Sympa

Une étude révèle que les gens qui écoutent du “heavy metal” sont plus ouverts aux nouvelles expériences

3-14
305

Certains individus sont parfois victimes de discrimination en raison des genres musicaux qu’ils affectionnent, et on les qualifie de délinquants ou d’idiots ; à ce titre, le heavy metal est l’un des genres les plus stigmatisés. Mais des scientifiques se sont donné pour mission de démentir ces idées reçues, et voici ce qu’ils ont conclu de leurs recherches !

Sympa souhaite partager avec toi une étude qui parle de l’influence du heavy metal sur la personnalité et le caractère des individus.

Que dit la science ?

L’étude en question a été menée par l’Association Américaine de Psychologie et a abouti à la conclusion que le heavy metal rend les gens plus ouverts aux nouvelles expériences. Pour prouver cela, 414 sujets britanniques (219 femmes et 195 hommes) âgés de 18 à 57 ans ont participé à la recherche. Ils devaient écouter 10 chansons de ce genre musical, les évaluer selon leurs goûts et les mesurer en fonction de cinq traits de personnalité : ouverture à l’expérience, responsabilité, extraversion, gentillesse et stabilité émotionnelle.

À la recherche de nouvelles expériences et de nouvelles perceptions de l’avenir

Les résultats obtenus indiquent que les préférences musicales sont un élément important de l’identité d’une personne, surtout à l’adolescence et à l’âge adulte. À ce titre, le heavy metal est clairement associé à l’ouverture à l’expérience, l’un des cinq traits de personnalité étudiés.

Selon le modèle de personnalité de Lewis Goldberg, cela signifie que les amateurs de ce style recherchent davantage de nouvelles expériences, sont plus ouverts, et leur imagination est plus fertile que celle des autres. De plus, ils apprécient l’art, souhaitent rompre avec la routine, et sont toujours curieux d’apprendre de nouvelles choses afin d’élargir leurs connaissances sur divers sujets.

La musique est liée à l’amabilité

D’autre part, il s’avère que la musique pop, la musique religieuse, la country et les bandes originales sont associées à l’extraversion, c’est-à-dire que les amateurs de ces styles aiment socialiser et s’entourer de gens, mais sont moins ouverts aux nouvelles expériences. Tandis que les amateurs de rap, de hip-hop et de funk ont aussi une personnalité extravertie mais sont plus énergiques. Ces deux conclusions ont été tirées d’une autre étude et ont servi de base à cette analyse.

D’autres publications confirment les aspects positifs de ce style musical

D’autres recherches ont indiqué que de nombreux étudiants surmontent la négativité en écoutant du heavy metal. Par exemple, une analyse de 2007 a révélé que le rock et ses sous-genres sont les plus écoutés par les adolescents, suivis par la pop. Cependant, de nombreux jeunes se tournent vers le metal parce qu’il agit comme une catharsis, les aidant à se débarrasser de leurs frustrations ou de leur colère. L’un des chercheurs ayant mené l’étude, Stuart Cadwallader, a fait remarquer que beaucoup ressentent une certaine pression quant à la réussite de leur scolarité, et ils ne peuvent y échapper que lorsqu’ils écoutent de la musique et “purgent” le négatif.

Ces rapports permettent de modifier notre point de vue sur le heavy metal, qui n’a pas les conséquences négatives qu’on lui attribue de prime abord.

As-tu déjà été stigmatisé en raison de la musique que tu aimes écouter ? Penses-tu que le heavy metal puisse t’aider à clarifier tes pensées et à être plus calme ? Réponds-nous dans les commentaires !

Photo de couverture Deathgasm / MPI Media Group
3-14
305