Sympa
Sympa

10 princesses modernes qui nous ressemblent plus que nous pourrions l’imaginer

Pour la plupart d’entre nous, la vie des princesses est une fête permanente et joyeuse et la seule difficulté qu’elles doivent affronter, c’est le choix d’une nouvelle toilette luxueuse. Mais cette idée est-elle réellement conforme à la réalité ? Nous avons décidé de le vérifier et il semble en fait que la vie d’une princesse royale requiert de l’optimisme, du courage, de la loyauté envers son devoir et même une certaine fidélité à elle-même.

Voici l’histoire de 10 femmes modernes issues de familles monarchiques: toutes ces princesses ont fait preuve de force de caractère et ont dû prendre des décisions difficiles.

Chez Sympa, il nous a semblé que ces histoires sont pleines d’importantes leçons. Cela va sûrement t’intéresser !

1. Kate Middleton (Royaume Uni) : détermination

Issue d’une famille fortunée de la classe moyenne, il n’était pas nécessaire que la jeune fille se plonge dans les études et le travail. Elle aurait pu juste se concentrer sur la recherche d’un mari. Néanmoins, la future duchesse de Cambridge a occupé pendant longtemps le poste de spécialiste en marketing dans l’entreprise familiale et a travaillé à temps partiel dans le service Achat de Jigsaw. Avant cela, alors qu’elle sortait déjà avec le prince William, elle a obtenu une licence en histoire de l’art, devenant ainsi la première princesse anglaise ayant reçu une éducation supérieure. Qui sait, peut-être que sa décision changera radicalement la position des femmes dans la famille royale britannique?

2. Sayako Kuroda (Japon) : tout par amour

La fille unique de l’empereur japonais, la princesse Nori, qui avait décidé de se marier avec un homme n’ayant pas de titre de noblesse, a été officiellement exclue des membres de la famille impériale, comme la loi l’exigeait. Pour s’adapter à sa nouvelle vie, elle a passé l’année précédant son mariage à apprendre tout ce qui nous paraît normal, mais que la princesse du Trône de Chrysanthème ignorait: faire les courses, conduire, tenir une maison. Sayako n’a pas eu peur des difficultés et a pris une décision en faveur de l’amour et de la liberté de choix.

3. Amira al-Taweel (Arabie Saoudite) : indépendance

L’Arabie Saoudite est un des pays les plus conservateurs vis-à-vis des droits de la femme. Néanmoins, la princesse Amira s’est opposée ouvertement à l’obligation de porter le vêtement traditionnel qui couvre complètement le corps (voir la photo ci-dessus) et fait partie du groupe d’activistes qui défendent le droit des femmes à pouvoir pratiquer des activités “masculines”, comme conduire une voiture. L’indépendance de la princesse l’a finalement conduite au divorce, mais sa position dans la vie publique demeure active et ne dépend pas de la présence d’un époux.

4. Sikhaniso Dlamini (Swaziland) : rébellion contre les traditions

La princesse Sikhaniso Dlamini est la première des 23 enfants du Roi Mswati III. Sa mère est la plus âgée des 15 épouses royales. Le roi du Swaziland a un pouvoir quasiment absolu sur le territoire national, et personne ne tente de s’opposer à lui. Personne sauf... sa fille aînée. Sikhaniso s’est opposée publiquement à l’institution de la polygamie, disant qu’elle la considère mauvaise et injuste.

Les lois de cet état africain sont dures et, à cause de rébellions, la princesse a souvent été battue sévérement, mais même cela n’a pas calmé son esprit révolutionnaire. Sikhaniso continue d’aller à contre-courant, en rompant toutes les règles établies par son père couronné. Par exemple, elle enregistre de la musique sous le pseudonyme de “Pashu”.

5. Magdalena (Suède) : optimisme

Personne n’est à l’abri d’un revers dans sa vie personnelle : même une princesse suèdoise peut avoir à faire face à la trahison d’un être aimé. La veille du mariage, elle a rompu ses fiançailles. On ne peut pas dire que cela a été une décision facile pour la princesse, car sa vie privée a été le sujet de conversation de tout le pays. Pour échapper à son drame personnel, Magdalena est partie à New York, où elle a connu l’homme avec lequel elle s’est ensuite mariée. Elle est à présent heureuse en mariage, si l’on en juge les photos familiales touchantes qu’elle a l’habitude de partager sur le web.

6. Beatriz (Pays-Bas) : croire en son bien-aimé

Quand l’héritière des Pays-Bas, a annoncé ses fiançailles à 27 ans, il n’y avait pas de limite à l’indignation de ses sujets. En effet, le choix de la princesse Beatriz était un aristocrate allemand qui avait été membre des Jeunesses Hitlériennes. Mais la désapprobation universelle n’a pas pu influencer la décision de Beatriz : elle s’est mariée avec la personne dont elle était amoureuse. Et cela a été la bonne décision, si l’on en juge la stabilité de son mariage et son règne fructueux.

7. Maha Chakri Sirindhorn (Thaïlande) : solidarité

Le surnom que les thaïlandais ont donné à leur princesse démontre l’amour qu’ils lui portent : PhraThep, ce qui veut dire la “princesse-ange”. Sirindhorn a commencé à aider son père, le roi, dès ses 16 ans. Cet article ne suffirait pas pour énumérer toutes les organisations d’assistance et les programmes sociaux qu’elle a parrainé. La princesse porte une attention spéciale aux personnes issues des classes sociales les plus défavorisées de la société. Sirindhornne ne peut être mère, elle ne s’est pas mariée mais les thaïlandais disent eux-mêmes qu’elle a des milliers d’enfants : tout le peuple !

8. Marta Luisa (Norvège) : loyauté envers elle-même

Marta Luisa, une femme souriante, a toujours attiré la sympathie des norvégiens. Mais quand la princesse a annoncé qu’elle avait des capacités paranormales et qu’elle a ouvert le centre Astarte Inspiration, où tout le monde apprend à parler avec les anges, beaucoup se sont moqués d’elle. Néanmoins, cela n’a pas incité la princesse à faire marche arrière ou changer ses plans. Elle écrit des livres sur des thèmes spirituels et déclare qu’elle vit à présent en harmonie avec elle-même. Et même si cela semble étrange, le courage de cette femme, qui a décidé d’être fidèle à elle-même, est inégalable.

9. Astrid (Belgique) : loyauté envers son idéal

Un des plus grands succès de la Princesse Astrid de Belgique est le travail réalisé pour soutenir la Convention sur l’interdiction de mines anti-personnelles. Son Altesse a personellement visité des pays où la population a été victime de ces mines. Elle a sollicité la participation de pays n’ayant pas encore signé la convention et organise des événements pour aider les victimes directes et indirectes des mines.

On ne s’attend généralement pas à ce qu’une femme porte autant d’intérêt pour les sujets militaires. Mais Astrid est colonel au sein du service médical de l’Armée Royale de Belgique et connait de près les dommages causés par les mines anti-personnelles. La princesse poursuit ce combat depuis près de 20 ans et ne semble pas vouloir s’arrêter.

10. Meghan Markle (Grande Bretagne) : croire dans l’amour

Quand le prince Harry a présenté sa promise au public, l’histoire de Cendrillon est venue à l’esprit de beaucoup de monde. La duchesse de Sussex a grandi dans une famille humble, à l’opposé de la dynastie royale anglaise. Et pour que la ressemblance au conte de fées soit complète, les demi-frères et sœurs de Meghan n’ont pas été heureux du bonheur de leur petite sœur. Les membres de sa famille ont commencé à répandre des tonnes de rumeurs sur la fiancée du prince, tant sur Internet, qu’en envoyant des courriers personnels au futur mari. Considérant cette situation, on ne peut que s’émerveiller de l’auto-contrôle de Meghan, qui a gardé le sourire pendant tout ce temps.

Donc...

Finalement, on constate que les personnes couronnées ont beaucoup plus en commun avec les femmes ordinaires que ce que l’on pourrait imaginer. D’accord, nous ne sommes pas des princesses, mais nous devons aussi faire des choix dans notre vie : nous détendre ou plus travailler sur nous-mêmes, vivre en paix ou abandonner notre confort pour quelque chose de différent qui nous tient plus à cœur.

Les princesses dont nous parlons dans cet article ont joué leur rôle de manière honorable et ont fait face aux problèmes. As-tu eu à prendre des décisions difficiles qui n’ont pas reçu le soutien de ton entourage ? Raconte-nous cela dans les commentaires, car il est possible que ton expérience soit un exemple pour quelqu’un d’autre.

Photo de couverture Abaca/EAST NEWS
Auteur Natalya Barabash
Sympa/Célébrités/10 princesses modernes qui nous ressemblent plus que nous pourrions l’imaginer
Partager cet article
Ces articles peuvent te plaire