Sympa
Sympa

Voici pourquoi il ne faut pas forcer les enfants à faire un sport ou une activité qu’ils n’aiment pas

Les parents veulent toujours ce qu’il y a de mieux pour leurs enfants, évidemment. Mais qu’est-ce qui est vraiment “le mieux” ? La réponse n’est pas si simple. En voulant donner à leurs enfants les outils nécessaires pour préparer au mieux leur avenir, les parents se laissent souvent influencer par leurs propres désirs, intérêts, et parfois même par une vengeance personnelle sur la vie ou la société. Nous connaissons tous des histoires de parents qui, frustrés de ne jamais avoir pu faire telle ou telle activité, l’ont imposée à leurs enfants, comme s’ils faisaient un transfert sur eux.

Dans cet article, Sympa va aborder pour toi quelques points importants que tout parent devrait prendre en compte afin de ne pas affecter involontairement le développement personnel de son enfant.

La construction de l’enfant

Quelles sont les obligations d’un enfant ? S’il s’agit des études, par exemple, nous ne parlerons pas nécessairement d’obligation, mais plutôt de droit. L’enseignement primaire et secondaire est fondamental pour le développement intellectuel et culturel de chacun. Sans eux, un enfant n’aura pas le nécessaire pour se réaliser et avancer dans la vie

Cependant, beaucoup de parents se démènent pour que leur enfant obtienne bien plus qu’une éducation de base, en mettant en place différentes stratégies pour profiter davantage du présent, prendre soin de sa santé, ou lui permettre de réussir son avenir. Et c’est là que les problèmes commencent.

Ce qu’il faut prendre en compte

C’est bon pour un enfant de faire des activités hors de l’école. Les médecins recommandent le sport, car c’est bon pour la santé, mais cela encourage aussi, entre autres, l’esprit d’équipe et l’importance de travailler en groupe. D’autre part, l’apprentissage d’une discipline artistique ou de langues étrangères permettra à l’enfant d’élargir ses centres d’intérêts et d’avoir l’esprit plus ouvert sur le monde qui l’entoure.

Cependant, lorsqu’ils choisissent une activité extrascolaire, les parents devraient mettre de côté leurs propres goûts ou attentes, afin que l’enfant décide par lui-même de l’activité qu’il veut faire. Ainsi, vous soutiendrez non seulement votre enfant dans ses choix, mais vous lui apporterez en même temps une meilleure éducation. Votre enfant abordera alors cette nouvelle activité avec plaisir, sans la moindre pression, et il sentira que ses parents le soutiennent en l’aidant à faire ce qui lui semble bon pour lui.

Les risques liés au fait d’imposer des choses

Mais tout n’est pas si rose. Parfois, les parents ont leurs propres desseins pour leur enfant. Les raisons peuvent être multiples : ils voient chez lui un talent pour une certaine discipline, ils veulent lui offrir des possibilités qu’ils n’ont pas eues eux-mêmes, ils croient savoir ce qui sera mieux pour son avenir, ou ils veulent recevoir, à travers lui, quelque chose que le monde ne leur a pas offert à eux.

Les risques d’imposer une activité à un enfant sont nombreux. Par exemple, un sport implique la compétition. Cela signifie que si l’enfant, peu importe ses capacités, ne s’intéresse pas à ces activités, la concurrence n’en sera que plus rude, tout simplement parce qu’elle ne sera pas vécue avec plaisir et volonté de gagner. Par conséquent, le concept même de compétition et de sport peut résonner comme quelque chose de négatif dans l’esprit de l’enfant, alors que c’est pas le cas.

De plus, si l’enfant ne veut pas jouer du violon ou du piano, cela lui coûtera beaucoup plus d’apprendre à le faire. Il voudra satisfaire ses parents (la plupart des enfants veulent faire plaisir à papa et maman), mais il n’en sera pas capable, et cela lui apportera un sentiment de frustration. Il sentira qu’il n’est pas à la hauteur des attentes de ses parents, qu’il n’est pas digne de leur fierté, et cela affectera son amour-propre. Il se sentira comme quelqu’un de faible ou inférieur, et ça, c’est très mauvais.

Les avantages liés au fait d’écouter son enfant

Quand un enfant se sent écouté, il se sent surtout compris et aimé. De plus, voir que son opinion est valorisée renforcera son caractère, car il croira en lui-même. Il saura également qu’il peut dire “non” quand quelque chose ne l’intéresse pas. Quelqu’un qui répond “amen” à tout ce qu’on lui demande finira par être esclave des autres, et ce n’est pas ce que nous voulons pour nos enfants.

De bons parents écoutent, accompagnent, aident leur enfant à devenir responsable de ses choix, et non de ceux imposés par les autres. Bien sûr, il est important pour lui d’apprendre des langues, de jouer d’un instrument et de faire du sport, mais si le prix en est sa perte de liberté, la frustration, la baisse de l’estime de soi et le dégoût pour la compétition, alors c’est tout sauf bon pour lui. Il ne faut jamais oublier cela.

Et toi, as-tu fait certains sports ou activités par obligation quand tu étais petit ? Lesquels ? Quelle activité aurais-tu aimé faire à la place ? N’hésite pas à nous raconter ton expérience dans les commentaires et à partager cet article avec les personnes de ton entourage !

Sympa/Psychologie/Voici pourquoi il ne faut pas forcer les enfants à faire un sport ou une activité qu’ils n’aiment pas
Partager cet article
Ces articles peuvent te plaire