19+ Animaux qui n’avaient pas été gâtés par la vie et qui ont finalement eu la chance de connaître le bonheur

Certains pensent que les animaux donnent beaucoup de travail : les chats laissent leurs poils partout et les chiens mâchouillent toutes les chaussures de la famille. Mais il nous arrive de croiser le chemin de bêtes qui ont vraiment besoin de notre aide. Et aujourd’hui, on ne peut pas s’empêcher de penser : “Comment ai-je pu vivre sans lui ?”

Chez Sympa, nous avons été émus par les histoires sur les liens qui existent entre les humains et les animaux, d’où notre envie de les partager aujourd’hui avec toi. À la fin de l’article, plusieurs bonus t’attendent.

  • Stella nous a trouvés sur le bord de la route. Nous étions en train de nous promener, tout à coup j’ai entendu un petit “miaou” timide et je me suis retournée. Elle a couru vers moi et je n’ai pas hésité un instant à la prendre dans mes bras, en annonçant à mon fiancé que nous avions désormais un chat. Stella avait plusieurs égratignures sur les pattes et le menton. Cela était probablement dû au fait qu’elle avait été jetée d’une voiture. Je pense qu’elle était âgée d’environ quatre semaines, car ses yeux étaient encore de couleur bleue. Malgré le fait que Stella ait attiré notre attention en miaulant ce premier jour, aujourd’hui, elle n’est pas très bavarde et ne fait que ronronner. © davebeastly / Imgur
  • Nos quatre chiens viennent d’un refuge qui les a sauvés des mauvais traitements de leurs précédents propriétaires. L’une d’entre eux, ma chienne Honey, était si brisée et renfermée, que tout le monde était persuadé qu’elle avait juste un sale caractère. Quand je l’ai emmenée un jour chez le vétérinaire, elle a fait plusieurs fois le tour du cabinet à la recherche d’une sortie, puis a sauté sur mes genoux et y est restée. Depuis, je suis devenu son papa adoré. Elle me laisse faire tout ce que je veux (enfin, sauf se faire couper les griffes). © John Rothwell / Quora
  • Nous avons adopté Luna lorsqu’elle tenait encore dans la paume d’une main. C’est la plus craintive, mais aussi la plus affectueuse de tous les chats que j’ai connus. Elle ronronne comme un haut-parleur. Même si tu ne fais que passer devant elle ou que tu la regardes simplement, elle commence à ronronner. Mes chats Chilly et Joy me manquent aussi énormément : nous avions trois chats, mais mon ex en a gardé deux quand nous avons rompu. En fait, la séparation avec les chats m’a fait plus de mal que de rompre avec mon ex. Mais c’était une décision commune, donc je ne blâme personne. Mon seul regret est que les chats ont dû se séparer, eux aussi. Ils se sentaient bien ensemble. Nous les avons adoptés et élevés ensemble, ils étaient comme nos enfants. © Neel Das / Quora
  • Elle devient de plus en plus belle chaque jour. Toffee est avec nous depuis un peu plus de six mois, mais c’est comme si on l’avait depuis toujours. Pour la première fois depuis la mort de ma mère, j’ai vu mon père sourire. Il dit qu’il aime cette boule de poils et qu’il la protégera toujours ; il a même commencé à lire des livres sur le dressage intelligent. Toffee, à son tour, vérifie si mon père respire la nuit. Selon lui, elle se met à côté et écoute attentivement, et quand il ouvre les yeux, elle esquisse comme un sourire et se rendort. © Aioiaioi / Pikabu
  • Tchelko m’a été “offert” par un sans-abri qui faisait de l’auto-stop sur la route avec ce Rottweiler dans un état d’épuisement extrême. Mon mari et moi nous sommes arrêtés, avons demandé s’il avait besoin d’aide et il est monté dans la voiture avec le chien. L’homme nous a expliqué qu’il cherchait à se rendre dans la ville voisine (à environ 90 km), mais puisqu’il avait trouvé ce chien, il était obligé d’y aller à pied, car il ne voulait pas le laisser mourir. Pendant le trajet, le chien regardait dans le vide. Je n’avais jamais vu un toutou aussi maigre, on lui voyait toutes ses côtes. Soudain, le sans-abri nous a demandé si on pouvait s’occuper du chien. J’ai hésité, mon mari également. Le chien nous faisait peur. Finalement nous avons accepté de lui trouver une maison. Un jour, j’étais en train de le promener et l’un des employés de mon mari s’est approché de moi, me tendant une tasse de café. Tchelko a sauté en grognant, je l’ai tenu fermement en laisse et je lui ai dit strictement : “Non !” Il a obéi immédiatement, tout en montrant au monsieur qu’il me protégeait. Puis il s’est penché vers moi, il a levé les yeux et m’a léché doucement la main. Ce moment a été décisif. © Luiza Gray / Quora
  • Je suis rentrée chez moi un soir et j’ai vu un hamster dans une serviette sur la table. Un petit roux. Je me suis frotté les yeux, car il n’y avait jamais eu de hamsters chez nous. Il s’est avéré que mon frère insupportable avait fait preuve de gentillesse et de miséricorde en ramassant une boule de poils gémissante dans un fossé. Ce que je pensais être un hamster était en fait un petit chaton. C’était l’automne, et il serait certainement mort du froid, ou plutôt, elle. Du coup, c’est mon frère qui a sauvé le bébé chat, et c’est moi qui m’en occupe. Le petit hamster s’est transformé en une chatte à la frimousse rousse qui se prénomme Katy. © Lidia Ivanova / Facebook
  • Notre chien s’appelle Mr. Beau Barkley, il a été adopté le 3 juillet 2020. Le premier mois a été très difficile pour nous tous. Il a développé de graves allergies et une névralgie. Toute notre famille vivait dans l’attente constante du pire : sa vie était en jeu. Mais ce toutou avait envie de survivre ! Tout va bien aujourd’hui. © InsertNameHere916 / Reddit
  • Nous sommes allés au chenil pour voir des chiots de trois semaines, mais on nous a d’abord présenté un toutou de six mois. Nous avions été prévenus : il n’était pas sociable, avait très peur des gens, et on soupçonnait qu’il avait été maltraité. Je me suis accroupie, et il n’attendait que cela : il s’est approché et a posé sa tête sur mes genoux. Mon mari a payé en silence et nous avons commencé à nous préparer pour rentrer à la maison. Le chien nous suivait volontiers, il était méconnaissable. Il a choisi son prénom lui-même, nous en avons essayé plusieurs différents, mais il ne réagissait pas. Puis, au prénom “Loki” il a aboyé immédiatement, en signe d’approbation. Lorsque l’employée du chenil l’avait récupéré auprès de l’éleveur, il avait peur de tout et cherchait à s’enfuir. Aujourd’hui, il s’est transformé en un gentil chien charismatique, insolant et tout à fait conscient de son charme.
  • Il y a un an et demi, ma future épouse a trouvé, en rentrant à la maison, deux chatons à peine vivants à l’entrée de l’immeuble, et m’en a parlé. Peu de temps après, je suis descendu pour faire les courses, j’ai vu ces petits chats, j’ai compati dans ma tête et continué mon chemin. Mais au retour, lorsque j’ai ouvert la porte, l’un d’eux s’est approché de moi en miaulant et s’est accroché à ma chaussure avec ses pattes. J’ai réalisé que je ne pouvais tout simplement pas passer à côté. La première décision a été de soigner les chatons et de leur trouver une maison, mais après les avoir gardés plusieurs semaines, nous avons compris qu’ils étaient à nous. Depuis, nous avons reçu des tonnes de bonheur, d’amour et de réconfort de la part de nos deux bouts de chou, Pinky et Brain. © Remdzia / Pikabu
  • J’avais cinq ans et mon film préféré était Owd Bob. Le jour de mon sixième anniversaire, mes grands-parents et moi sommes allés à l’aéroport chercher des invités importants. L’un des invités s’est avéré être un chiot border collie, qui était venu d’ailleurs, car il n’y avait pas d’élevage de cette race de chiens dans notre ville. J’ai fondu en larmes, bien sûr. Mes grands-parents ont eu peur, car l’éleveur avait envoyé un chiot noir au lieu d’un roux, comme promis. Ils pensaient que le chien ne me plaisait pas, mais moi, je pleurais de bonheur. J’ai trouvé mon meilleur ami ce jour-là. © Podslushano / VK
  • Ma grand-mère considérait qu’un chien devait vivre dans sa niche, oui, oui, oui. Pour cette raison, mes parents ne me permettaient pas d’en avoir. Mais dehors, j’étais amie avec tous les chiens que je croisais. Nous étions tout un groupe d’amateurs canins. Notre Palma, bien que vivant en liberté, supportait avec un calme étonnant les câlins des petits, les esquivant tout en délicatesse si cela lui devenait vraiment insupportable. Un jour, il s’est passé quelque chose dont je me souviendrai toute ma vie. Nous avons remarqué que Palma avait un problème à son œil et nous avons décidé de le soigner. J’ai accepté la mission de calmer la chienne : je l’ai serrée dans mes bras et j’ai commencé à lui chuchoter quelque chose de gentil à l’oreille, elle a incliné la tête, a pris doucement mon poignet avec ses dents et m’a regardée, comme pour me dire “tu ne me fais pas mal, promis ?” J’ai sifflé à mes copines : " Rincez vite ! " Pendant tout le temps qu’ont duré les soins, elle me tenait doucement la main entre ses dents. Fait étonnant, je n’ai pas hésité un instant à lui donner cette garantie au prix de ma main. Je n’ai jamais connu autant de confiance et de complicité avec un autre chien. © Olga Kuzmenko / VK
  • Un matin, j’ai vu un chaton dans le hall de l’immeuble. Je l’ai un peu ignoré, mais le soir il s’est glissé après moi dans l’entrebâillement de la porte. Comme j’avais désormais un chat dans les pattes, j’ai essayé de lui trouver une maison. Un homme en chemise hawaïenne avec une chaîne autour du cou et une fille en Louboutin ont répondu à l’annonce. Lorsqu’ils sont venus et m’ont demandé : " Le chaton va-t-il mourir ? Il est un peu maigrichon. “, je leur ai fermé la porte au nez. Ma femme et moi avons choisi le prénom Olivia pour la petite chatte, mais, on ne sait pas pourquoi, elle a été enregistrée comme ‘Olivier’ sur son passeport vétérinaire.
  • ” Ne prenez pas ce chien. Il est hyperactif et agressif. " La vieille dame grincheuse au comptoir du refuge faisait référence à un teckel. Ce drôle de chien était assis tranquillement au fond de sa cage, tandis que les autres chiens aboyaient et sautaient, rivalisant d’ingéniosité pour attirer l’attention. Nous avons ramené M. Ruff à la maison il y a sept ans. Depuis ce jour, nous avons eu les pieds des tables rongés, des tapis mâchouillés et une figurine Spider-Man complètement détruite (c’était une relique chérie de mon enfance). Nous avons obtenu notre maîtrise en architecture ensemble, car il est souvent resté à veiller tard avec moi. Je peux dire qu’il m’a offert beaucoup plus que je ne lui ai donné. Ce chien à problèmes avec une patte tordue (probablement un traumatisme à la naissance) me rappelle que même les plus beaux d’entre nous peuvent être un peu brisés, mais ils valent quand même la peine d’être aimés. © Sri Saravanan / Quora

Bonus n° 1 : " Quelqu’un l’avait jeté d’une voiture. Je vous présente Bébé, cinq ans plus tard "

Bonus n° 2 : " Elle a traversé huit pâtés de maisons en me suivant, puis elle a fait irruption chez moi. Je n’étais même pas en colère, j’ai décidé de la garder et de la nommer Shadow (ombre), car elle passe toujours inaperçue. C’est ma meilleure amie "

Bonus n° 3 : " Je suis allé voir les chatons nouveau-nés au refuge, et ce gars s’est installé dans mon sweat-shirt. J’ai rempli les papiers en moins d’une minute, pendant que cette boule de poils dormait dans ma capuche "

Et toi, comment as-tu eu ton animal de compagnie adoré ? N’hésite pas à partager ton histoire d’adoption avec nous dans les commentaires !

Photo de couverture superbunnymonkey / Reddit
Partager cet article