Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

10 Pays qui ont interdit les animaux dans les cirques, prouvant ainsi qu’il est possible de faire des spectacles libres de cruauté

5--5
247

Les cirques ont été inventés dans l’antiquité, et pendant des siècles ils offraient des spectacles avec des animaux sauvages et domestiques qui étaient le centre de divertissement des peuples. Aujourd’hui ce n’est plus le cas dans un grand nombre de pays, qui ont interdit cette pratique et encouragent des activités tout aussi palpitantes. Tu trouveras à la fin de cet article un bonus qui te montrera qu’actuellement la réalité virtuelle joue un rôle très important au moment de faire une représentation de ce genre.

Sympa est en faveur de la protection des droits des animaux et c’est pourquoi il a fait pour toi une liste de quelques pays où les cirques n’ont pas d’animaux et qu’il faut absolument connaître.

Histoire : pourquoi utilisait-on des animaux dans le cirque

Tout a commencé chez les Romains, qui ont surnommé “cirque” tout type d’activité de divertissement public, y compris le mythique cirque romain où des hommes et des animaux se battaient à mort. Plus tard, le cirque moderne incorpora des représentations équestres avec des acrobaties, mais ce n’est qu’en 1833 que le dresseur d’animaux, Isaac A. Van Amburgh, devint le premier homme à utiliser des animaux sauvages comme une partie importante, voire essentielle, du spectacle circassien, activité qui demeure en vigueur dans certains pays.

Pays pionniers en matière de législation qui empêchent l’utilisation et la maltraitance d’animaux domestiques et sauvages lors de spectacles de cirque

1. Mexique

En 2015, la loi qui interdit les spécimens sauvages dans les cirques du Mexique est entrée en vigueur. Quelques états avaient déjà interdit la présence de tout animal dans les cirques, à savoir, les villes de Mexico et Querétaro. Bien que cela semble être la fin de certains des espaces les plus traditionnels de cet art, d’autres se réinventent et certains disent qu’ils ont réussi à survivre malgré l’absence d’animaux sur scène. Le plus important est le Cirque Atayde Hermanos qui, après 130 ans, a su poursuivre l’héritage familial grâce à ses nouveaux spectacles.

2. Bolivie

La Bolivie fut l’un des premiers pays d’Amérique Latine à interdire la présence d’animaux (domestiques et sauvages) dans les cirques. La loi fut votée suite à une enquête infiltrée réalisée par Animal Defenders International (ADI), qui a fait circuler du matériel où l’on voyait la maltraitance généralisée dont étaient victimes les animaux qui “travaillaient” sous la grande tente.

3. Pérou

En 2014, l’Animal Defenders International (ADI) a travaillé avec la police de ce pays pour mener des opérations infiltrées dans le cadre d’une campagne intitulée “Opération Esprit de la Liberté”. Ils ont sauvé plusieurs animaux sauvages de l’abus et la maltraitance dont ils étaient victimes. Cette situation, agrémentée d’une initiative législative, amena le Pérou à interdire l’utilisation d’animaux dans le domaine circassien.

4. Colombie

Tout comme ses paires, la Colombie approuva un projet de loi afin que les animaux cessent de faire partie de ce spectacle. La Secrétaire de l’Environnement de la Colombie, Susana Muhamad, a expliqué que ce projet concernait également les corridas, ces deux spectacles étant considérés comme des actions de cruauté animale.

5. Italie

Depuis 2018, l’Italie promeut une normativité qui interdit les spectacles de cirque avec des animaux. Le document a également servi à retirer des tentes plus de 2000 espèces exploitées.

6. Autriche

En 1996, l’Association Autrichienne Contre l’Exploitation des Animaux (VGT) a entamé une campagne contre les numéros faits avec ces derniers, mais ce n’est qu’en 2002 qu’ils ont réussi à interdire la présence d’animaux sauvages. En 2003 la loi fut votée, et elle entra en vigueur en 2005, l’année où il y a eu le dernier cirque avec des animaux sauvages en Autriche.

7. Pays bas

En 2015, grâce à un travail réalisé pendant plus de 10 ans par l’organisation de bienêtre animal Wilde Dieren de Tent Uit, l’utilisation d’animaux sauvages dans les cirques fut interdite. Dès que la nouvelle se répandit, l’association s’est engagée à replacer les animaux dans un habitat adéquat afin qu’ils puissent mener un vie correcte.

8. Grèce

La Grèce fut le premier pays de l’Europe à interdire la présence d’animaux sauvages et domestiques au cirque, donnant un pas en avant vis-à-vis de ses paires. Tout s’est passé de manière très positive, grâce à une campagne intense menée par l’ADI et la Greek Animal Welfare Fund (GAWF), avec le soutien de 52 organisations de bienêtre familial qui ont fait pression sur les entités politiques de ce pays afin qu’ils reconnaissent les abus et les maltraitances que ces animaux subissaient.

9. Portugal

Ce pays fut le dernier de l’Europe à sensibiliser les citoyens sur la maltraitance animale dans les cirques. La loi entrera en vigueur en 2024, date à laquelle les propriétaires des cirques devront donner leurs animaux sauvages afin de les replacer dans leurs habitats correspondants.

10. Inde

En 2018, l’Inde a célébré le fait que le gouvernement propose d’interdire la présence des animaux dans les cirques. Les organisations et les communautés chargées de protéger les animaux ont fait des efforts inouïs pour sauver plus de 100 espèces, qui furent rééduquées et replacées dans leurs vraies espaces de vie.

Bonus: un cirque qui remplace les animaux par des hologrammes

Le Cirque Roncalli, fondé en 1976, en Allemagne, fut le premier à utiliser des hologrammes animaux (bien qu’il n’en ait jamais eu besoin pour ses spectacles, sauf pour les chevaux). Il s’agit d’un investissement très onéreux, car la production et la mise en œuvre peuvent coûter jusqu’à 500 000 Euros. Malgré ce chiffre si élevé, cette alternative est devenue un atout pour ceux qui aiment le cirque avec des animaux. Beaucoup de cirques ont décidé de suivre cette tendance, et ont réalisé qu’ils pouvaient éviter l’exploitation et la maltraitance des animaux pour faire un spectacle. Ils ont donc essayé de montrer un côté plus “humain” et intégrer leur propre communauté en tant que protagoniste de leurs représentations.

Quels changements voudrais-tu voir au niveau des cirques de ton pays ? Est-ce que tu estimes que les animaux pourraient faire partie de ces spectacles sous de bonnes conditions ? Partage ton avis dans les commentaires !

5--5
247