Sympa
Sympa

Voici les raisons qui peuvent expliquer pourquoi une personne projette ses propres insécurités sur nous et comment éviter d’en souffrir

Bien que nous n’en soyons pas totalement conscients, notre esprit est tout à fait capable de nous protéger face à des situations qui nous affectent émotionnellement. L’un de ces mécanismes de défense est la projection psychologique. Il est évident qu’elle peut être dangereuse dans nos relations, puisqu’elle fait généralement souffrir ou culpabiliser l’autre sans que l’on s’en rende compte, et parfois, cela se fait de manière injuste.

Chez Sympa, nous souhaitons aujourd’hui t’expliquer ce qu’est la projection psychologique afin de t’aider à la détecter à temps.

La projection psychologique comme mécanisme de défense

Lorsqu’une personne n’arrive pas à accepter certains traits de caractère, qualités, envies ou impulsions, alors elle les projette et les attribue à l’autre. Il s’agit d’un inconfort ou d’un sentiment de honte personnelle, généralement inconscient, qu’elle évite d’affronter. C’est de cette façon que la personne perçoit cette caractéristique qui lui cause du tort, mais sans la reconnaître comme propre à elle-même.

Une fois que nous avons compris ce mécanisme, nous pouvons nous demander ce que protège tant le fait de se projeter. Habituellement, c’est la confiance en soi et l’égo. Il faut un égo assez solide pour cacher tout type de “côté sombre”. Dans le fond, ces personnes ont l’impression que les sentiments, pensées et comportements négatifs les rendent inférieures, et elles les refoulent.

Différentes manières dont les personnes peuvent se projeter dans la vie quotidienne

1. Elles incriminent les autres sans assumer leur responsabilité

Cette caractéristique est probablement la plus courante. La personne qui se projette évite de reconnaître sa culpabilité dans une situation et cherche des raisons pour les attribuer aux autres. Généralement, les situations de projection visent à prouver que “c’est de ta faute, pas de la mienne”.

2. Elles trouvent des “failles” chez les autres et les jugent

Pour une personne qui se projette sur les autres, il est beaucoup plus simple d’attaquer et d’avoir une “mauvaise” conduite vis-à-vis de quelqu’un, que de l’affronter soi-même une situation à laquelle cette personne est liée. La manière dont un “projecteur” agit envers une autre personne peut refléter comment il se sent en réalité par rapport à elle ou à une situation spécifique.

3. Elles essaient de ridiculiser les autres

Une personne peut se moquer des autres parce qu’elle souffre de nombreuses insécurités, alors sa technique consistera à intimider son interlocuteur pour qu’il ressente les doutes et les problèmes qu’elle-même n’est pas capable d’affronter.

4. Elles arrivent à convaincre que leur projection est réelle

Le pire des scénarios, c’est lorsqu’une personne qui exerce une projection parvient à s’identifier au sujet sur lequel elle se projette. Pour Darlene Lancer, spécialiste en relations toxiques, les personnes les plus propices à fauter sont celles qui présentent des critères de codépendance, c’est-à-dire des personnes qui manifestent un intérêt excessif pour les autres, et dans ce cas, pour la personne qui exerce la projection et fait des critiques à son sujet.

Les personnes codépendantes ont tendance à accepter ou faire passer les besoins de l’autre en premier, dans le but d’éviter les conflits. De cette façon, le sujet qui se projette émet des critiques et des jugements sur le codépendant qui, face à cela, perd sa confiance et son indépendance au point de semer le doute dans son esprit en ce qui concerne ses propres valeurs. De cette façon, son identité s’efface jusqu’à ce qu’il finisse par croire tout ce que l’autre projette sur lui. Les psychologues lui donnent le nom d’ “identification projective”, c’est-à-dire que ces personnes finissent par s’identifier à ce que les autres projettent sur elles.

5. Elles se jugent et sont convaincues que les autres font de même

Il est également possible qu’une personne codépendante ou avec une faible estime d’elle-même se critique constamment, au point de croire que les autres voient et jugent aussi ses “points faibles”, en tout cas ce qu’elle estime être des points négatifs chez elle. En agissant de cette manière, elle projette son insécurité aux yeux des autres.

6. Elles transfèrent à une personne la perception qu’elles ont d’une autre

Cette situation a lieu communément dans les relations sentimentales où les sentiments inconscients que le “projecteur” éprouve envers son père ou sa mère se transfère sur son partenaire, et cette fois, il les considère comme propres à lui. La personne projetée prend la place que le “projecteur” éprouvait envers une personne importante dans sa vie et dont la situation était impossible à dominer. Les signes de ce type de projection sont :

  • Avoir les mêmes disputes continuellement
  • Être dérangé en présence de son partenaire sans savoir pourquoi
  • Ressentir de la confusion vis-à-vis de la réaction du partenaire face à une situation précise

Comment savoir si tu es un “projecteur”

Si tu t’es reconnu dans l’une de ces situations, il est probable que tu sois dans une relation où la projection psychologique est présente. La projection affecte la connaissance de soi et la reconnaissance de soi : une personne qui n’est pas capable de reconnaître et d’accepter ses points faibles peut facilement les projeter sur les autres.

Par conséquent, il est nécessaire de prendre conscience de notre propre personne, de nos pensées, actions, émotions, réactions, etc... Te questionner est toujours le premier pas pour savoir s’il est possible que tu aies exercé un type de projection inconsciente sur les autres.

Comment savoir si tu es face à un “projecteur”

Dans le cas contraire, si tu t’identifies comme l’objet de projection de quelqu’un, il est important que tu saches qu’il existe certains signes qui peuvent t’aider à détecter si tu es confronté à une personne qui se projette en toi :

  • Ses avis sont exagérés ou ne sont pas cohérents envers la situation
  • Elle a une forte réaction qui n’est pas habituelle face à quelque chose que tu dis à son sujet
  • Il ne semble pas y avoir de raison valable à sa réaction
  • Elle redirige la conversation vers toi ou une autre personne

Comment répondre à un “projecteur”

Dans le cas où il faut agir face à un sujet qui se projette, l’idéal est de répondre clairement sans entrer dans le conflit. Il est possible de répondre par un “je ne suis pas d’accord”, voire même de se retirer de la conversation lorsque la personne se n’arrête pas malgré le fait que tu ne rentres pas dans son jeu. L’important est de ne pas intérioriser ces critiques ou reproches injustifiés envers ta propre personne, en te disant que ce n’est pas personnel, mais plutôt “qu’il/elle n’est pas toi, mais seulement lui/elle”.

Après la conversation et à “tête reposée”, tu peux essayer de discuter de ses actions, mais sans vouloir faire changer la personne, ce n’est pas une obligation, et ces gens ont souvent besoin d’une aide psychologique pour évoluer positivement.

Que faire si tu es un “projecteur”

Si tu penses être dans ce cas, il est conseillé de t’éloigner du problème et ensuite de prendre du recul pour analyser la situation de manière objective, en quatre étapes :

  • Décrire la situation sans utiliser d’adjectifs ou de mots qui expriment des émotions.
  • Décrire ton rôle dans la situation. “Qu’ai-je pu faire de manière volontaire ou involontaire qui déclenche la réaction de l’autre personne ?”, Qu’est-ce que cela signifie pour moi si ce qu’elle a dit à mon sujet est vrai ?“
  • Décrire le rôle de l’autre personne en évitant les adjectifs. “Quelles histoires suis-je en train de raconter sur le comportement de l’autre ?”, “Suis-je dans le vrai ?” Et si c’est le cas, “Comment est-ce que cela m’affecte ?”
  • Reconnais-tu que tu fais un type de projection ?

Il faut mentionner le point le plus important : pour ces situations, la meilleure option reste de consulter un thérapeute.

Alors, as-tu l’impression d’avoir déjà fait face à une situation de projection psychologique ? Et toi, comment l’as-tu affrontée ? N’hésite pas à partager ton expérience avec nous dans les commentaires !

Partager cet article