Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration
Une étude suggère que le plus jeune frère ou la plus jeune sœur est toujours le ou la plus drôle

Une étude suggère que le plus jeune frère ou la plus jeune sœur est toujours le ou la plus drôle

Tu es unique au monde et c’est ton super-pouvoir ! Si tu as grandi avec un frère ou une sœur, tu en es probablement très différent, même si vous avez tous les deux grandi dans le même environnement. Dans une famille, il y a énormément de petits facteurs qui influencent le développement des enfants, et selon les psychologues, l’un de ces facteurs est l’ordre de naissance.

Chez Sympa, nous savons qui est le boute-en-train de la famille, et nous en avons désormais la preuve scientifique. En revanche, nous ne savons pas ce que nous ferions sans nos petits frères et sœurs qui égayent chaque journée qui passe !

L’ordre de naissance façonne notre personnalité

Le psychothérapeute Alfred Adler a suggéré que notre rang de naissance parmi nos frères et sœurs nous influence et joue un rôle dans la formation de notre personnalité. Même si les enfants qui sont élevés dans une même famille grandissent dans un environnement similaire, les conditions psychologiques sont toujours uniques en raison de leur ordre de succession.

Le plus jeune est souvent le plus farceur

De nombreux chercheurs se sont intéressés à cette théorie, et la tendance se poursuit aujourd’hui. L’une des études récentes sur ce sujet a été menée par YouGov, une société britannique d’études de marché. 1 782 personnes âgées de 18 ans et plus ont participé à l’étude, au cours de laquelle il leur a été demandé de se comparer à leurs frères et sœurs sur différents paramètres, tels que le sens des responsabilités, le fait d’être faciles à vivre, détendus, drôles, etc.

Il s’est avéré que l’une des différences les plus marquées était le sentiment d’être drôle. Les enfants les plus jeunes ont eu tendance à dire qu’ils étaient plus drôles que leurs frères et sœurs (46 %), ainsi que plus détendus (47 %) et faciles à vivre (42 %). Les enfants les plus âgés, quant à eux, se considèrent plus responsables (54 %), plus organisés (54 %) et plus performants (38 %).

Mais les autres enfants ont aussi des traits particuliers

Les chercheurs qui ont développé cette théorie suggèrent que chaque enfant se cherche une place dans sa famille, et c’est là que sa personnalité prend forme. C’est pourquoi les aînés ont le privilège de trouver leur place en premier, et ils définissent généralement leur rôle comme étant plus consciencieux ; ils essaient de plaire à leurs parents en se montrant responsables de leurs frères et sœurs.

Les derniers-nés, quant à eux, tentent constamment de résister au statut supérieur des aînés, et recherchent d’autres moyens d’exprimer leur personnalité. Comme ils ne peuvent pas être aussi responsables et obéissants, ils tentent de se distinguer par d’autres moyens et deviennent plus émotifs, créatifs et drôles.

Les enfants du milieu n’ont jamais eu le privilège d’être enfants uniques comme l’a été l’aîné, et ils ne reçoivent pas non plus la même attention que le cadet, ce qui les conduit parfois à être jaloux. Ils sont plus susceptibles d’être les rebelles de la famille, mais ils acquièrent aussi des compétences précieuses qui les aident à s’entendre facilement avec les gens, ce qui fait qu’ils sont souvent très sociables.

Être enfant unique est encore un cas à part. Ces enfants bénéficient de toute l’attention de leurs parents et n’ont pas à la partager avec qui que ce soit, si bien qu’ils peuvent être assez gâtés. En même temps, ils reçoivent tout le soutien dont ils ont besoin et sont toujours entourés de personnes plus âgées, ce qui les rend très intelligents et motivés, et ils ont de grandes chances de réussir dans la vie.

As-tu des frères et sœurs ? Quel est ton rang de naissance ? As-tu des traits de caractère radicalement différents de ceux de tes frères et sœurs ? Discutons-en dans les commentaires pour voir si les chercheurs ont raison à ce sujet !

Photo de couverture parksandtheoffice / reddit