Sympa

Contre toute attente, un dauphin a adopté un baleineau orphelin

8-48
628

Bien qu’il existe de nombreuses études permettant d’étudier leur comportement, nous en savons encore très peu sur les animaux qui ne cessent de nous surprendre. Et pour cause, certaines espèces réapparaissent, de temps en temps, on aperçoit un animal qui réalise un exploit impensable pour survivre, ou encore, certains animaux font preuve de solidarité ou de tendresse à nous laisser sans voix. C’est le cas des protagonistes de cet article...

L’équipe de Sympa te raconte aujourd’hui l’histoire émouvante de cette femelle dauphin qui a adopté un baleineau orphelin. Attention : si tu aimes aussi les dauphins, ne manque pas le bonus à la fin de l’article !

Les dauphins “souffleurs”

L’image n’est qu’une illustration

La mère adoptive dont il est question dans cet article est une “souffleuse”, l’espèce de dauphin la plus connue, celle dont fait partie notre cher Flipper. Il existe 29 autres espèces, dont une qui a une très mauvaise réputation : l’orque, que beaucoup prennent pour une baleine, mais qui ne l’est pas.
Ce sont des mammifères qui vivent en petits groupes. Ils sont sur la liste des animaux les plus intelligents. Les femelles vivent jusqu’à 40 ans, les mâles dépassent rarement les 30 ans. Ils communiquent avec un langage complexe composé de sons et de mouvements corporels.
Ils se reproduisent tous les 2 ou 3 ans. La gestation dure entre 11 et 12 mois et l’allaitement peut durer jusqu’à un an et demi. La mère ne se sépare pas de son bébé avant l’âge de 6 ans.

La baleine à “tête de melon”

L’image n’est qu’une illustration

Le terme “baleine” inclut généralement tous les grands cétacés, c’est pourquoi certaines espèces de dauphins sont considérées comme des “baleines”, alors qu’elles ne le sont pas sur le plan scientifique. On peut prendre comme exemple l’orque, qui crée souvent la confusion. Cependant, il existe des différences évidentes entre “les souffleurs” et “les têtes de melon”, qui ne laissent pas forcément présager que ces deux mammifères puissent vivre ensemble. La baleine à “tête de melon” vit en groupes plus importants, allant de 100 à 1 000 membres. Et bien qu’elle n’ait pas été aussi étudiée que le dauphin “souffleur”, étant donné que son comportement et ses coutumes ne peuvent être étudiés qu’en cas d’échouage, on ne la considère pas comme un mammifère doté d’une intelligence incroyable.

Le constat des experts

La découverte a été faite dans les eaux de l’atoll de Rangiroa, en Polynésie française, et a été enregistrée par la chercheuse Pamela Carzon et son équipe du Groupe d’Étude des Mammifères Marins (GEMM) à Tiputa.

Comme l’explique l’experte, “une femelle qui, en plus de sa propre progéniture, prend soin d’un bébé d’une autre espèce, est un cas très surprenant”. On a certes déjà vu le cas de “souffleuses” qui, incapables d’avoir leur propre progéniture, enlevaient celle d’un autre mammifère, mais en général, elles abandonnent le petit quelque temps après.

Cependant, notre maman dauphin avait déjà une progéniture. L’équipe était en train de prendre des photos des deux espèces différentes, lorsqu’elle a remarqué que ces trois spécimens (le dauphin adulte et les deux petits) nageaient toujours ensemble. Le baleineau à tête de melon allaitait même la femelle de temps en temps. Ils ont aussi remarqué que sa façon d’agir était plus similaire à celle des dauphins qu’aux mammifères de son espèce.

Les explications qu’on pourrait donner à ce phénomène :

Les experts pensent que cette adoption particulière pourrait venir de l’inexpérience de la femelle adulte dans son rôle maternel, s’ajoutant au fait que, étant habituée aux relations avec les plongeurs humains, elle serait aussi habituée aux relations avec les autres espèces.

Une autre explication pourrait être que le baleineau à tête de melon ait été enlevé par une autre femelle puis abandonné, et que la mère inexpérimentée l’ait adopté par la suite. Ce ne sont que des hypothèses, et il n’est donc pas exclu qu’il s’agisse d’un acte de solidarité envers un petit sans défense.

Les animaux ne cesseront décidément jamais de nous surprendre et sont une belle preuve que l’amour et la solidarité existent dans ce monde.

Bonus : 5 espèces de dauphins à connaître

L’orque

Le dauphin rose

Le béluga

Le dauphin obscur

Et une autre photo de nos dauphins préférés : les souffleurs

Et toi, connais-tu une histoire qui ressemblerait à celle-ci et que tu pourrais partager avec nos lecteurs ? As-tu été témoin de quelque chose de semblable ? Laisse un message dans les commentaires !

8-48
628