Sympa

5 Preuves que le Japon est un vrai paradis pour les chats

111-
949

Depuis des temps immémoriaux, les chats entretiennent des relations étroites et privilégiées avec les Japonais. On le remarque facilement quand on observe les différentes représentations artistiques, statues, et lieux sacrés dédiés aux félins. De plus, même les figures plus modernes qui s’inspirent de ces petits minous, comme Hello Kitty ou le Maneki-neko, font partie intégrante de la culture japonaise, et sont maintenant reconnues dans le monde entier.

Spécialement pour tous les amoureux de chats, Sympa a compilé quelques faits, lieux et anecdotes qui mettent en évidence ce lien si spécial qui existe entre les Japonais et les félins.

1. Tama, une chef de gare qui a eu droit à son propre train.

Tama était une femelle isabelle qui a travaillé comme chef de quai dans la gare de Kishi de 2007 jusqu’à sa mort, en 2015. Elle a non seulement été la source d’inspiration de la décoration de la gare, mais aussi de celle des trains qui la traversent, ce qui relancé à la fois le tourisme et l’économie dans ce secteur de la préfecture de Wakayama.

Après sa mort, Tama a reçu le titre d’"Honorable et Éternelle Chef de Gare“. Il y a même un sanctuaire érigé sur place en sa mémoire. Son poste a été repris par Nitama (que l’on peut traduire par “deuxième Tama”), une autre chatte de la même race qui travaillait déjà dans une autre gare de la ligne, jusqu’à sa promotion.

La fonction principale de Nitama est d’accueillir les visiteurs. Comme tous les autres employés, elle doit respecter des horaires de travail. Si tu veux la rencontrer, tu dois te rendre à la gare de Kishi, du vendredi au mardi, de 10h à 16h.

2. Un train rempli de chats pour promouvoir leur adoption.

Un autre fait curieux mêlant les chats et les trains s’est produit au Japon en septembre 2017. Une fondation de défense des chats, appelée Kitten Cafe Sanctuary, s’est associée à la compagnie ferroviaire Yoro Railway Co Ltd, afin de proposer à ses voyageurs la compagnie d’une trentaine de chats qui jouaient et couraient dans les wagons, pendant que les passagers pouvaient les caresser ou tout simplement apprécier leur voyage en compagnie de ces petits félins. Le billet coûtait environ 27 $, et incluait les boissons et un trajet de trois heures entre les villes d’Ogaki et d’Ikeno, en plus de l’expérience vraiment originale. Le but principal était de promouvoir l’adoption de chats abandonnés.

3. Si tu n’as pas le temps ou l’espace chez toi pour avoir un chat, sache qu’au Japon, tu peux aller dans un bar à chats.

Entre les appartements trop petits et les règlements interdisant les animaux domestiques, en plus des horaires de travail interminables et stressants, des cafés proposant à leurs clients de passer du temps avec de doux félins ont commencé à apparaître au Japon. Le premier bar à chats (ou café à chats) a ouvert ses portes à Osaka en 2004, et la popularité de ce concept a tellement augmenté qu’en 2015, il y avait 58 établissements de ce genre à Tokyo.

Passer du temps dans un tel endroit coûte en moyenne 10 $ de l’heure, sans compter les consommations. En plus de la nourriture et des boissons pour les humains, certains cafés vendent aussi des friandises à offrir aux petits félins. En ce qui concerne les règles, les clients ont le droit de caresser les minous, mais pas de les porter, sauf si un chat monte de lui-même sur les genoux de quelqu’un. Il est interdit de leur donner de la nourriture venant de l’extérieur, ou de les photographier avec le flash.

4. Si passer quelques heures avec des chats ne te suffit pas, tu peux aller sur une île pleine de félins.

Au Japon, il n’y a pas une, mais dix îles connues pour leur forte population de félins. Ces îles comptent même plus de chats que d’humains ! La plus célèbre d’entre elles s’appelle Ao-shima. C’est une petite île de pêcheurs située dans le sud du Japon, où le ratio actuel est de 36 chats par habitant. Un autre lieu célèbre pour ses minous est Tashiro-jima, une petite île abritant à peine une centaine d’habitants, où l’on pense que nourrir les chats errants porte chance. C’est d’ailleurs pourquoi la présence des chiens est formellement interdite sur la totalité de l’île. Récemment, Oki-shima, une autre “île aux chats”, a fait parler d’elle, car les autorités locales ont dû en évacuer les habitants et protéger les nombreux félins de l’île lorsque le typhon Hagibis a frappé le Japon en octobre dernier.

5. Temples et sanctuaires spécialement dédiés aux chats.

Gotokuji est un temple bouddhiste situé à Tokyo. Il est considéré comme le lieu de naissance du célèbre Maneki-neko, ou “chat porte-bonheur”, figure populaire à travers le monde entier. Bien qu’il existe de nombreuses versions de ce félin, avec différentes couleurs, avec la patte droite, la patte gauche ou les deux pattes levées, ce temple s’est spécialisé dans la version du chat blanc avec la patte droite levée. On estime qu’il y a environ 2 000 figurines de différentes tailles dans tout le temple.

Situé dans la préfecture de Tokyo, Azusamiten est un lieu connu comme étant le “sanctuaire du retour des chats”. Les propriétaires de félins perdus peuvent venir y prier afin que leur petit compagnon à pattes de velours puisse retrouver le chemin de sa maison sain et sauf. Certains prient aussi tout simplement pour apporter santé et longévité à leurs chats.

Le chat sur la photo ci-dessus se nomme Koyuki, et c’est le moine responsable du temple de Nyan Nyan, qui se traduit en français par “miaou miaou”. Ce sanctuaire un peu particulier, qui se trouve à Kyoto, a été créé par le peintre Toru Kaya, devenu célèbre pour son travail dans divers temples et sanctuaires du pays. Sur place, les visiteurs peuvent commander des repas et des boissons sur le thème des chats, ou observer les nombreuses sculptures et peintures sur le même thème. Le temple de Nyan Nyan compte également sur la présence constante de sept chats “assistants”, qui vivent sur place et sont chargés d’accueillir les visiteurs.

Alors, que penses-tu de cet article ?
Et toi, aimes-tu suffisamment les chats pour te rendre un jour dans l’un de ces endroits ?
Que penses-tu de cette fascination qu’ont les Japonais pour les félins ?
N’hésite pas à nous donner ton avis dans les commentaires
et à partager cet article avec les personnes de ton entourage !

111-
949