Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

Une étude révèle que crier contre ton chien a un effet destructif sur son esprit

Dans le fond, les gens savent qu’ils peuvent blesser leur chien en les grondant. Et bien que nous puissions perdre notre sang froid, nous devons songer aussi à rester empathiques. Une étude à laquelle ont participé plus de 90 chiens confirme justement que le fait de crier contre eux peut avoir des effets négatifs à long terme sur leur état mental.

Chez Sympa nous tenons à sensibiliser les propriétaires des amis poilus à cette découverte, et nous avons décidé de partager les résultats de ces études avec toi.

Le triage

Des chercheurs de l’Université de Porto, au Portugal, dirigés par le Dr. Ana Catarina Vieira de Castro, ont mené une étude sur les chiens de compagnie afin de déterminer si le fait de crier et donc d’utiliser une formation aversive avait un effet négatif sur eux.

Pour ce faire, ils ont sélectionné 92 chiens de compagnie et ils les ont séparés en deux groupes : ceux qui avaient été dressés par des méthodes basées sur les récompenses, telles que les jeux et les biscuits, et ceux avec qui on avait utilisé des méthodes basées sur la répression ou la punition.

L’étude a mesuré les signes de stress chez les chiens.

Les scientifiques ont commencé à observer le comportement des animaux lors de leur dressage dans des groupes de renforcement positif et négatif. Ils ont pu ainsi détecter les signes de stress chez les chiens tels que les bâillements, le soulèvement de la patte ou le léchage des babines, ainsi que leur niveau de tension ou de détente.

De plus, ils ont prélevé des échantillons de salive des chiens des deux groupes pour identifier les produits chimiques liés à l’anxiété et à la nervosité, comme le cortisol. À l’aide de ces échantillons, ils ont pu calculer le niveau de stress des chiens dans chaque groupe. Bien évidemment, les chiens qui avaient été dressés à l’aide de punitions ont présenté des niveaux de stress bien plus élevés que ceux de l’autre groupe. Or, les conséquences de cette étude sont allées beaucoup plus loin.

Les résultats n’étaient pas étonnants, mais les conséquences l’étaient.

Les chercheurs ont fait un suivi avec les chiens un mois plus tard pour surveiller l’impact que leur type de formation avait eu sur eux. Pour cela, ils ont développé une expérience simple.

Ils ont mis à plusieurs reprises les chiens qui avaient été entraînés avec un renforcement positif dans une pièce où il y avait toujours un bol avec des biscuits.

Pendant ce temps, les chiens entraînés avec un renforcement négatif ont été emmenés dans des pièces où leur bol de nourriture était toujours vide. Au bout de quelques minutes, les chiens du premier groupe ont commencé à reconnaître que le bol qui était dans la pièce avait toujours une surprise pour se régaler, tandis que les chiens du deuxième groupe ont appris qu’aucune surprise ne les attendait, et ils s’approchaient du bol avec de plus en plus de réticence.

Selon les chercheurs, cela indique que l’utilisation d’un renforcement positif avec des jeux et des biscuits peut être bien plus efficace pour un dressage à long terme que les renforcements négatifs tels que hausser le ton de la voix et utiliser le pouvoir de manière négative.

Le stress nuit à la santé du chien pendant le dressage, et aussi à long terme.

“Nos résultats montrent que les chiens de compagnie qui ont été dressés avec des méthodes basées sur l’aversion ne se détendent pas et ne sont pas vraiment heureux, contrairement à ceux qui ont reçu une formation basée sur les récompenses, et ce, à court et à long terme.”

Les chiens du premier groupe étaient plus stables, détendus et positifs, tandis que les chiens du deuxième groupe présentaient des niveaux plus élevés de cortisol, de stress et de négativité, ce qui a sans aucun doute, un impact néfaste sur leur bien-être pendant longtemps.

Ainsi, le fait de traiter les chiens avec agressivité est très nocif, tout comme le fait de vouloir changer leur comportement.

Quelles méthodes de dressage utilises-tu avec ton chien ? As-tu des conseils à partager avec nous pour qu’on puisse rester patients au moment de dresser notre ami poilu ? N’hésite pas à nous les donner dans la section des commentaires !

Photo de couverture Amruth Pillai / Unsplash