois impossible de répondre directement à une question. Tu commences à l'esquiver, à garder le silence ou à essayer de voir la situation de plusieurs points de vue différents au lieu de donner ton opinion honnête. Parce que tu sais bien tout au fond de toi que peu importe à quel point tu peux aimer cette personne et ne vouloir que son bien-être, lui donner ce conseil serait comme une gifle brutale pour elle. C'est un geste très efficace, mais assez hostile.

Sympa a mis en place pour toi des recommandations basées sur l'expérience de la vie, et espère que ces exemples t'aideront à poser les bonnes questions pour parvenir à la vérité.

1. Mettre un terme à différentes situations négatives.

Ton amie se plaint qu'elle en a assez de son travail depuis longtemps, que la relation qu'elle a avec son copain ne signifie rien, qu'elle ne reste avec lui que par habitude et non par amour, ou bien que ses cours à l'université ne correspondent plus à la carrière qu'elle souhaite avoir. Quel que soit le problème, une chose est claire : cela ne peut pas continuer de la même manière. Elle est malheureuse et ne trouve aucune issue de secours.

Et toi qui écoutes ces revendications pour la 15ème fois, tu lui conseilles de tout changer afin que les choses deviennent comme elle le veut réellement. Mais elle nie immédiatement 80% de ses paroles et dit que finalement ce n'est pas si terrible que ça parce qu'en réalité, elle a peur de mettre un terme à ces différentes situations. Trois autres de ses amies vivent des situations similaires, mais pires et lui conseillent de ne pas prendre de décisions précipitées et de bien tout mesurer avec de passer à l'action. En conséquence, tu acceptes que tout recommencer de zéro est peut-être trop radical et tu ne veux pas prendre la responsabilité de tels conseils.

Tu sais qu'il n'y a pas de conditions idéales, les changements sont toujours associés à l'inconfort et aux sentiments forts, mais c'est la vie ! C'est une véritable montagne russe émotionnelle avec des ascensions, des descentes, des virages serrés et des bosses mais cela mène à une vie meilleure. Tu es prêt à le faire toi-même ou tu l'as déjà fait et tu es passé au niveau suivant, mais tu n'es pas prêt à écouter les accusations de ceux qui n'ont pas suivi ton exemple.

2. N'explique rien à personne, surtout à toi-même.

Ton ami est si confus dans ses propres émotions et pensées qu'il ne comprend pas du tout ce qui cause tout ce chaos : les circonstances ou lui-même. Il expose interminablement tous les détails à ses proches avec l'espoir qu'une vision de l'extérieur l'aidera à trouver une solution et en parallèle il a toujours un dialogue interne, il s'auto-analyse et trouve une explication pour tout ce qu'il fait (ou ne fait pas).

Ne le contredis pas parce que la réflexion adéquate est bonne. Cependant, la capacité de trouver un sens à tout est un processus sans issue. Les explications, tirées de réflexions constantes, donnent un calme temporaire, mais en réalité elles ne sont pas différentes des auto-justifications. Tu pourrais lui conseiller d'arrêter de toujours chercher un sens là où ça n'existe pas.

Mais le conseil sera inutile si ton ami est juste à la recherche de quelqu'un à qui parler et soulager la tension. Tu comprends qu'en interrompant le flot de la conscience de ton ami et en lui demandant d'arrêter de trouver des excuses, au mieux tu seras incompris, et au pire, il pensera que tu es insensible.

3. Cesse de donner de l'importance à ce que pensent les autres.

Ton amie a quitté son travail, a ouvert le restaurant de ses rêves et maintenant elle ne se sent pas bien parce que ses amis et parents sont terrifiés par ces changements drastiques. "Être une mère célibataire et ne pas avoir quelque chose de stable !" Son action devient une occasion de commérer, personne ne prend en compte ce qu'elle a pu accomplir mais toutes les erreurs qu'elle commet sont savourées et discutées. La chose la plus importante est qu'elle ne sent pas qu'elle est sûre à 100% de son succès ; elle écoute tous les arguments logiques des autres sur pourquoi ce qu'elle fait est stupide et elle devient tourmentée par la culpabilité et la repentance.

Tu as vraiment envie de la prendre face à toi, de la secouer et lui conseiller d'arrêter de donner de l'importance aux opinions des autres, même s’il s'agit de sa famille et de ses amis. Rappelle-toi le jour où tu as interdit aux autres de décider pour toi ce que tu veux ou dois faire dans la vie, tu as gagné ton droit au bonheur. Cependant, tu te rappelles également comment, tout en défendant ton autonomie, tu as dû faire face à de vives critiques, à des ressentiments, à des querelles et même à des ruptures. Comment peux-tu savoir si une autre personne peut gérer tout ça avec honneur ? Tu ne voudrais pas savoir que, suivant tes conseils, ton amie et sa mère ne se parlent plus. Tu ne peux pas non plus expliquer que si cela se produit, c'est parce que quelque chose n'allait pas entre elles à la base.

4. Apprends à être ridicule.

Dans le processus de recherche du bonheur personnel, nous subissons tous un échec plus d'une fois. Cette fois, la loi a également marché pour ton proche. Ses amis, comme ses ennemis, conviennent que cela n'aurait pas pu se passer autrement. Personne ne manque l'opportunité de s'exprimer au sujet de sa stupidité que ce soit à voix haute ou à voix basse, ce qui atteint sa fierté.

Il était tellement excité de réaliser son rêve... Et maintenant ce jeune homme se sent humilié et dévasté. Il essaie de cacher son échec honteux et finit par mentir pour tenter de ne pas perdre sa dignité. Finalement, détruit par la honte, il finit par blâmer tout le monde pour ses erreurs.

Tu sais comment c'est, et tu sais aussi qu'on peut soigner le mal par le mal. Une fois que tu as commencé à être délibérément ridicule, l'expérience douloureuse devient beaucoup plus facile à surmonter, surtout le sujet peut être évoqué ouvertement et être discuté avec humour et autodérision. Aussi, une personne qui n'a pas peur de paraître ridicule désarme simplement ses ennemis. Mais avant de devenir invulnérable, la personne en question devra subir un test psychologique difficile.

Le soulagement ne se produit pas avec un simple clic, et il faudra endurer beaucoup de peur et de douleur avant de rire honnêtement de soi-même. Et tu n'es pas tout à fait sûr de vouloir conseiller ce chemin à ton proche, parce que tu n’as pas l’assurance de savoir s’il va pouvoir le supporter.

5. Ne pars pas en voyage.

La solution la plus populaire et la plus romantique est de tout plaquer et d'aller dans des pays inconnus pour se chercher, se trouver et comprendre le monde. C'est ce que ton ami a annoncé gaiement lors de la dernière conversation. En réalité, le voyage offre tout pour se sentir mieux : de nouvelles impressions, l'opportunité d'expérimenter de nouvelles choses, de changer de situation, de rencontrer de nouvelles personnes... La chose la plus probable est qu'il ait déjà acheté ses billets d'avion ou même vendu son appartement pour tout laisser derrière lui.

Il serait bon de lui dire que s'il veut se débarrasser des problèmes, il ne peut pas le faire en partant tout simplement. Ce que tu veux, c'est lui conseiller de rester à la maison et de résoudre toutes les mauvaises choses qui se passent dans sa vie. Si un adulte ne sait pas ce qu'il veut, il change constamment de priorités et ne peut rien faire avec assez de sérieux, alors cette pratique d'être "voyageur/nomade" ne peut qu'aggraver son instabilité et son incapacité à résister à toute situation pendant un moment.

Et puis tu imagines comment dire à ton ami tout ce que tu penses par rapport à ses décisions absurdes, son manque de sérieux et ses aventures qui n'étonnent plus personne. Tu lui retires alors l'opportunité de se lancer dans une aventure mondiale... Tu n'auras même pas le temps de cligner des yeux avant qu'il t'envoie balader. Alors tu prends sur toi et soutiens ton ami !

6. Oublie les deadlines.

Ta sœur prévoyait d'avoir un appartement / une voiture / des enfants à un certain âge. Il y a un an, un de tes camarades de classe s'était fixé comme objectif de participer à une compétition de motocross, mais n'a toujours pas de permis de conduire. En deux ans, ton amie se voyait chef du département et hier elle a été virée. Tu observes encore comment tes proches essaient de faire des plans à tout prix sans pouvoir y parvenir.

Tu comprends que la meilleure solution est de jeter tous les deadlines (date limite) directement à la poubelle. Tu sais, d'après ta propre expérience, qu'une personne si ferme avec ses plans n'arrivera qu'à une seule réalisation : une névrose. La capacité de planifier est incontestablement une fonctionnalité très utile. Cependant, cette obsession de contrôler chaque événement est absurde et ne donne pas l'occasion de faire preuve de flexibilité ou de profiter de la vie.

Mais comment savoir si un tel conseil ne gâchera pas la vie de la personne en question ? Si nous rejetons ses principaux jalons dans la vie, cela peut l'affecter de la pire façon. Tu as peur d'aggraver la position peu enviable de tes amis et ne veux pas enlever la dernière chose qui leur reste.

As-tu déjà porté un ou plusieurs conseils similaires à tes proches ? Ou au contraire, as-tu reçu de tels conseils ? Quelles réactions cela a-t-il engendré ? Raconte-nous ton expérience en laissant un commentaire ci-dessous !

Photo de couverture unsplash.com, unsplash.com