Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

Pourquoi il est difficile de se souvenir des choses qui nous sont arrivées avant l’âge de 4 ans ?

3-2-
578

On dit que la personnalité se façonne durant l’enfance, mais paradoxalement, nous pouvons à peine nous souvenir de nos premières années. Ce phénomène peut s’appliquer à presque tout le monde et porte même un nom officiel : l’amnésie infantile. En grandissant, nous oublions les gens, les événements, et même les endroits que nous avons rencontrés dans notre enfance.

Il y a encore beaucoup de recherches en cours sur ce sujet, mais chez Sympa, nous en avons résumé les informations les plus pertinentes ci-dessous.

Qu’est-ce que l’amnésie infantile et quand se produit-elle ?

L’amnésie infantile est l’incapacité des adultes à se souvenir des détails des événements ou même de la totalité des événements qui leur sont arrivés avant l’âge de quatre ans. Certains chercheurs sont allés encore plus loin et ont découvert que les enfants, avant l’âge de sept ans, sont capables de se souvenir de “60% ou plus des événements de leur enfance”, alors que les enfants de huit et neuf ans ne peuvent déjà aller que jusqu’à 40%. Cela leur a permis de se rendre compte que, plus on passe par différentes étapes de notre développement, moins on se souvient de ce qui l’a précédé.

Nos souvenirs sont étroitement liés à notre capacité à parler

Une des théories sur la raison pour laquelle nous ne “stockons” pas nos souvenirs de bébé est que nous ne pouvions pas communiquer verbalement à ce moment-là. Quand nous retrouvons un souvenir, nous utilisons des mots, et nous pouvons le décrire avec beaucoup de détails, ce qui nécessite le langage. La plupart des bébés ne commencent pas à parler avant l’âge de deux ans, si bien qu’ils sont tout simplement incapables de créer un souvenir cohérent.

Le développement de notre cerveau joue un rôle énorme

Évoquons maintenant l’explication biologique de l’amnésie infantile. En grandissant, notre cerveau fait beaucoup d’efforts, c’est pourquoi une étude a conclu que “lorsque le cerveau est occupé à faire croître beaucoup de nouvelles cellules, il ne stocke pas de souvenirs qui, autrement, seraient à long terme”. De plus, nous ne pouvons pas nous souvenir physiquement des événements de la vie quotidienne avant l’âge de trois-quatre ans, parce que notre mémoire épisodique n’est pas encore activée. C’est pourquoi nous sommes capables d’avoir des souvenirs abstraits comme celui du parc où l’on est souvent allé jouer, mais pas du glacier où notre mère nous a emmenés une fois.

Nos parents modifient drastiquement notre façon de nous souvenir de certains événements

Une autre étude suggère que nos parents sont capables de changer le récit de notre enfance. Nous avons tendance à mieux nous accrocher à un souvenir si on nous le rappelle, donc nous nous souvenons des événements que nos parents considèrent comme importants. Cette même étude a montré que les enfants se souviennent différemment d’un même événement après en avoir discuté avec leur père, par opposition à leur mère. Comme les enfants sont influençables, il est crucial de les aider à ne retenir que les bons souvenirs et à les percevoir correctement.

Tout se résume à ce qui nous marque

Un psychologue pour enfants affirme qu’en fin de compte, les enfants conservent les souvenirs qui sont remplis d’émotions, tant positives que négatives. Cette constatation permet même aux jeunes enfants de fournir des témoignages au tribunal. Il y a donc de fortes chances que si tu peux te rappeler d’un souvenir précoce, c’est que celui-ci a une forte signification pour toi et déclenche une forte réponse émotionnelle.

Quel est le plus ancien souvenir que tu as de toi quand tu étais enfant ? Peux-tu te rappeler à quel âge ta mémoire est devenue plus forte ? Raconte-nous dans les commentaires !

3-2-
578
Partager cet article