Sympa
Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration
Sympa

Pourquoi sommes-nous à six degrés de séparation (ou moins) de n’importe qui sur Terre, selon quelques théories scientifiques

2-3-
314

Imagine que tu veuilles contacter ton artiste préféré, qui vit à l’autre bout du monde, pour lui dire à quel point tu l’admires. Et que pour ce faire, tu doives utiliser une chaîne de cinq personnes, commençant par quelqu’un que tu connais. Selon cette théorie, cela est tout à fait possible.

Chez Sympa, nous avons voulu savoir de quoi parle cette théorie, et nous avons découvert d’autres recherches qui ont essayé de la prouver, y compris celle de Facebook. Ne manque pas de regarder le bonus que nous avons réservé pour toi !

Comment tout a commencé : la théorie originale

La théorie de six degrés de séparation met en avant l’idée que chacun d’entre nous peut être connecté avec d’autres personnes qui habitent n’importe quel endroit de notre planète, en suivant une chaîne de six étapes ou liens avec des personnes qui jouent le rôle d’intermédiaires. Ainsi, tous les habitants de la Terre devraient être interconnectés.

Cette idée a vu le jour en 1929, dans la publication de l’écrivain hongrois Frigyes Karinthy, appelée Chaînes. Dans cette histoire, les personnages créent un jeu expérimental afin de prouver que la population est plus proche que ce que l’on pourrait imaginer.

Une idée originale qui a fait l’objet de plusieurs recherches

Cette théorie a attiré l’attention du monde scientifique du fait que nous avons tous un certain nombre de connaissances, qui ont à leur tour d’autres contacts. Ce nombre d’interconnections augmente continuellement, de sorte qu’il est possible d’avoir des liens communs avec un sujet objectif. Ceux qui s’intéressent à cette théorie ont essayé de prouver qu’il est possible, en effet, de contacter n’importe quelle personne en ne suivant pas plus de six liens.

En 1967, le psychologue Stanley Milgram et ses collaborateurs ont réalisé une série d’expériences dans le but de découvrir en quoi consistent les six maillons de la chaîne. Dans la recherche appelée L’expérience du petit monde (Small-world experiment), on a demandé à des personnes choisies de façon aléatoire qui habitaient à Omaha, Nebraska, et Wichita, au Kansas, (États-Unis) d’envoyer une lettre à une personne inconnue du Massachussetts en utilisant comme intermédiaires juste des gens qu’elles connaissaient.

Certaines lettres ne sont jamais arrivées chez leurs destinataires, car les participants de la recherche ont abandonné. Or, ceux qui ont poursuivi l’expérience, ont atteint leur objectif : contacter une personne choisie au bout de maximum six étapes. Plus tard, d’autres recherches similaires ont été menées.

À six pas ou “clics” de distance

En 1998, le professeur Duncan Watts a reproduit l’expérience de Milgram, en faisant appel cette fois-ci à la technologie et à internet. Ainsi, plutôt que des lettres, des courriels ont été envoyés à des destinataires de 157 pays. En moyenne, il y a eu six intermédiaires au plus. De nos jours, les réseaux sociaux semblent avoir réduit les degrés de séparation.

En 2011, les chercheurs de Facebook ont calculé que parmi les 721 millions de personnes qui utilisaient ce site, la séparation était de 3,74 degrés. Aujourd’hui, ce réseau social a diminué sensiblement le degré de connexion entre elles.

Une théorie qui s’avère utile

Il est agréable de penser qu’entre chacun de nous et une célébrité, pour n’en donner qu’un exemple, il n’y a qu’une courte distance et qu’on peut donc facilement la contacter. Mais la théorie des six degrés de séparation peut être utile dans bien d’autres domaines.

Le domaine le plus important est celui du monde professionnel. Avant, il fallait envoyer des centaines de CV et espérer qu’ils arrivent au bon bureau. Actuellement, il est bien plus simple de faire connaître notre profil et pour trouver ce projet si convoité, il suffit de savoir utiliser à bon escient nos contacts sur des réseaux sociaux tels que LinkedIn.

Bonus : la théorie représentée sur l’écran

L’histoire du film joué par Will Smith en 1993 est basée sur l’idée proposée par la théorie des six degrés de séparation entre différentes personnes malgré la distance qui les sépare.

Il s’agit d’un acteur qui joue le rôle d’un jeune homme qui arrive chez des commerçants d’art très reconnus, se faisant passer pour quelqu’un d’autre. Sa présence déclenche une série d’événements qui changeront la vie de tous les personnages.

Et toi ? Aimerais-tu contacter quelqu’un en suivant la théorie des six degrés de séparation ? N’hésite pas à nous faire part de ton avis dans la section des commentaires.

2-3-
314
Partager cet article