Voici à quoi ressemblent aujourd’hui 14 mannequins stars dont les visages étaient connus de tous à la fin du XXe siècle

Les supermodels sont des mannequins iconiques qui ont marqué une nouvelle ère dans l’histoire de la mode à la fin du XXe siècle. Ces femmes gagnaient des millions de dollars et étaient adulées par le public et les médias de l’époque.

Chez Sympa, nous avons aujourd’hui décidé de te montrer ce que sont devenus les top models emblématiques qui ont fasciné le monde de la mode à la fin du XXe siècle.

1. Stephanie Seymour

Stephanie a régné sur les défilés dans les années 1980-1990. En 2000, elle a été classée 91e personnalité féminine la plus sexy du monde. Il y a deux ans, le mannequin a lancé sa ligne de sous-vêtements.

2. Nadja Auermann

Nadja Auermann a posé pour les photographes les plus célèbres de l’époque. Elle était l’égérie de plusieurs grandes marques, telles que Prada, Giorgio Armani, Christian Dior et Versace. La jeune femme a même décroché le titre du mannequin avec les jambes les plus longues du monde dans l’une des éditions du Livre Guinness des records.

Nadja a ensuite lancé son propre parfum et est apparue dans quelques films allemands.

3. Angela Lindvall

Angela a été découverte à l’âge de 14 ans par IMG Models, l’une des plus grandes agences de mannequins du monde. À la fin des années 1990 et au début des années 2000, la jeune fille a fait la couverture de nombreux magazines de mode. En 2000, elle a signé un contrat avec Victoria’s Secret et a défilé pour cette marque de lingerie jusqu’en 2008.

En 2019

4. Tatjana Patitz

La rédactrice en chef du Vogue américain Anna Wintour a dit un jour que Tatjana était l’un de ses mannequins préférés. Dans les années 1990-2000, elle faisait partie des top models les plus demandés, elle défilait pour de grandes marques et posait pour de célèbres photographes. Elle s’est affichée sur des couvertures de Harper’s Bazaar, Elle et Vogue.

Aujourd’hui, le mannequin milite pour la protection des animaux et de l’environnement.

5. Kelly LeBrock

Kelly a commencé sa carrière de mannequin à l’âge de 16 ans. La jeune fille n’avait que 19 ans lorsqu’elle est apparue en double page dans le magazine Vogue. Elle est en particulier connue pour la publicité télévisée de 1986 où elle prononce une phrase, devenue un slogan de toute une génération : “Ne me déteste pas parce que je suis belle”. Le mannequin a également décroché un rôle dans le film La Fille en rouge, sorti sur les écrans en 1984.

En 2017, Kelly et sa fille ont rejoint la téléréalité “Growing Up Supermodel”. Il s’agissait des histoires des enfants de parents célèbres qui avaient du mal à entrer dans le monde du mannequinat à cause de la popularité de leurs pères et mères.

6. Kathy Ireland

Kathy a posé pour la couverture de 13 numéros consécutifs du magazine Sports Illustrated. En 1993, elle a lancé sa propre entreprise et a réussi à construire un empire commercial. C’est ainsi que la jeune fille en bikini minuscule est devenue le mannequin le plus riche de la planète.

7. Cheryl Tiegs

Cheryl est souvent décrite comme le premier top model américain. Sa carrière de mannequin s’envole dans les années 1970. C’est la fameuse photographie d’elle vêtue d’un bikini rose qui l’a propulsée au statut d’icône de la culture populaire de l’époque.

Le mannequin a été mariée quatre fois, mais tous ses mariages se sont terminés par un divorce. Elle a lancé sa propre ligne de vêtements et sa première collection a apporté un milliard de dollars de ventes.

8. Paulina Porizkova

Paulina a débuté comme mannequin lorsqu’elle n’avait que 13 ans. Puis en 1988, elle a signé le contrat de 6 millions de dollars avec Estée Lauder, ce qui était, à cette époque-là, le contrat mieux payé. Elle est également apparue dans des films, des séries et plusieurs projets télévisés. Par exemple, elle a été juge à l’émission de téléréalité “Top Model USA” de la 10e à la 12e saison.

9. Carol Alt

Carol était la troisième d’une famille nombreuse. Elle a suivi les traces de sa mère qui avait travaillé comme mannequin avant d’avoir des enfants. Dans les années 1980, la jeune fille a fait la couverture de plus de 500 magazines et est devenue l’un des mannequins les plus connus au monde.

Entre 2013 et 2015, Carol a animé une émission de télévision sur la santé.

En juillet 2020

10. Kristen McMenamy

Le mannequin star de la fin du XXe siècle a toujours eu un sens de la mode incroyablement aiguisé. Au début des années 1990, la jeune fille a rasé ses sourcils et a adopté une coupe courte dans le style des années 1920. Ce nouveau look a immédiatement fait exploser sa carrière. Aujourd’hui, elle est toujours aussi passionnée par son métier et défile régulièrement pour de grandes marques.

À l’exposition du célèbre photographe Tim Walker en 2019

11. Kimora Lee

Kimora a signé son premier contrat de mannequin avec la maison Chanel à l’âge de 13 ans. Elle est devenue la muse de Karl Lagerfeld et a gagné sa renommée en 1989, après avoir défilé pour Chanel en robe de mariée. Lagerfeld l’avait même surnommée “le visage du XXIème siècle”.

Aujourd’hui, elle possède sa propre marque de vêtements. Par ailleurs, elle est un membre actif de quelques organismes de bienfaisance. La photo ci-dessus a été prise en 2020.

12. Shalom Harlow

La jeune femme a fait la couverture de six numéros du magazine Vogue US dans les années 1990. Elle est considérée comme un anti-supermodel, grâce à son style particulier, très différent de celui de la plupart des top-models de son époque.

En 2018 au défilé Versace

13. Molly Sims

En 1991, Molly Sims s’est inscrite à l’université Vanderbilt pour étudier les sciences politiques. Deux ans plus tard, à l’âge de 19 ans, elle a arrêté ses études et a envoyé ses photos à une agence de mannequins. La jeune femme s’est fait un nom non seulement dans la mode, mais aussi dans le cinéma. En 2002, elle a décroché son premier rôle dans le long-métrage Frank McKlusky, C.I.. En 2021, elle est apparue dans la comédie Yes Day.

Molly Sims en 2020

14. Daniela Peštová

La jeune femme se préparait aux études universitaires, mais après avoir gagné un concours de mannequinat en Tchéquie, elle signe un contrat avec une agence de mannequins et se rend à Paris, puis à New York où elle connaît un grand succès.

Daniela a fait la couverture de nombreux magazines populaires, tels que GQ, Elle et Glamour.

Daniela Peštová en 2021

Et toi, apprécies-tu l’archétype des supermodels populaires à la fin du XXe siècle ? Selon toi, les standards de beauté ont-ils beaucoup évolué depuis ? N’hésite pas à nous donner ton avis dans les commentaires !

Partager cet article