Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

Comment Bella, le personnage impassible de “Twilight” pourrait bien être la meilleure actrice de la décennie

-12-
63k

Récemment, la Hollywood Critics Association a décerné le titre d’"Actrice de la décennie" à Kristen Stewart, la star de la saga de vampires Twilight. La cérémonie de remise des prix a eu lieu le 9 janvier 2020. La nouvelle a suscité de nombreux débats chez les critiques et les internautes, car si beaucoup de fans estiment qu’elle a largement prouvé son talent au cours de ces dernières années, certains détracteurs regrettent que Kristen Stewart n’ait qu’une seule expression faciale à son actif et que beaucoup d’autres actrices auraient largement plus mérité cette distinction.

Chez Sympa, nous avons décidé de découvrir le chemin artistique de Kristen Stewart et de voir l’évolution de ses personnages au fil des ans. Cette récompense est-elle légitime oui ou non ?

1999 — 2004 : le début de sa carrière

Kristen Stewart a grandi à Los Angeles dans une famille du milieu du divertissement : son père était assistant d’un réalisateur et producteur de la chaîne de télévision Fox. Il n’y a donc rien d’étonnant au fait que Kristen ait commencé sa carrière à 8 ans, qu’elle ait eu son premier rôle important à 11 ans, et qu’elle ait gagné son premier million et une reconnaissance mondiale à l’âge de 18 ans.

La jeune fille est apparue sur nos écrans pour la première fois dans le film de la chaîne Disney Le garçon qui venait de la mer, puis, à 11 ans, elle a obtenu un rôle sérieux dans le drame indépendant The Safety of Objects. Néanmoins, ce n’est qu’un an plus tard que sa carrière a réellement commencé à avancer, quand David Fincher a choisi la jeune fille pour jouer dans le film Panic Room. Elle y a travaillé avec Jodie Foster, qui a remarqué le talent de la jeune actrice et son jeu pour le moins particulier : “Kristen ne vous dévoile pas toutes ses émotions d’un seul coup. Elle a un jeu d’acteur intéressant et intelligent”. À 14 ans, Kristen elle décroche le rôle principal dans la comédie pour adolescents Les Petits Braqueurs, ce qui lui permet une nouvelle fois de montrer l’étendue de ses talents de comédienne.

2004 — 2008 : 12 nouveaux rôles à la recherche de son genre de film

Certains pensent que la carrière de Kristen n’a commencé qu’avec le tournage de la saga culte, mais en fait, la jeune fille a joué dans beaucoup d’autres films bien avant Twilight. Ces projets se sont juste avérés moins connus. Néanmoins, il faut noter que la jeune actrice s’est essayé à des genres totalement différents, commençant par les comédies romantiques et terminant par des films d’aventures. De plus, elle a souvent travaillé avec des stars mondiales comme Sharon Stone, Donald Sutherland et Chris Evans.

Durant son adolescence, Kristen Stewart a été nominée au Young Artist Awards trois fois de suite, mais elle n’a jamais réussi à gagner le prix. En 2007, elle est passée à une autre étape sérieuse dans sa carrière : elle a joué dans le film de Sean Penn Into the Wild. Le réalisateur a été grandement impressionné par le travail de la jeune fille et a déclaré : “Elle a une énorme force artistique. C’est une véritable machine qui a été pour moi, en tant que réalisateur, très facile à gérer”.

2008 — 2012 : " Twilight "

C’est en novembre 2007 que la production a annoncé dans la presse que Kristen Stewart jouerait le rôle de Bella Swan. La jeune actrice de 18 ans est alors devenue une véritable célébrité. Cela n’a pas été forcément facile pour elle : pas évident de rester soi-même sous le regard constant des journalistes, des producteurs et des millions de fans. Sans oublier les critiques qui ont la dent dure : même si l’apparence et les expressions de la jeune Kristen convenaient parfaitement pour le rôle de Bella, cela n’a pas empêché certains spectateurs de lui donner le surnom de : “la fille avec la bouche ouverte en permanence”.

Le film a toutefois rencontré un succès incroyable : les 5 parties de la saga ont généré près de $ 3,5 milliards de dollars de recettes. Néanmoins, la popularité de Twilight a aussi eu des répercussions très difficiles pour la vie personnelle des acteurs principaux : Robert Pattinson et Kristen Stewart ont dû faire de très gros efforts pour se débarrasser de leurs personnages, Edward et Bella. Sans compter que durant le tournage, Robert et Kristen ont eu une courte relation amoureuse — même si l’on n’a jamais vraiment su s’il s’agissait d’un véritable amour ou d’une simple stratégie promotionnelle. Aujourd’hui encore, de nombreux fans sont tristes que le couple de Robsten (diminutif de Robert et Kristen, c’est comme ça que le public a nommé la relation entre les deux acteurs) se soit séparé.

Kristen Stewart a remporté deux prestigieux prix MTV pour son jeu dans Twilight, dont celui du meilleur baiser avec Robert Pattinson.

2010 — 2016 : les nombreuses tentatives de se débarrasser de son personnage de Twilight

Alors qu’elle jouait encore dans la saga vampiresque, Kristen essayait déjà de renouveler son image et de tourner dans des projets complètement différents où on ne l’attendait pas. Elle voulait prouver aux nombreux critiques que son jeu d’actrice ne se résumait pas seulement à incarner une fille tout le temps angoissée avec une grimace de douleur et un regard sombre.

En 2010, elle a joué dans le drame indépendant Welcome to the Rileys, où elle interprétait le rôle d’une jeune fille qui aide une famille à faire face à la perte de leur enfant. Pour ce rôle, Kristen a reçu le titre de meilleure actrice au Milan International Film Festival Awards. La même année, elle s’est glissée dans la peau de la chanteuse punk Joan Jett dans le film Les Runways. Joan a elle-même avoué que Kristen avait réussi à atteindre une “réelle, voire terrifiante ressemblance”. En 2012, l’actrice a interprété l’un des rôles principaux de Sur la route, basé sur le roman autobiographique de Jack Kerouac. Le film a été nominé pour la Palme d’Or à Cannes. Ensuite, Kristen a obtenu le rôle de Blanche-Neige dans le film Blanche-Neige et le Chasseur, qui a remporté un beau succès.

À cette même époque, elle est devenue égérie des maisons Chanel et Balenciaga, et en 2013, le journal Forbes l’a désignée comme la troisième actrice la mieux payée d’Hollywood, après Angelina Jolie et Jennifer Lawrence.

2014 — 2018 : ses débuts dans les films d’auteur et son succès inattendu en France

L’apparition de Kristen Stewart au Festival de Cannes en 2014 dans le film du réalisateur français Olivier Assayas, Sils Maria, a obligé les critiques à reconsidérer les talents de la jeune actrice. Dans ce film, elle joue le rôle de l’assistante d’une star de cinéma frivole, interprétée par Juliette Binoche. Kristen a montré un jeu si fin et précis, qu’elle est devenue la première actrice américaine à avoir remporté un César. Depuis, elle est devenue une habituée du Festival de Cannes.

Deux ans plus tard, Kristen est apparue de nouveau dans un film d’Assayas, Personal Shopper. Cette fois, le réalisateur lui a confié le rôle principal (qui est en fait l’unique personnage) d’une jeune fille-médium qui vit à Paris, achète des vêtements à la mode et correspond avec un mystérieux inconnu via iMessage. Ce rôle exigeait que Kristen montre ce qu’elle sait le mieux exprimer à l’écran : un mélange d’incertitude et de détermination, de douleur intérieure et de renfermement sur soi. L’actrice a brillamment rempli son contrat, et les critiques ont apprécié cette nouvelle collaboration avec le réalisateur français, tout en prenant note de la transformation professionnelle et de l’évolution de la jeune Américaine.

2009 — 2016 : son duo artistique avec Jesse Eisenberg

Kristen Stewart forme avec l’acteur Jesse Eisenberg un duo gagnant depuis plusieurs années. Ils se sont rencontrés sur le plateau du film Adventureland : Un job d’été à éviter en 2008, où ils jouaient un couple d’amoureux. Ils ont immédiatement trouvé un terrain d’entente. Ensuite, ils ont travaillé ensemble dans le film d’action comique American Ultra, et un an plus tard, dans le drame de Woody Allen, Café Society. Jesse Eisenberg confie s’être toujours senti très à l’aise avec Kristen, devenue une amie, car il y avait une “incroyable connexion” entre eux. Et c’est tout à fait vrai : leurs trois films communs ont tous reçu un excellent accueil auprès des critiques et des spectateurs.

2019 — 2020 : de nouveaux personnages et le titre de meilleure actrice de la décennie

Aujourd’hui, Kristen Stewart a 29 ans, elle a entièrement réussi à faire oublier son personnage de Bella. Désormais, elle participe à de nombreux projets très variés. En 2019, l’actrice a joué dans deux films assez sérieux : le premier est le thriller politique Seberg, où elle interprète le rôle de l’actrice Jean Seberg qui plaidait la cause de l’égalité des Noirs, et le second est le nouveau volet de la franchise populaire Charlie’s Angels. Bien que le film ait recueilli des avis mitigés, de nombreux critiques ont noté le jeu brillant et énergique de Kristen.

En 2020, les fans de la jeune actrice pourront la retrouver dans le thriller Underwater, où elle tient le rôle principal. Le film raconte l’histoire d’un groupe de scientifiques qui se retrouve dans une station sous-marine, et il s’agit d’un des films les plus attendu de cette nouvelle année. On peut maintenant déclarer avec certitude que Kristen Stewart a bien mérité son titre de meilleure actrice de la décennie, non ?

Une rebelle et le symbole de notre génération

" Pour moi, “jouer” veut dire “mentir”, et j’essaye de faire tout le contraire. Quand tu “joues” un rôle, on dirait que tu essayes de manipuler les gens pour qu’ils ressentent certaines choses, mais moi, je ne souhaite pas forcer mes sentiments : cela voudrait dire que j’ai échoué en tant qu’actrice ".
Kristen Stewart

Mis à part ses rôles, Kristen est célèbre pour son attitude non conventionnelle. Les journalistes l’ont souvent comparée à James Dean, une personne qui reflète l’esprit de son époque. Depuis la fin de Twilight, Kristen a changé de style à plusieurs reprises, mais aujourd’hui, nous la voyons le plus souvent avec une coupe de cheveux courte, des jeans déchirés, des mini-shorts et des traits d’eye-liner colorés et marqués. Les médias l’ont déjà nommée la reine des “sleazecores” (de l’anglais sleazy — “miteux”) : le sleazecore est une tendance de la mode qui privilégie des vêtements amples, informels, voire, déchirés, pour un no look en réalité très travaillé.

L’attitude rebelle de Kristen fait souvent la une des tabloïds. Par exemple, lors du Festival de Cannes, elle a d’abord posé devant les paparazzis en talons parce que le protocole l’y a obligée, mais ensuite, elle a tout simplement enlevé ses chaussures et a monté les escaliers pieds nus.

L’actrice cultive une attitude rebelle qui fait la joie de sa génération. Elle peut venir à la première de son film en jeans et en t-shirt sans se soucier de ce que le public en dira. Il en va de même pour sa vie privée. Si Kristen n’a pas fait de coming out public comme Jodie Foster, elle ne cache ses relations amoureuses avec des filles. Elle estime qu’il ne faut pas forcément prendre la parole, mais simplement se contenter de vivre et d’évoluer en toute liberté, sans avoir peur d’être soi-même.

Que penses-tu du travail de Kristen Stewart ? Mérite-t-elle son titre de meilleure actrice de la décennie ou aurais-tu choisi quelqu’un d’autre ?

-12-
63k