Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

Des scientifiques ont réussi à expliquer en quoi les personnes “chanceuses” sont différentes des autres

Beaucoup de gens expliquent souvent leurs échecs récurrents par le simple manque de chance. Et de fait, "les chanceux" ne sont pas toujours meilleurs que les autres, mais semblent être particulièrement choyés par le hasard lui-même. Cependant, les scientifiques ne sont pas d'accord sur le fait que la chance frappe aveuglément, et ils prétendent que cette dernière agit en fonction de nombreux aspects de la personne en question.

Sympa a donc compilé pour toi certaines preuves irréfutables démontrant qu'il est tout à fait possible d'attirer la chance.

Après avoir mené plusieurs expériences, les chercheurs ont déterminé comment certaines personnes paraissent plus attirer la chance que d'autres. Les résultats de ces expériences montrent donc la manière dont les "chanceux" voient le monde :

1. Ils savent remarquer les opportunités occasionnelles.

Richard Wiseman, ancien magicien devenu professeur de psychologie à l'Université de Hertfoldshire, a réuni 400 personnes qui se considéraient très chanceuses ou très malchanceuses, et a mené une étude qui a duré dix ans. Les résultats de ses recherches ont été détaillés dans son livre The Luck Factor. Richard Wiseman affirme que la "chance" et la "malchance" chroniques n'existent pas : c'est juste que certaines personnes repèrent mieux que d'autres les opportunités et les saisissent.

Ce professeur a réalisé cette expérience : il a demandé aux participants à l'étude de compter le nombre de photos qui apparaissaient dans un journal. Ceux qui se considéraient comme "malchanceux" ont passé plus de deux minutes à accomplir cette tâche, tandis que les "chanceux" n'y ont passé que quelques secondes. Qu'est-ce qui s'est passé ? Sur la deuxième page du journal apparaissait une énorme annonce indiquant : "Arrêtez de compter, il y a 43 photos dans ce journal". Contrairement aux "malchanceux", ils l'ont remarqué immédiatement.

2. Ils voient le côté positif des choses, même dans les événements les plus désagréables.

Richard Wiseman a posé à tous les participants la question suivante : "Si vous étiez dans une banque pendant un hold-up et que le braqueur vous tirait dans le bras, serait-ce de la chance ou pas ?" Les malchanceux répondaient évidemment "non" alors que les autres répondaient "Bien sûr que c'est de la chance, car il aurait pu me tirer une balle dans la tête !"

Tu peux d'ailleurs te tester toi-même en répondant à cette question : "Comment cataloguerais-tu une personne qui a frôlé la mort de près sept fois, mais qui y a survécu, est-ce une personne chanceuse ou, au contraire, est-ce une personne qui cherche toujours des problèmes ?" Eh bien il s'avère que cette personne existe vraiment. Il s'agit du professeur de musique serbe, Frano Selak, et bien sûr, il est considéré comme la personne la plus chanceuse du monde. Cet homme a survécu à un accident de train, à plusieurs accidents de voiture, et est même tombé d'un avion alors que ce dernier volait. La première fois qu'il a acheté un billet de loterie, il a gagné 600 000 livres sterling. C'est pas de la chance, ça ?

Il arrive à tout le monde d'avoir des problèmes, mais ceux qui les considèrent comme étant une expérience positive gardent finalement une attitude très optimiste face à la vie, et regardent l'avenir sans crainte.

Ne considère pas tes échecs comme quelque chose de négatif, mais demande-toi plutôt : "Comment puis-je profiter de cette situation ? Qu'est-ce que j'ai appris ? Que faire pour que cette situation tourne en ma faveur ?"

3. Ils croient en la chance.

Richard Wiseman estime que la chance devrait être considérée comme un trait de personnalité qui peut se développer : il suffit de croire que tout ira bien, de prendre des décisions selon nos intuitions, et de cesser d'être obsédé par les doutes.

L'efficacité d'un tel comportement a été vérifiée par Maia Young de l'Université de Californie. Elle a remarqué que les élèves qui croient en leur bonne étoile assument plus fréquemment des tâches difficiles et obtiennent de meilleurs résultats que ceux qui se considèrent comme malchanceux.

4. Ils essaient souvent de nouvelles choses.

Richard Wiseman nous conseille à tous de déclarer la guerre à la routine, et de rechercher sans arrêt à vivre de nouvelles expériences :

  • Changer le plus souvent possible d'itinéraire, accomplir les tâches habituelles différemment, et essayer fréquemment de nouvelles choses.
  • Changer fréquemment de cercle social.

Par exemple, il a inventé un exercice pour ses élèves : lors d'une fête ou d'une conférence, au lieu de toujours parler aux gens que tu connais déjà, va uniquement à la rencontre d'inconnus portant des vêtements d'une certaine couleur.

Le professeur de psychologie Philippe Gabillet pense également que plus nous connaissons de gens, plus nous sommes susceptibles d'attirer la chance. Il suffit d'être plus attentif et généreux avec les autres, et ils répondront de même.

5. Ils utilisent des porte-bonheurs.

En 2010, des scientifiques de l'Université de Cologne ont mené une étude invitant les étudiants à jeter une balle dans un trou. Les participants ont été divisés en deux groupes : le premier groupe a reçu une balle sur laquelle les enseignants avaient marqué plusieurs fois le mot "chance", alors que le deuxième groupe a reçu une balle toute simple. Le pourcentage de lancers réussis du premier groupe était de 36% supérieur à celui de l'autre groupe.

Dans une autre expérience, les étudiants ont été invités à apporter leurs porte-bonheurs, puis on leur a demandé de les laisser afin de les photographier. Après cela, les participants devaient effectuer un test d'agilité. Juste avant ce test, on a rendu à la moitié d'entre eux leurs porte-bonheurs, et on a dit aux autres qu'ils les récupéreraient à la fin du test. Les étudiants du premier groupe ont de nouveau montré de meilleurs résultats.

Les scientifiques ont ainsi démontré que les porte-bonheurs aident à atteindre les objectifs : ils augmentent la confiance en soi, réduisent la tension et aident leur détenteur à sentir qu'il contrôle la situation, ce qui lui permet d'effectuer la tâche avec une meilleure concentration.

6. Ils cherchent le soutien d'autres personnes.

Dans une autre expérience, les élèves ont dû résoudre un jeu pour enfants le plus rapidement possible : mettre 36 petites boules dans 36 petits trous. Le groupe qui a ressenti du soutien (l'instructeur encourageait les participants avec des phrases comme "je suis avec toi, tu peux le faire !"), a terminé l'épreuve beaucoup plus vite que les personnes qui l'ont faite en silence.

Entoure-toi de ceux qui, au lieu de sans arrêt se plaindre de la vie, savent comment te soutenir et t'encourager. Ces personnes qui sont plus heureuses sont généralement plus disposées à échanger leurs pensées et leur énergie positives avec toi. On dit bien que nous sommes ceux qui nous entourent.

La chance est tout simplement un état de notre conscience. Si nous appréhendons la vie non pas comme une épreuve difficile, mais plutôt comme une aventure, et les difficultés comme un défi, et si nous éprouvons du plaisir à chercher des solutions, alors le succès nous attend. Les opportunités sont comme des clés. Saisis-les et elles t'ouvriront de nombreuses portes.

Que penses-tu de cet article ? Tu as tendance à te considérer comme une personne chanceuse ou malchanceuse ? Es-tu prêt(e) à changer ta vision des choses pour attirer la chance ? Laisse un message dans les commentaires pour nous donner ton opinion.

Ilustrador Leonid Khan pour Sympa