Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

Une étude révèle que le comportement des enfants est un indicateur de ce que sera leur avenir économique

En tant que parents, nous souhaitons le meilleur avenir pour nos enfants : qu’ils vivent dans la joie et le bonheur, qu’ils trouvent l’amour et qu’ils fassent ce qui leur plaît. En bref : qu’ils aient une belle vie. Pour ce faire, nous leur apprenons à être indépendants, non seulement dans leurs tâches, mais aussi financièrement. Dans ce contexte, un groupe de chercheurs s’est attelé à analyser les différents comportements des petits afin d’essayer d’identifier lesquels d’entre eux seraient les plus susceptibles d’avoir une meilleure situation économique à l’âge adulte.

Chez Sympa, on aime en apprendre davantage sur tout ce qui peut permettre aux enfants d’avoir un avenir meilleur, et nous sommes heureux de partager ces nouvelles connaissances avec toi.

Évaluer tous les comportements

Le suivi du comportement des enfants a pris une importance particulière à la suite d’une analyse effectuée par des chercheurs canadiens dans le cadre de l’Étude longitudinale québécoise des enfants de la maternelle (Quebec Longitudinal Study of Kindergarten Children), qui recueille des données sur les comportements de 2 850 enfants de 5 et 6 ans et ce que cela implique au niveau de leurs revenus quand ils auront 33 à 35 ans.

Plus ils sont sociables, mieux c’est

Les enseignants des enfants ont évalué des comportements tels que le manque d’attention, l’anxiété, l’hyperactivité, l’agressivité, et leur façon de socialiser. Ainsi, les petits garçons les moins attentifs et plutôt agressifs avaient, à l’âge adulte, des revenus inférieurs à ceux des personnes plus sociables. En ce qui concerne les filles, c’est le manque d’attention qui conditionne leur revenu une fois adultes.

La maîtrise de la colère

Grâce à ces observations, les chercheurs ont souligné que le suivi et le soutien accordés aux enfants qui manifestent des problèmes de concentration ou des attitudes très agressives dès leur plus jeune âge pourraient contribuer à réduire ces comportements, ce qui leur permettrait d’avoir un meilleur avenir sur le plan financier. Il a d’ailleurs été envisagé d’inclure dans les programmes scolaires l’éducation émotionnelle, ce qui serait très intéressant pour renforcer ce qui est enseigné à la maison.

La théorie de la gratification

Ce n’est pas la première fois que l’on analyse l’impact des comportements des enfants sur leur vie adulte. Une autre étude a mis en place une simulation pour savoir comment les enfants réagissaient lorsqu’on leur donnait une guimauve et qu’on leur disait qu’ils avaient deux options : la manger à ce moment-là, ou attendre 15 minutes et en recevoir deux. Ceux qui ont attendu un quart d’heure avaient plus de chances d’être plus compétents et d’obtenir de meilleurs résultats scolaires et sociaux.

Des ennuis ?

“David a des ennuis”.

La maîtrise de soi que les parents ont tant de mal à inculquer aide les enfants à avoir de bons salaires à l’âge adulte parce qu’ils ont moins de problèmes à l’adolescence et réussissent donc mieux leur scolarité. Cela augmente la probabilité d’avoir de meilleures opportunités d’emploi ainsi que de meilleurs rapports avec leurs collègues, ce qui se traduit par moins de problèmes financiers.

Un suivi permanent

Les conclusions de ces études mettent particulièrement l’accent sur le fait de ne pas laisser passer les comportements négatifs chez les enfants, car, comme l’ont dit les chercheurs, il est très important que les parents et les enseignants les guident pour qu’ils apprennent à contrôler leurs réactions face aux situations difficiles. Ainsi, ils seront capables de gérer leur frustration et ils deviendront plus sociables.

Crois-tu que les comportements des enfants peuvent avoir un effet sur la situation financière qu’ils auront à l’âge adulte ? Dis-nous ce que tu en penses dans les commentaires !

Photo de couverture _madlibs_ / Reddit