Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

Si tu ne réussis pas à tomber amoureux, vérifie si tu n’es pas victime de contre-dépendance

3-5-
908

Il s’avère que 20 % des célibataires ne sont jamais tombés amoureux. Cela peut ne pas sembler énorme, mais si tu connais cinq célibataires autour de toi, alors ça veut dire qu’au moins l’un d’entre eux serait concerné par ces statistiques. Certaines personnes prétendent ne pas être “faites pour la romance”, mais pour d’autres, cette explication est plus profonde que le simple fait de ne jamais avoir rencontré la bonne personne.

Chez Sympa, nous avons découvert une maladie très courante et surtout méconnue, qui empêche les gens de tomber amoureux ou de nouer des relations intimes, et nous avons décidé de partager avec toi le fruit de nos recherches.

Pourquoi certaines personnes ne peuvent pas tomber amoureuses ?

Les psychologues donnent à cela diverses raisons. Par exemple, tu peux avoir une faible estime de soi. Dans ce cas, tu ne penses pas que quelqu’un puisse t’aimer, et ça t’empêche donc d’aimer en retour.

Une autre raison peut être liée au perfectionnisme. Tu as peut-être en tête une image idéale de ce à quoi ton/ta partenaire doit ressembler, et tu ne laisses aucune chance à ceux ou celles qui ne correspondent pas parfaitement à cette image. Ici, ce sont donc tes attentes trop élevées qui t’empêchent de tomber amoureux de ceux qui “ne sont pas assez bien.”

Mais il y a autre chose dont tu pourrais souffrir sans même t’en rendre compte. Tu pourrais bien avoir peur de l’intimité : c’est ce que l’on appelle la contre-dépendance.

Voici quelques signes de la contre-dépendance :

  • Difficulté à se rapprocher des gens
  • Repousser les personnes qui tentent de s’approcher trop près
  • Craindre/éviter les relations intimes
  • Avoir constamment peur de faire une erreur
  • Essayer constamment d’être parfait
  • Éviter de demander de l’aide aux autres
  • Être toujours occupé et dans l’impossibilité de faire quoi que ce soit

Les personnes contre-dépendantes sont généralement celles qui fuient l’intimité et l’attachement

Ces personnes sont très réservées. Elles ont besoin de beaucoup d’espace personnel, et elles n’aiment pas que quelqu’un les envahisse car elles ont peur de montrer leur vulnérabilité ou leur faiblesse.

Cependant, à l’extérieur, elles ont généralement l’air “normales”. Elles semblent avoir confiance en elles, elles réussissent et sont indépendantes. Mais ce n’est finalement qu’une apparence. Elles montrent qu’elles n’ont besoin de personne, mais la réalité est toute autre. Au fond, elles sont très peu sûres d’elles, elles ont besoin d’aide, et elles ne parviennent tout simplement pas à entretenir une relation.

Elles n’ont jamais appris à vivre l’expérience de l’intimité

Comme avec la plupart des problèmes psychologiques, tout remonte à l’enfance. Ces personnes ont peut-être révélé leurs faiblesses dans le passé, mais on les a simplement ignorées, ou on s’est même peut-être moqué d’elles. Par conséquent, elles ont fini par retenir qu’elles devaient toujours apparaître comme fortes et indépendantes. La cause la plus fréquente du comportement contre-dépendant est la perte de l’attachement émotionnel à ses parents, ou les abus, physiques ou émotionnels, envers un enfant.

Les enfants concernés associent donc la relation de proximité au rejet et à la douleur. Le traumatisme qu’ils ont connu leur apprend qu’il n’est pas prudent de faire confiance aux autres. En grandissant, ils craignent donc de se rapprocher des gens et de s’ouvrir à eux. Comme les histoires romantiques incluent la notion d’intimité, les personnes contre-dépendantes les évitent et s’empêchent de tomber amoureuse en repoussant les personnes qui tentent de se rapprocher d’elles.

Heureusement, il est possible de changer

Certaines personnes se sentent très bien comme elles sont, et elles n’ont pas besoin de ces relations. Elles décident donc de se concentrer sur leur carrière ou sur d’autres aspects de leur vie. D’autres, en revanche, cherchent à vivre des relations plus intimes, mais elles n’y arrivent pas. Si c’est ton cas, voici quelques éléments qui peuvent t’aider à surmonter ce problème.

Apprends à mieux te connaître. Lis des livres et des articles de psychologie, pose des questions et réfléchis à tes souvenirs et aux choses que tu ressens. La première étape est de comprendre et d’accepter le problème, tu pourras ensuite travailler dessus.

Rejoins un groupe de soutien. Tu peux essayer de surmonter ce problème par toi-même. Essaye de parler de tes vrais sentiments et de t’ouvrir aux autres. Ça sera juste plus facile de le faire parmi des personnes qui ont des problèmes similaires. Tu peux aussi suivre des cours qui t’aideront à te sentir plus en sécurité et à tester tes limites.

Demande l’aide d’un professionnel. Si tu as du mal à le faire par toi-même, tu peux faire appel à un spécialiste. Parle-lui de ce que tu ressens, et il t’aidera à trouver le cœur du problème, et à passer à travers les sentiments que tu réprimes afin de t’ouvrir.

Que penses-tu de cet article ? Arrives-tu à parler ouvertement de tes sentiments ? Fais-nous part de ton avis sur la question dans les commentaires, et n’hésite pas à partager cet article avec les personnes de ton entourage !

3-5-
908
Partager cet article