Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

Pourquoi les abeilles sont-elles si importantes et que pouvons-nous faire pour les empêcher de disparaître ?

La population mondiale d’abeilles est en danger d’extinction. L’utilisation excessive et inappropriée de pesticides sur les cultures, la reproduction de certains parasites dans les colonies, le réchauffement climatique et l’intervention humaine sont des facteurs qui ont dangereusement réduit le nombre d’abeilles sur la planète. Les scientifiques ont établi que, si ce problème persiste, il pourrait entraîner la fin de l’humanité.

Sympa a fait des recherches sur l’importance des abeilles dans la vie humaine, et souhaite te présenter une série de mesures qui peuvent aider à ralentir leur disparition.

1. Elles se chargent d’un tiers de la pollinisation mondiale

À l’échelle mondiale, les abeilles sont le principal pollinisateur des cultures alimentaires. On estime qu’un tiers de la nourriture que nous mangeons chaque jour dépend de la pollinisation, principalement des abeilles, mais aussi d’autres insectes, oiseaux et chauves-souris. De nombreux fruits et légumes locaux et importés ont été pollinisés par les abeilles. Il s’agit notamment des avocats, du soja, du sésame, des concombres, des agrumes, des pêches, des kiwis, des cerises, des bleuets, des asperges, du brocoli, du céleri, de la citrouille, des melons, pour n’en citer que quelques-uns.

2. Elles participent à la pollinisation d’autres cultures

La pollinisation n’est pas seulement importante pour les aliments qui arrivent dans nos assiettes et que nous mangeons directement, elle est aussi vitale pour d’autres cultures, comme le café et le coton. Les abeilles pollinisent même les cultures fourragères, comme la luzerne et le trèfle, qui servent à nourrir le bétail. Le travail des abeilles est donc crucial puisqu’il permet de subvenir aux besoins de nombreux autres animaux de la chaîne alimentaire.

3. Elles sont un indicateur d’un écosystème sain

La pollinisation des abeilles maintient la diversité génétique des plantes à fleurs. Cela signifie que tout écosystème dans lequel les abeilles sont présentes fonctionne naturellement sans manipulation humaine. Bien sûr, cela favorise la production de fleurs, de fruits et de légumes, mais aussi la conservation des espèces.

4. Elles représentent une force économique

L’association britannique Beekeepers estime que les abeilles apportent une contribution d’environ 185 millions de dollars par an rien qu’au Royaume-Uni. De nombreuses cultures florales commerciales dépendent des abeilles. Même si une culture n’est pas directement pollinisée par les abeilles, elle bénéficie indirectement d’un environnement biodiversifié. Au Mexique, l’UNAM a estimé que la pollinisation contribue pour plus de 2 milliards de dollars au PIB.

5. Elles sont parmi les créatures les plus travailleuses de la planète

Les abeilles ouvrières sont organisées en une société rigoureuse et chacune se distingue par le rôle qu’elle joue dans la colonie.

  • Nettoyeuses : responsables du nettoyage de la ruche.
  • Nourricières : produisent de la gelée royale.
  • Cireuses : développent des glandes qui permettent de construire la ruche.
  • Stockeuses : reçoivent la nourriture et la placent dans la ruche.
  • Gardiennes : prennent soin de la communauté pour que les abeilles des autres ruches ou guêpes n’entrent pas.
  • Ventileuses : génèrent des courants d’air pour déshydrater le nectar.

Selon les données de l’ONG Ecocolmena en Espagne, l’abeille domestique (Apis Mellifera) peut former des colonies comptant entre 15 et 80 000 membres. Au sein de ces colonies, il existe une organisation parfaitement coordonnée, avec un système de production élaboré, et non individualiste, qui travaille en faveur de la ruche.

6. Elles contribuent à embellir la planète

Sans pollinisation, il n’y aurait pas de fleurs, de sorte que le travail des abeilles se reflète dans chaque couleur, texture et odeur. Les jolis paysages des jardins, des parcs ou de la campagne ne sont possibles que grâce aux journées de labeur de ces insectes. Chaque fleur pollinisée devient un habitat sûr et attrayant pour d’autres insectes ou oiseaux. Des chercheurs de l’Université de Bristol ont même prouvé que les bourdons peuvent sentir le champ électrique d’une fleur, apprendre à distinguer les champs produits par différentes formes florales et les utiliser pour déterminer si une fleur a déjà été visitée par d’autres abeilles.

7. Elles sont considérées comme l’un des insectes les plus importants

L’Institut EarthWatch a déclaré que l’abeille est l’un des insectes les plus importants au monde. Le Dr George McGavin a soutenu dans un débat qu’un quart de million d’espèces de plantes et de fleurs dépendent des abeilles : “Sans elles, le monde serait monotone”. Le Dr McGavin a fait valoir que la valeur économique de la pollinisation des abeilles pour les principales plantes alimentaires du monde est estimée à environ 130 milliards d’euros. Cela en fait une base importante pour la production agricole planétaire. “Un monde sans abeilles serait impensable, mais c’est pourtant ce qui est en train de se produire”, a déclaré McGavin.

8. Leur production ne se limite pas au miel

La cire d’abeille est la plus pure et la plus naturelle de toutes. Les abeilles sont également responsables de la production naturelle de pain d’abeille, d’hydromel, de propolis et de gelée royale. Chacun de leurs produits est le résultat d’un processus long et laborieux.

Comment éviter qu’elles ne disparaissent ?

Face à cette urgence mondiale, le Conseil Civil Mexicain pour une Sylviculture Durable (CCMSS) propose une série de mesures que chacun peut prendre chez soi :

  • Planter des fleurs indigènes (lavande, dahlia, marguerites, tournesols) dans son jardin ou même sur son balcon.
  • Éviter les insecticides chimiques et en fabriquer des naturels (avec de l’ail ou du poivre).
  • Ne pas détruire les ruches.
  • Lorsqu’une abeille est en danger, en train de se noyer ou piégée sur une surface, il est préférable de l’hydrater avec de l’eau et du miel.
  • Leur construire un abri sans traitement chimique, avec du bois ou des morceaux de roseaux.
  • Placer un abreuvoir : il peut s’agir d’un moule à gâteau avec des billes et de l’eau.
  • Restaurer l’agriculture bio et consommer des produits locaux.

Le 20 mai est la Journée mondiale de l’abeille, et l’objectif est de sensibiliser et de promouvoir le soin des écosystèmes où vivent les abeilles. Il ne fait aucun doute que l’abeille est un insecte incroyable et que nous lui devons beaucoup.

Que serait le monde sans les abeilles ? Crois-tu qu’on pourrait vivre sans elles ? Donne-nous ton avis dans les commentaires !