Sympa

7 Sites touristiques populaires que nous avons perdus au cours des 5 dernières années

Il y a quelques jours, un terrible incendie a consumé la perle de l’architecture gothique, Notre-Dame de Paris. Les images de la cathédrale en flammes se sont propagées en quelques minutes, choquant le monde entier et des messages sont arrivés de tous les pays témoignant ainsi leur solidarité envers la France. Notre-Dame a survécu à plusieurs guerres et révolutions, mais nous n’avons pas pu la garder en sécurité au 21e siècle. C’est triste, mais nous perdons sans cesse les beaux endroits que nous aimons, même si nous avons tout ce qu’il faut pour les protéger.

Chez Sympa nous voulons nous souvenir des beaux sites architecturaux et naturels que nous avons perdus au cours des 5 dernières années, dans l’espoir de pouvoir encore faire quelque chose pour arrêter ce processus.

1. Notre-Dame de Paris, Paris, France

L’incendie de Notre-Dame de Paris a choqué tout le monde et est devenu une tragédie presque personnelle pour tous les citoyens français. Ce chef-d’œuvre de l’architecture gothique française a subi un grand incendie le 15 avril 2019. Selon les enquêteurs de la police, l’incendie a commencé dans la partie centrale du toit de la cathédrale. Les causes de cette tragédie font toujours l’objet d’une enquête. L’une des théories suggère que l’incendie pourrait être lié aux travaux de restauration de la cathédrale au moment de la catastrophe.

Tout au long des 8 siècles de son histoire, Notre-Dame a servi de centre religieux, culturel et éducatif pour la France et le monde entier, et inspiré les artistes les plus célèbres. Elle a survécu à plusieurs guerres, conflits politiques et religieux, et il est vraiment terriblement triste que nous n’ayons pas pu la sauvegarder au XXIe siècle.

2. La plage de Legzira, Sidi Ifni, Maroc

Les deux magnifiques arches qui se trouvaient sur la plage de Legzira étaient un point de repère et l’un des symboles du Maroc, jusqu’à ce que l’une d’elles s’effondre en septembre 2016. Un tas de décombres sur la côte était la seule chose qui restait de cette merveille naturelle qui attirait des milliers de touristes sur la plage. Certains ont blâmé les autorités locales pour l’effondrement de l’arche.

Quelques mois avant la tragédie, les gens avaient déjà vu des fissures et remarqué que de petites pierres tombaient de l’arche, donc on s’attendait effectivement à ce qu’elle tombe tôt ou tard. Les résidents locaux pensent que les autorités auraient peut-être pu réaliser une construction de soutien pour empêcher sa chute.

3. Temple de Bel, Palmire, Syrie

Le temple principal de Palmira a été détruit en 2015 pendant la guerre en Syrie. C’était l’un des édifices religieux les plus importants du Ier siècle après J.-C. et du monde antique en général. Il n’en reste plus qu’une paire de colonnes au milieu des ruines.

La ville de Palmira, déclarée Patrimoine de l’Humanité par l’UNESCO, comprenait des ruines monumentales de l’ancienne ville, des œuvres d’art architecturales des 1er et 2ème siècles, et la combinaison des techniques gréco-romaines avec les traditions locales. Elle comptait également plus de 1 000 colonnes, un aqueduc romain et une nécropole de plus de 500 tombes. Malheureusement, de nombreux trésors de cette ancienne ville ont été détruits pendant le conflit en Syrie.

4. Parc National de Joshua Tree, Californie, États-Unis

Le parc national de Joshua Tree est un endroit merveilleux avec des écosystèmes désertiques uniques, des caractéristiques géologiques surréalistes et une grande variété de plantes des plus inhabituelles. En janvier 2019, le parc est demeuré ouvert au public pendant la paralysie de 35 jours du gouvernement. La surveillance des gardes forestiers a été considérablement réduite durant ces journées, et le parc a souffert d’un terrible vandalisme.

Les gens ont abattu des arbres, allumé des feux, endommagé des sentiers et laissé des graffitis sur ce site incroyable. L’un des anciens surintendants de cette réserve naturelle a déclaré qu’il faudrait probablement un minimum de 200 à 300 ans au parc pour se remettre des dommages qu’il a subis en seulement quelques semaines.

5. La petite sirène, Copenhague, Danemark

La sculpture a été réalisée par Edvard Eriksen en 1909, et nous avons en fait “perdu” ce monument à plusieurs reprises au cours de son histoire relativement courte. La belle sirène a été décapitée deux fois, a perdu son bras et a été couverte de peinture et de graffitis d’innombrables fois.

Les gens ont commis ces actes de vandalisme parce qu’ils s’ennuyaient, étaient ivres ou malades mentaux, ou simplement pour attirer davantage l’attention sur leurs protestations politiques. Malheureusement, il est peu probable que ce monument cesse d’être la cible de vandales, mais espérons qu’on pourra trouver les moyens de le protéger de la cruauté humaine.

6. Le lac Mackenzie, Tasmanie, Australie

En janvier et février 2016, la Tasmanie a subi de très graves incendies de forêt qui ont touché un des lacs les plus pittoresques de la région, le lac Mackenzie. Les feux de forêt ont anéanti des plantes uniques, dont certaines, comme les anciens cèdres de Tasmanie, n’ont malheureusement aucune chance de se regénérer.

Au total, l’incendie a consumé 20 000 hectares de la zone sauvage de Tasmanie. Bien qu’aujourd’hui, des années après la catastrophe, certaines plantes commencent à montrer des signes de reprise, il faudra vraiment énormément de temps avant que nous puissions revoir cet endroit vert et vivant.

7. Les roches de Brimham, Yorkshire du nord, Angleterre

Ce n’est un secret pour personne que les touristes sont capables de saccager des monuments, mais cela semble quand même incroyable quand les gens détruisent 320 millions d’années d’histoire en seulement quelques secondes. En juin 2018, des jeunes ont jeté une des pierres pivotantes de Brimham Rocks, et elle s’est brisée en morceaux.

Ces étranges roches oscillantes ont été formées par le vent et la glace pendant des millions d’années, mais pour une raison ou une autre, les gens ont jugé approprié de ruiner l’une de ces belles pièces de l’histoire. En plus de la destruction, beaucoup gravent aussi leurs noms sur ces pierres qui sont apparues même avant les premiers dinosaures.

Et toi ? Que penses-tu des dommages que nous causons à notre patrimoine ? Penses-tu qu’il y a un moyen de l’arrêter et de faire apprécier aux gens l’héritage historique de l’humanité ? Donne-nous ton opinion dans la section commentaires de cet article.

Photo de couverture Depositphotos.com, AFP / EAST NEWS