Sympa

22 Faits peu connus sur Jacques-Yves Cousteau (Grâce à lui, on n’extrait pas de pétrole en Antarctique)

Des dizaines de films sur la mer et les océans, l’invention du matériel de plongée et le fameux bonnet rouge sont les premières choses qui viennent à l’esprit lorsque l’on évoque le nom de Jacques-Yves Cousteau. Son personnage est si célèbre que, dans les carnavals de Marseille, on voit parfois des gens déguisés à son image. Mais la vie de ce grand explorateur mérite aussi d’être admirée au-delà de ces faits ; par exemple, il s’est battu pour la protection de l’environnement au milieu du XXe siècle, bien avant que la société ne s’intéresse à ce sujet.

Sympa a découvert avec plaisir l’histoire de l’individu qui nous a ouvert les portes du “continent bleu”, et souhaite partager avec toi quelques faits inattendus sur sa vie !

Le sous-marin de Jacques-Yves Cousteau devant le musée océanographique de Monaco

  • Lorsque Jacques-Yves et son frère étaient jeunes, leur père a trouvé du travail aux États-Unis et toute sa famille y a déménagé. Les deux frères ont été admis dans une école locale et ont appris à parler couramment l’anglais.
  • Jacques-Yves rêvait de devenir chauffeur, mais il a dû y renoncer après un accident de voiture dans lequel il s’est cassé les deux mains.
  • Dans sa jeunesse, il a construit une voiture électrique tout seul.
  • Pendant la Seconde Guerre mondiale, il a fait partie de la résistance, aidé la flotte de son pays à rencontrer les alliés et a organisé une opération de commandement pour la destruction du réseau espion italien en France. Plus tard, Cousteau a reçu le grade de commandant de la Légion d’honneur et d’autres décorations militaires.
  • Après la guerre, il a désactivé des mines marines.

Préparation de Jacques-Yves Cousteau pour une plongée, 1965

  • En 1943, pour tourner son deuxième film, il a collé ensemble un grand nombre de cassettes pour en faire un long métrage, car il n’avait pas réussi à obtenir une pellicule de la longueur qu’il voulait.

  • Il a reçu trois Oscars et est la seule personne, en 48 ans, à avoir reçu une Palme d’Or au Festival de Cannes pour un film documentaire.

  • Il a tourné un film sur le lac Baïkal, le plus profond du monde.

  • Pendant un an, il a participé au tournage de l’émission de télévision “Those Amazing Animals”, dont l’une des présentatrices était Priscilla Presley, ex-femme d’Elvis Presley.
  • En 1985, l’équipe de Cousteau s’est rendue à Cuba pour étudier une espèce unique de homards. L’équipage a été invité à dîner par Fidel Castro lui-même, qui avait lu les livres de Cousteau et voulait rencontrer l’auteur. Cette nuit-là, le dirigeant cubain et le chercheur français sont devenus amis, et grâce à cette amitié, 80 prisonniers politiques ont été libérés

Le président américain John F. Kennedy remet à Jacques-Yves Cousteau la médaille de l’American Geographical Society à la Maison-Blanche. À droite de Cousteau, l’éditeur du magazine National Geographic, Melville Bell Grosvenor. Derrière lui se trouvent l’ambassadeur de France, Hervé Alphand, et son épouse Nicole Merenda Alphand, ainsi que l’épouse de Cousteau, Simone Melchior Cousteau.

  • Après la Seconde Guerre mondiale, les premières recherches ont été menées par Cousteau en compagnie de l’officier de marine Philippe Tailliez et du plongeur Frédéric Dumas. C’est peut-être à cause du nom de famille de Frédéric qu’on a commencé à les appeler “les mousquetaires de la mer”.

  • L’archéologie sous-marine est apparue grâce aux inventions de Cousteau. Il a effectué la première expédition archéologique en Tunisie en 1948. À cette époque, il a découvert un bateau romain, qui est aujourd’hui ouvert aux plongeurs.

25 juin 1989, Jacques-Yves Cousteau est debout au fond d’une montgolfière en forme de baleine bleue de 50 mètres, dans le cadre d’une campagne publicitaire pour l’ouverture du musée de la marine dans le quartier parisien des Halles.

  • Un jour, Cousteau a vu un ferry modifié à partir d’un dragueur de mines hors service. Le ferry faisait la navette entre Malte et l’île de Gozo, c’était un bateau tout à fait banal. Mais Cousteau a considéré qu’il serait idéal pour explorer l’océan. Ainsi a commencé l’histoire de la célèbre Calypso.

  • Grâce à son amitié avec Thomas “Loel”, le millionnaire de la famille Guinness, la location de la Calypso ne lui a coûté qu’un franc par an. Thomas a acheté le bateau et a demandé à Cousteau deux choses : ne dire à personne qu’il l’avait aidé et ne plus jamais lui demander d’argent.
  • Des recherches ont été menées avec la Calypso jusqu’en 1996, date à laquelle le navire a coulé à Singapour après une collision avec une barge. Il est en cours de restauration.

La Calypso à Montréal, 1980

  • En 1960, Jacques-Yves Cousteau a dirigé un programme scientifique dont les participants devaient rester longtemps sous l’eau. Les laboratoires Conshelf I, II et III étaient situés respectivement à 10, 30 et 102 mètres de profondeur dans la mer Méditerranée près de Marseille. Le but de l’expérience était de savoir si les gens pouvaient vivre longtemps sous l’eau.

  • Dans un premier temps, les participants ont plongé par deux et sont restés à la base pendant sept jours ; à la troisième plongée, six personnes ont vécu en profondeur pendant trois semaines. Les résultats de ces expériences sont aujourd’hui utilisés pour la préparation des astronautes.

  • Les bâtiments du laboratoire ont été conservés depuis lors.

Buzo et Conshelf II, 2017

  • En 1960, une décharge de déchets radioactifs était prévue en mer Méditerranée. La Commission française des énergies alternatives et de l’énergie atomique a même indiqué que le projet avait été soutenu par des océanographes, même si les scientifiques pensaient que la quantité de déchets serait bien inférieure à la réalité. Cousteau a lancé une campagne publique bruyante contre la décharge et des militants ont stoppé le train de déchets en se couchant sur les voies ferrées.

  • En 1990, la Fondation Cousteau a lancé une pétition mondiale pour l’interdiction de l’extraction minière en Antarctique. La pétition a été un succès et l’interdiction est entrée en vigueur. Aujourd’hui, l’Antarctique n’est visité que par des scientifiques et des touristes.

  • Non loin de la station antarctique brésilienne “Comandante Ferraz” se trouve le squelette d’un rorqual à bosse. Les os y sont apparus en 1972 grâce à Cousteau, qui a voulu rappeler le destin tragique des baleines au XXe siècle.

Scientifiques brésiliens près de la station Comandante Ferraz le 10 mars 2014

As-tu vu les films de Cousteau ? Quel élément de sa vie t’a le plus marqué(e) ? Donne-nous ton avis dans les commentaires !

Photo de couverture ASSOCIATED PRESS / East News