Sympa

Une rédactrice de Sympa explique pourquoi aider sa fille à trouver son premier emploi a été l’une des meilleures décisions de sa vie

Comment savoir si l’on fait le bon choix entre soutenir ou non un adolescent lors de sa recherche d’un premier emploi ? Bien sûr, il y a beaucoup de choses à prendre en considération, comme par exemple les motivations, l’âge et l’emploi visé, entre autres. Ce qui est certain, c’est qu’un problème survient en général assez vite pour les parents : la possibilité qu’avec un emploi, leur fils ou leur fille perde tout intérêt pour l’école et les études, et qu’ainsi l’assiduité scolaire et les notes viennent à baisser.

Je m’appelle Erika et je travaille chez Sympa. J’aimerais te raconter mon expérience et les raisons pour lesquelles je ne regrette pas d’avoir permis à ma fille de trouver un emploi. J’espère que si une situation semblable t’arrive, mon histoire t’aidera à prendre la bonne décision !

Les inquiétudes de ma fille en ce qui concerne la recherche d’un emploi

Une rédactrice de Sympa explique pourquoi aider sa fille à trouver son premier emploi a été l’une des meilleures décisions de sa vie

Avant même que cela ne me vienne à l’esprit, ma fille de 16 ans s’est approchée de moi avec une certaine agitation. Ceux d’entre vous qui êtes parents d’un(e) adolescent(e) savent qu’il est parfois compliqué pour eux de prendre l’initiative de venir vers vous et de vous parler de leurs problèmes. Quel était son problème ? Elle estimait qu’elle manquait d’argent et voulait trouver un emploi pour y remédier. Je lui ai donc demandé pourquoi elle avait besoin d’argent, car cela me paraissait bizarre à son âge. Mais ses motivations et ses intentions m’ont convaincue, et elle semblait sincère : elle a un petit ami qui travaille déjà, par nécessité, si bien que ma fille se sent coupable de ne pas pouvoir l’aider financièrement à chaque fois qu’ils sortent ensemble.

Je dois admettre que je me suis retrouvée face à un cas de conscience. D’un côté, on peut se dire, en tant que mère ou père, que l’argent peut entraîner un adolescent inexpérimenté vers de mauvais chemins, ce qui aurait pour conséquence, par exemple, de lui faire abandonner l’école ; mais d’un autre côté, c’est un engagement qu’elle a elle-même choisi de prendre sans que personne ne lui en donne l’ordre ou ne la force. La décision a été difficile à prendre, mais je l’ai soutenue à la seule condition qu’elle ne néglige pas ses études. Et maintenant, je sais que ça a été la meilleure solution !

Ma fille est devenue un peu plus autonome en tant que femme

Une rédactrice de Sympa explique pourquoi aider sa fille à trouver son premier emploi a été l’une des meilleures décisions de sa vie

Je souhaite vivement que ma fille puisse être autonome financièrement à chaque instant de sa vie, qu’elle soit capable de se débrouiller seule et ne soit jamais dépendante d’un homme, et encore moins qu’elle choisisse un partenaire en fonction de cela. Eh non, je n’affirme pas que l’argent permet d’être complètement autonome, mais que le fait de pouvoir obtenir ce que l’on souhaite avec ses propres ressources rend indépendant. Mieux encore, le fait de pouvoir le partager avec son partenaire l’a aidée et continue de l’aider à grandir en tant que personne et de s’affirmer en tant que femme.

Cela est particulièrement important de nos jours où l’autonomisation des femmes est une nécessité, un objectif à atteindre afin de parvenir à l’égalité des sexes. Ainsi, si elle doit se retrouver seule, elle saura qu’elle peut compter sur elle-même et que cela lui suffira. Bien que je ne pense pas que ce soit une condition dont seules les femmes ont besoin, cette nécessité s’applique de la même manière à tous les hommes qui ont besoin de se prendre en charge face à la vie.

Elle a réussi à réaffirmer certaines de ses valeurs

Une rédactrice de Sympa explique pourquoi aider sa fille à trouver son premier emploi a été l’une des meilleures décisions de sa vie

L’une des choses qui m’a le plus surprise a été de voir ma fille annuler des rendez-vous avec son petit ami ou des sorties avec ses amies à cause de ses engagements professionnels, ce qui signifie que sa vision des responsabilités professionnelles a été renforcée grâce à son travail. En ayant un travail, les jeunes sont confrontés à une nouvelle figure autoritaire qu’ils ne connaissent pas, si bien que leurs erreurs et leurs échecs, ou bien le fait de contester ou d’ignorer cette autorité en place, ont forcément des conséquences sur eux.

Durant cette expérience, elle a également appris à composer avec des valeurs telles que la tolérance et la patience. Un jour, en rentrant du travail, elle se sentait terriblement frustrée. Je lui ai demandé ce qui se passait, et elle m’a raconté qu’elle avait été confrontée à des clients arrogants ou grossiers qui avaient mis à rude épreuve sa patience et son niveau de tolérance envers les gens. En même temps, il est possible de fixer ses propres limites dans les relations que l’on entretient avec eux, afin de déterminer ce qui est permis ou non à l’encontre de notre personne. Ceci nécessite également de réaffirmer la valeur et l’idée que l’on se fait du respect.

Elle a développé des aptitudes et en a renforcé d’autres

Une rédactrice de Sympa explique pourquoi aider sa fille à trouver son premier emploi a été l’une des meilleures décisions de sa vie

Elle n’a jamais été très sociable, mais le service et le contact avec les clients sont des expériences qui permettent de développer des aptitudes sociales qui se révèlent toujours utiles dans toutes sortes d’emplois. Il en va de même pour le maniement de l’argent ou de toute autre activité qui aide à améliorer et à développer des compétences.

Ces compétences, bien qu’élémentaires, lui ont ouvert de plus en plus de possibilités qui ne manqueront pas d’enrichir son CV de façon précoce. Un jour, elle est rentrée très satisfaite parce que son patron lui avait proposé un poste d’encadrement, mieux rémunéré, et avec évidemment plus de responsabilités et donc plus de temps à y consacrer. Je dois avouer que cette idée m’effrayait au début, car j’avais les craintes de n’importe quel parent : “cet argent va lui faire abandonner l’école”. Je lui en ai donc parlé, mais elle a décidé elle-même de ne pas accepter afin de continuer ses études, et ma conscience en a été apaisée.

Elle a renforcé son estime de soi

Une rédactrice de Sympa explique pourquoi aider sa fille à trouver son premier emploi a été l’une des meilleures décisions de sa vie

En cherchant un emploi, ma fille a dû faire face à un défi de taille : être acceptée ou approuvée comme un élément indispensable au sein d’une équipe de travail. Mais il était clair que ce défi n’allait pas être facile à relever, du moins pas sans un peu d’expérience, si bien qu’elle a dû démontrer que ses compétences étaient suffisantes pour remplir ses fonctions.

Ce qui est sûr, c’est qu’elle a réussi à obtenir un poste de serveuse dans un restaurant ; et une fois qu’elle a appris comment le faire correctement, sa confiance en elle a augmenté. Les raisons de son succès ne sont pas difficiles à imaginer : elle a pris possession des aptitudes qui lui étaient propres sans savoir qu’elle les possédait. De plus, dans son travail, les clients la remercient pour son service avec des pourboires qui lui permettent de se sentir reconnue pour son travail.

Elle a acquis une conscience financière

Une rédactrice de Sympa explique pourquoi aider sa fille à trouver son premier emploi a été l’une des meilleures décisions de sa vie

Avant qu’elle ne trouve un emploi, son père et moi gérions son argent. Mais comme elle gagne désormais son propre argent, nous n’intervenons plus dans ses choix de dépenses. Évidemment, nous pourvoyons toujours à ses besoins élémentaires, donc l’argent qu’elle gagne est fait pour être dépensé selon ses envies. Au début, elle avait l’habitude de le dépenser aussitôt qu’elle le gagnait ; aujourd’hui au contraire, elle fait des projets d’épargne qui, bien que très élémentaires, l’ont aidée à acheter des choses plus chères au fil du temps : un téléphone portable, un cadeau pour l’anniversaire d’une copine, des sorties avec son petit ami, entre autres.

L’essentiel n’est pas là. Grâce à son travail, elle connaît à présent la valeur des choses, et je ne parle pas seulement de la valeur monétaire. Elle a aussi appris à donner de la valeur au temps et aux efforts qu’elle consacre pour gagner cet argent qui lui permettra d’acheter telle ou telle chose. Maintenant qu’elle en a pris conscience, elle prend soin de sa vie et de son argent. Et l’argent gagné ne disparaît plus dans le gaspillage effréné et sans conscience...

Elle a élargi le cercle de ses relations sociales

Une rédactrice de Sympa explique pourquoi aider sa fille à trouver son premier emploi a été l’une des meilleures décisions de sa vie

D’une part, elle a dû échelonner ses relations sociales pour qu’elles jouent en sa faveur ; avec respect pour sa hiérarchie, d’égal à égal avec ses pairs, ou encore avec les clients. Toutes ces relations ont été des expériences plus ou moins différentes, mais elles l’ont aidée à atteindre un certain épanouissement personnel et professionnel, et ses compétences relationnelles lui serviront certainement à l’avenir.

D’autre part, il y a les relations amicales. Comme je l’ai déjà mentionné, ma fille n’était pas très sociable, elle était plutôt introvertie et timide. Son cercle d’amis était réduit à son petit ami et à deux autres amies. L’emploi qu’elle a décroché l’a aidée à s’ouvrir davantage aux inconnus et à rencontrer de nouveaux amis qui lui permettent de découvrir une nouvelle vision du monde et de la vie. Elle a découvert grâce à eux d’autres points de vue qu’elle n’était pas capable de discerner toute seule. Je pense que les amitiés forgées à l’adolescence sont très importantes, d’autant plus que nos enfants ont tendance à écouter davantage leurs amis que leurs propres parents.

Elle a amélioré la gestion de son temps

Une rédactrice de Sympa explique pourquoi aider sa fille à trouver son premier emploi a été l’une des meilleures décisions de sa vie

Honnêtement, que préférons-nous voir en tant que parents ? Ma fille passait tout son temps plongée dans les réseaux sociaux à cause de son téléphone portable, elle faisait ses devoirs, mangeait, regardait un peu la télévision et se remettait à jouer ou à communiquer avec son portable. Chaque activité était suivie de quelques minutes sur son téléphone, à rafraîchir plusieurs fois la page d’accueil de ses réseaux sociaux, même si cette dernière n’avait pas changé pour autant, et à regarder de nouveau ce qu’elle avait déjà vu.

Si l’on additionne tout ce temps perdu, ce n’est pas négligeable. Son travail l’a rendue productive, car elle génère de l’argent grâce à lui. Elle a grandi en tant que personne, et ce, grâce à elle-même. C’est elle qui va profiter de ce changement dans tous les sens du terme. D’ailleurs, suivre un horaire fixe l’a aidée à être plus organisée et à honorer ses engagements et ses responsabilités.

Penses-tu que les adolescents devraient commencer à travailler très tôt dans leur vie, ou bien est-il préférable qu’ils le fassent plus tard, lorsqu’ils ont terminé leurs études ? Donne-nous ton avis dans les commentaires !

Illustratrice : Natalia Okuneva pour Sympa