Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration
Sympa

Pourquoi les mouches se frottent les pattes (et 10 autres faits qui prouvent qu’elles ne sont pas seulement là pour nous embêter)

4351
825

Les mouches ne sont pas une espèce d’insectes qui s’entendent vraiment bien avec les humains, et même si elles ne piquent pas comme les moustiques ou qu’elles ne sont pas aussi repoussantes que les cafards, elles ont le pouvoir de nous agacer en tournant autour de nous et en se posant sur notre nourriture, voire sur nous, comme si elles cherchaient à nous provoquer. Mais aussi énervants qu’ils puissent être, ces insectes ont des habitudes qui, une fois que nous en prenons conscience, les rapprochent étrangement de nous.

Chez Sympa, nous sommes très curieux, et comme on ne peut pas demander directement aux mouches pourquoi elles sont ce qu’elles sont, nous avons étudié 11 aspects de leur vie qui nous ont finalement montré que ce sont des insectes plus complexes qu’on ne le pensait.

1. Si elles se “frottent les mains”, ce n’est pas parce qu’elles élaborent un plan machiavélique

En fait, les mouches ne viennent pas poser leurs pattes sur notre nourriture dès que nous tournons le dos, en laissant échapper un rire diabolique et en se frottant les mains. Même si ça ne saute pas aux yeux, elles passent beaucoup de temps à se laver soigneusement, peut-être même plus que nous. Si tu observes ces insectes de près, tu remarqueras peut-être qu’ils se frottent souvent les pattes, le corps, la tête, et même les ailes. Et ils ne le font pas parce que ça les gratte, mais pour se débarrasser de la saleté. On pourrait même dire que ce sont des nettoyeurs compulsifs.

Lorsqu’elles se frottent les pattes (parce qu’elles n’ont pas vraiment de “mains”), les mouches le font pour une raison biologique : en enlevant la saleté de leur corps, elles retirent en fait tout ce qui pourrait perturber leurs nombreux capteurs. Ces derniers sont importants lorsque les mouches atterrissent sur une surface, car ce sont eux qui les aident à déterminer si la nourriture sur laquelle elles se trouvent est comestible ou non. Ce sont aussi ces capteurs qui les aident à voler et à détecter la nourriture. Nous pouvons donc dire que le toilettage des mouches est une question de survie pour elles.

2. Elles se lavent plus que nous parce qu’elles se salissent plus

Si tu te taches en dégustant une orange un peu trop juteuse, tu vas probablement chercher à l’essuyer. Mais dans le microcosme des mouches, le simple fait de chercher à rester propre pour maintenir leurs capteurs opérationnels relève de l’exploit, car en raison de leur petite taille, la moindre particule de poussière ou grain de pollen représente pour elles une catastrophe sanitaire.

Elles doivent donc se nettoyer très soigneusement. À l’aide de leurs pattes, elles désinfectent leur corps, leurs ailes, et même leurs yeux (oui, ce sont bien des yeux, et ils n’ont pas de paupières) avec une telle dextérité, qu’elles pourraient être contorsionnistes. Elles utilisent également leur bouche pour nettoyer les débris qui se trouvent sur leurs pattes, et ainsi être propres pour manger les aliments qui leur semblent comestibles.

3. Elles peuvent sentir les goûts sur tout leur corps

Selon une étude menée à l’Université de Berkeley, les mouches possèdent des récepteurs qui leur permettent de goûter les aliments tout comme le font les humains, et de détecter si un aliment est sucré ou amer, bon ou mauvais. Mais elles ont une grande différence avec nous. Imagine que tu es sur le point de manger ton plat préféré, comme de la pizza (qui n’aime pas ça ?), et bien que tu trouves qu’elle sente bon, tu n’en ressentiras le goût qu’une fois qu’elle sera entrée dans ta bouche.

Eh bien selon les professionnels, alors que nous percevons les goûts tout en nous nourrissant de cette manière classique, les mouches peuvent en plus goûter la nourriture avec leurs pattes et leurs ailes, car elles possèdent des récepteurs de goût sur tout le corps. Tu imagines goûter ta pizza avec tes mains ? Eh bien elles, elles peuvent le faire ! Manger doit être une sacrée expérience sensorielle quand on est une mouche !

4. Le sens du goût ne leur sert pas à savourer la nourriture

Soyons honnêtes, si les mouches avaient un minimum de goût, elles ne mangeraient pas tout ce qu’elles mangent. En fait, leur perception du goût ne sert pas à savourer la nourriture et en tirer du plaisir, mais plutôt à la détecter et à savoir si oui ou non elle est comestible. “Les neurones gustatifs disent essentiellement à la mouche si la nourriture est bonne ou mauvaise à manger” ont expliqué les professionnels.

5. Il existe des milliers d’espèces de mouches

Et par “milliers”, nous ne voulons pas seulement dire 1000 ou 2000. Le monde étant si gigantesque, ce serait trop peu. Des études ont estimé qu’il existe plus de 150 000 espèces de mouches... Ce chiffre est encore plus impressionnant si l’on tient compte du fait que, par exemple, il n’existe qu’environ 18 000 espèces d’oiseaux. Et c’est déjà bien suffisant. Tu imagines s’il y avait encore plus de mouches qui tournaient autour de ton assiette ?

6. Elles ne sont pas aussi rapides que nous le pensons

S’il est aussi difficile pour nous d’attraper une mouche, c’est parce qu’en fait, elles esquivent toutes nos tentatives pour se débarrasser d’elles avec une telle dextérité qu’elles pourraient être de véritables ninjas. Mais, en réalité, elles ne sont pas aussi rapides que nous le croyons.

Les mouches ne peuvent voler qu’à une vitesse maximale de 7 km/h, ce qui équivaut à la vitesse de la marche humaine. En fait, si une mouche devait faire la course contre une libellule, elle perdrait, car les libellules peuvent voler à 36 km/h.

7. Leur capacité à éviter le danger est due à leurs yeux

Les mouches ne volent peut-être pas vite, mais elles ont une vision ultra rapide. Afin de mieux comprendre pourquoi, il est préférable de préciser que lorsque la lumière pénètre dans l’œil humain, elle génère une réaction chimique qui envoie ensuite cette information au cerveau par le biais d’impulsions électriques.

Mais chez les mouches, c’est en fait une réaction mécanique qui se produit, et qui permet d’envoyer des signaux neuronaux plus rapidement. De plus, la courte distance entre les yeux d’une mouche et son cerveau accélère le traitement de l’information. C’est pourquoi lorsque nous pensons que nous sommes sur le point de les écraser avec une tapette à mouches, quelle que soit notre vitesse de frappe, elles visualisent les moindres de nos mouvements comme si nous les faisions au ralenti.

8. Elles peuvent voir dans toutes les directions

En plus de voir le monde tourner au ralenti, les yeux des mouches leur permettent de voir à 360°. Elles peuvent donc observer ce qui se passe devant et derrière elles. Dis-toi donc que si tu prévois d’en attaquer une, même en arrivant doucement par derrière, le résultat sera le même : elle s’échappera exactement de la même manière que si tu arrivais en face d’elle.

9. Elles peuvent marcher la tête en bas

Nous sommes tellement habitués à voir les mouches se poser partout que si nous en voyons une marcher sur le plafond, nous n’y trouvons rien de surprenant. Mais en fait, nous aurions besoin de beaucoup de dextérité pour nous déplacer aussi naturellement qu’elles avec la tête en bas.

Non, ce n’est pas qu’elles sont plus fortes que nous, c’est juste que leurs pattes sont munies de deux sortes de coussinets collants appelés pulvilli, qui leur permettent de se coller aux surfaces. Ensuite, pour se détacher, les mouches utilisent leurs griffes.

10. Nous avons beaucoup de choses en commun avec les mouches, à commencer par notre ADN

Selon les scientifiques, l’ADN humain est très similaire à celui de la mouche du vinaigre. “Environ 61% des maladies génétiques connues chez les humains ont une équivalence identifiable dans le code génétique des mouches du vinaigre” ont-ils déclaré en expliquant pourquoi dans certaines expériences, il est si bon de prendre en compte la réaction des mouches en tant que substituts pour l’homme.

11. Faire disparaître toutes les mouches du monde serait une très mauvaise idée

Aussi insupportables qu’elles soient, les mouches sont importantes pour notre monde. Les professionnels disent qu’en plus de se poser sur la nourriture des gens, elles pollinisent les plantes, dévorent les organismes en décomposition et mangent les déjections présentes dans la nature. Personne d’autre qu’elles ne serait prêt à faire ce sale boulot. Imagine un peu toutes les saletés qui s’accumuleraient sans jamais disparaître ?

Et si cela ne te suffit pas pour te forcer à supporter ces colocataires, sache également que si elles n’existaient pas, le chocolat n’existerait pas non plus, car c’est justement une espèce de mouche qui pollinise la plante du cacao. Et pour cette simple et bonne raison, il ne fait plus aucun doute que de nombreuses personnes apprécieront volontiers l’existence des mouches dans le monde !

Quel est l’insecte qui t’ennuie le plus ? Fais-nous savoir dans les commentaires si tu as des tactiques imparables pour repousser ces intrus de ta cuisine. Et bien entendu, n’hésite pas à partager cet article avec les personnes curieuses de ton entourage !

4351
825
Partager cet article