Sympa
Sympa

9 Rôles iconiques que personne ne voulait jouer

Une partie du grand public pourrait penser que les acteurs font la queue des kilomètres pour obtenir le rôle principal d’un film. Et c’est souvent le cas. Mais il arrive aussi que le scénario soit écrit, que le budget soit alloué et que les stars du cinéma refusent l’une après l’autre de jouer dans le film. Et quel choc ils devraient ressentir en découvrant plus tard que le projet est un énorme succès, que le personnage qu’ils ne voulaient pas incarner est dorénavant aimé par des millions de téléspectateurs.

Noah Calhoun — N’oublie jamais (2004)

Lorsque des acteurs sérieux acceptent un rôle, ils ne regardent pas combien ils sont payés pour figurer dans le film, mais la complexité du personnage qu’on leur demande d’incarner. Si l’image du héros n’est pas assez travaillée ou désespérément ennuyeuse comme le cas de Noah Calhoun dans N’oublie jamais, le choix de l’acteur pose problème. Qu’y a-t-il d’autre à jouer que la misère tranquille d’un type qui, du début du film jusqu’à sa fin, aime doucement une blonde et c’est tout ? Pas de bouleversement, pas de changement.

Melissa Moseley / New Line Cinema/Collection Christophel / East News

Selon Nicholas Sparks, l’auteur du roman “Les Pages de notre amour”, qui a également travaillé sur le scénario, de nombreux acteurs ont refusé les offres pour jouer Noah Calhoun pour cette même raison. Le réalisateur Nick Cassavetes avait presque abandonné l’idée de trouver un candidat digne, mais heureusement, à ce moment-là, il a rencontré Ryan Gosling, qui a accepté le rôle. Cependant, les difficultés ne se sont pas arrêtées là non plus, car le studio New Line Cinema, ayant entendu la proposition de Cassavetes, a décidé qu’il avait perdu la raison. De toute façon, nous connaissons tous la fin de cette histoire.

Clarice Starling — Le Silence des agneaux (1991)

Qu’ont en commun Michelle Pfeiffer, Meg Ryan et Laura Dern ? Un talent d’acteur ? Une filmographie notable ? Des cheveux blonds ? C’est possible. Mais il y a un autre détail important : elles ont toutes été considérées pour le rôle que le public moderne associe exclusivement à Jodie Foster — le rôle de Clarice Starling.

Orion Pictures/Collection Christophel/East News, Courtesy Everett Collection / East News

Quoi qu’il en soit, Foster n’a réussi à faire partie de ce projet qu’après que deux des trois actrices (Pfeiffer et Ryan) ont rejeté l’offre de jouer dans le film, trouvant le scénario trop dur et trop déchirant. Le réalisateur du film, Jonathan Demme, a ensuite proposé Laura Dern pour le rôle, mais comme elle était peu connue à l’époque, le studio a refusé. Par contre, il a convaincu Demme que Clarice Starling serait mieux représentée par Foster. Et le studio a eu raison, puisque l’actrice a remporté un Oscar pour ce rôle.

Aragorn — Le Seigneur des anneaux (2001)

Si tu as cette impression que l’univers cinématographique du Seigneur des anneaux ne convient pas à Nicolas Cage, tu n’es pas le seul. Le réalisateur Peter Jackson, par exemple, le voyait initialement dans le rôle du majestueux Aragorn. D’autre part, il a également envisagé Russell Crowe et Daniel Day-Lewis pour ce rôle.

En général, Jackson avait une bonne liste d’acteurs qu’il voulait voir dans le rôle du futur roi. Il a finalement été joué par Viggo Mortensen. Les raisons pour lesquelles les acteurs susmentionnés n’ont pas accepté de participer au tournage de la trilogie cinématographique sont variées. Cage ne voulait pas de contrat à long terme, espérant passer plus de temps à la maison avec sa famille. Crowe avait des engagements liés à un projet précédent. Day-Lewis n’a pas non plus accepté le rôle, car il trouvait le scénario frivole. Heureusement, Mortensen a bien réussi.

Christian Grey et Anastasia Steele — Cinquante Nuances de Grey (2015)

Lorsqu’il s’agit d’adapter des romans populaires à scandale, les directeurs de casting ont une double responsabilité. En effet, il n’est pas facile de trouver des acteurs prêts à se détourner de la quête de rôles sérieux visant les Oscars pour s’engager dans une telle aventure, comme le tournage d’un film aussi provocateur. Et comme l’a montré l’expérience du film Cinquante Nuances de Grey, de nombreuses stars d’Hollywood ne sont pas prêtes à passer un tel test de courage.

Capital Pictures/ East News

Plions les doigts : Ryan Gosling, Charlie Hunnam, Garrett Hedlund, Alex Pettyfer, Matt Bomer, Ian Somerhalder, Chace Crawford et Alexander Skarsgård ont tous refusé le rôle de Christian Grey l’un après l’autre. Quant à Chloe Bridges et Lucy Hale, elles ne se voyaient pas dans le rôle d’Anastasia Steele. Au final, les réalisateurs ont tout de même réussi à trouver le tandem parfait (Dakota Johnson et Jamie Dornan) qui, malgré toutes les incohérences du scénario, a plu à de nombreux spectateurs.

Patrick Bateman — American Psycho (2000)

Avec le casting pour le rôle de Patrick Bateman dans l’adaptation éponyme du roman de Bret Easton Ellis, “American Psycho”, il y a eu une véritable mascarade. Les créateurs ont offert l’opportunité à Billy Crudup, à Jonny Lee Miller, à Edward Norton, et même à Keanu Reeves et à Ewan McGregor d’incarner l’image du méchant sur le grand écran. Mais c’est Leonardo DiCaprio qui a vraiment fait bouger les choses.

Lions Gate/Courtesy Everett Collection / East News, Am Psycho productions/Edward R Pressman film/Lions Gate film/Collection Christophel/East News

La réalisatrice du film, Mary Harron, avait initialement vu Christian Bale dans le rôle, mais à l’époque, il était un acteur peu connu. Il a d’abord été approuvé pour le rôle, mais lorsque Leonardo DiCaprio lui-même s’est montré intéressé, Bale a été rapidement licencié ainsi que Mary Harron, qui a essayé de défendre son favori. La seule raison pour laquelle ils ont été ramenés est que DiCaprio a refusé de jouer. Il était persuadé que ce rôle allait nuire à sa réputation.

Gandalf — Le Seigneur des anneaux (2001)

On pourrait penser que les acteurs plus âgés, dont la carrière est en déclin, devraient faire la queue pour avoir l’occasion de jouer dans une franchise cinématographique, mais ce n’est pas le cas. Le casting pour le rôle de Gandalf dans Le Seigneur des anneaux en est la preuve.

Capital Pictures/ East News

Peter Jackson a dû déployer beaucoup d’énergie avant de réunir une équipe d’acteurs de rêve. Et l’un des personnages centraux des romans de J. R. R. Tolkien, le magicien Gandalf, a également causé beaucoup de soucis. Le studio New Line Cinema était prêt à rendre riche Sean Connery (on lui a offert six millions de dollars pour le film et 15 % des recettes du box-office), s’il acceptait le rôle, mais il a refusé. Quant à Christopher Plummer, il a préféré la réalité au conte de fées, invoquant son âge mûr. Finalement, le rôle est revenu à Ian McKellen. Et ça semble avoir fonctionné comme prévu.

John McClane — Die Hard (1988)

Le personnage de Bruce Willis dans Die Hard se plaignait à juste titre que les gens normaux, à la veille de Noël, étaient assis chez eux autour de la table de fête avec leur famille, alors que lui devait grimper dans une bouche d’aération exiguë, pieds nus et en T-shirt. C’est peut-être la raison pour laquelle les acteurs les plus demandés de l’époque ne voulaient pas s’engager dans un projet où le protagoniste devait endurer le feu, la tempête, l’obscurité ou la mort.

CAP/RFS/Capital Pictures/East News, CAP/RFS/Capital Pictures/East News

Sylvester Stallone et Arnold Schwarzenegger se sont tous deux vu proposer le rôle principal de ce film d’action. Et à l’origine, le projet a été créé pour Frank Sinatra. Mais tous, au grand bonheur de Bruce, ont refusé l’offre de jouer dans ce film. Richard Gere n’a pas accepté le rôle. Avant Die Hard, Willis était connu d’un nombre relativement restreint de téléspectateurs — les fans de la série télévisée Clair de lune. Et ce nouveau film lui a apporté une renommée mondiale, élevant l’acteur au rang de héros de films d’action.

Bella Swan — Twilight (2008)

Bien que “Twilight” de Stephenie Meyer ait été un best-seller avant le film du même nom, tout le monde ne voulait pas s’intéresser à l’histoire d’un triangle amoureux entre un vampire, un métamorphe qui se transforme en loup géant et une fille ordinaire. En conséquence, les créateurs du film ont dû faire face au fait que plusieurs actrices ont refusé le rôle principal du film.

East News

En fait, la romancière elle-même avait rêvé de voir son personnage de Bella joué par Emily Browning, mais celle-ci a refusé de venir au casting. Emmy Rossum a même qualifié le scénario de “criminellement mauvais” et Frances Bean Cobain, fille de Kurt Cobain et Courtney Love, a refusé sans explication. Le rôle de Bella a finalement été joué par Kristen Stewart. Bien que sa performance donne naissance à de nombreuses blagues et mèmes, la saga Twilight a obtenu de bons résultats au box-office mondial et a été aimée par de nombreux téléspectateurs.

Et toi, si tu avais la possibilité de remplacer un acteur d’un film emblématique par un autre, ce serait qui et pourquoi ? N’hésite pas à donner ton avis dans les commentaires !

Photo de couverture The Crucible / 20th Century Fox, East News
Sympa/Célébrités/9 Rôles iconiques que personne ne voulait jouer
Partager cet article
Ces articles peuvent te plaire