Sympa
Sympa

15 Personnes qui ont pris le dessus sur le système et n’ont pas manqué d’en rire

Malgré le fait que les gens réagissent de manière assez prévisible à la plupart des situations du quotidien, il existe des individus à la personnalité extraordinaire qui font tout à leur manière, sans trop penser aux conséquences. Nous ne pouvons que sourire de leur audace.

Chez Sympa, nous sommes fascinés par l’ingéniosité des protagonistes de notre article et nous approuvons de tout cœur leur approche inventive de la vie.

***

Mon père et mon grand-père adoraient jouer aux échecs avec moi quand j’étais encore gamin de 10 ans. Ils m’ont expliqué les règles et m’ont offert un échiquier. Je jouais comme je pouvais. Autrement dit, si je pouvais déplacer mon cavalier, je le faisais. Stratégie ? Tactique ? Je n’avais que 10 ans, il n’en était pas question. Néanmoins, j’adorais jouer. Je ne comprenais pas grand-chose, mais j’adorais le jeu. Un jour, j’ai même vécu un vrai triomphe. Avec quelques camarades de ma classe, nous sommes allés à un tournoi d’échecs. Ce n’était pas une vraie compétition, plutôt une rencontre entre amateurs du jeu. Il y avait une vingtaine de tables et beaucoup de gens de tous âges. J’ai dû jouer avec un vieux monsieur. L’échiquier, les pièces et un joueur chevronné en face de moi... Alors, mon cavalier peut-il capturer ce pion ? Mon cavalier capture le pion. Ma tour peut-elle attaquer ce fou ? Elle peut, mais en se sacrifiant... Tant pis pour la tour, puisque le fou s’en va. Bref, après 10 minutes de jeu, mon adversaire s’est levé et a dit : “J’abandonne. Je ne comprends absolument pas ce que tu fais.” Je ne comprenais rien non plus. Mais j’ai gagné. © qcezwsx / Pikabu

***

Quand j’étais tout petit, j’ai remarqué l’étrange habitude des chiens de renifler sous la queue lorsqu’ils rencontraient un autre chien. Le sens de ce rituel m’échappait et j’ai posé la question à mon père. Il a alors raconté cette histoire : “Il y a très longtemps, les chiens ont voulu aller sur la Lune. Ils ont décidé de monter sur le dos les uns aux autres en faisant ainsi une tour pour atteindre l’astre. Mais quand ils y sont presque arrivés, un chien qui était assez bas a pété, et la tour s’est effondrée. Et là, ils sont en train de chercher qui c’était.” L’histoire m’a paru crédible. Je ne sais pas si mon père l’avait inventée lui-même ou s’il l’avait entendue quelque part, mais elle reste gravée dans ma mémoire. Et même aujourd’hui (j’ai 32 ans), quand je vois des chiens se renifler dans la rue, je me dis qu’ils n’ont toujours pas trouvé le coupable et qu’ils le cherchent encore. © Podorozhnik88 / Pikabu

***

Il y a quelques années, on m’a invité à une soirée entre amis autour d’une version du Monopoly. L’idée du jeu était la même, mais le but était de gagner un million. Pourtant, la notice d’une page et demie manquait de clarté et d’exhaustivité. Au bout d’une demi-heure, c’était à moi de jouer, j’ai vendu toutes mes propriétés (les règles ne l’interdisaient pas), et j’ai gagné un million. La demi-heure suivante, nous l’avons passée à nous disputer pour savoir si c’était légitime ou pas. Ils ne m’ont plus invité à leurs soirées jeux de société. © VladimirVDK / Pikabu

***

Un ami acteur en avait marre des appels commerciaux d’une entreprise qui vendait des abonnements téléphoniques. Un jour, on l’a appelé alors qu’il était en train de mémoriser le texte pour son rôle dans Le Malade imaginaire. Il s’est mis à réciter ses répliques à l’opérateur. Ce dernier ne s’en est pas rendu compte et lui répondait, puis il a fini par réaliser que ce potentiel client était étrange et qu’il avait vraiment besoin d’un médecin (le personnage parlait de sa maladie). Bref, cette société ne l’a plus jamais sollicité, alors qu’il n’avait jamais réussi à s’en débarrasser jusque là, malgré ses multiples refus. © RagDolly / AdMe

***

Une septuagénaire que je connais a voyagé dans toute l’Europe avec l’argent venant de la location de son appartement, en choisissant les trajets en bus les moins chers, mais avec un maximum de visites guidées incluses. Elle a même réussi à aller au Japon ! D’abord en train, puis en ferry. Eh oui, c’est possible ! Avec ses copines du même âge, elle allait aussi voir des spectacles et des expositions, et le jeudi, elles se réunissaient chez l’une d’elles. © Tyotya Nura / AdMe

***

Je suis traductrice de textes littéraires. Je devais traduire un récit pour un concours de littérature, mais un autre client a eu une demande urgente, et j’ai dû travailler jour et nuit sans dormir. Le texte a fini deuxième, c’était donc bien, mais après coup, je me suis rendu compte d’une erreur : j’avais écrit “tableau” au lieu de “table”, faisant ainsi manger les personnages de l’histoire autour d’un tableau. Quand je l’ai signalé à l’auteure, elle a réagi avec humour et ne s’est pas fâchée, mais a changé le style et a défini son texte comme surréaliste. © Podsloushano / Ideer

***

J’avais une épreuve et en attendant l’examinateur, je m’ennuyais et j’ai mis un point sur la feuille avec mon sujet. Hélas, j’ai raté cet examen. Pour le rattrapage, le professeur n’a pas pensé à réimprimer les sujets et j’ai bien évidemment tiré le même. J’ai eu une bonne note. Voici un bon investissement en l’avenir. © Podsloushano / Ideer

***

Je suis monté dans la rame de métro et je me suis assis sur le siège de gauche dans une lignée de trois sièges. Une femme et un enfant d’environ 11 ans sont montés après moi et ont occupé les deux autres places. J’ai senti que le genou de la femme butait contre le mien, donc je me suis un peu écarté pour laisser de l’espace entre nous. La passagère s’est alors rapprochée de moi, me poussant presque de mon siège. Pour mon plus grand plaisir, une dame obèse est entrée dans la voiture et je lui ai immédiatement cédé ma place. © Podsloushano / Ideer

***

Je regarde souvent la chaîne Animal Planet. Dans une émission, l’animatrice a dit qu’elle allait apprendre à deux singes, un mâle et une femelle, un geste simple. Elle a pris une pierre et une noix, a fendu la coque avec la pierre et a mangé le fruit. Puis, elle a répété tout ça. Ensuite, elle a donné une pierre et une noix au singe mâle. Il n’a rien compris et a voulu mordre la coque avec ses dents. Bien sûr, il n’y est pas arrivé. L’animatrice a alors donné une pierre et une noix à la femelle. Cette dernière a fait comme la femme et brisé la coque avec la pierre. L’animatrice a de nouveau tendu les mêmes objets au mâle, il a réfléchi un moment et les a donnés à la femelle, qui a fini, bien évidemment, par manger la noix. Une fois de plus, l’animatrice a donné une noix et une pierre au mâle, il les a de nouveau donnés à la femelle et dès qu’elle a cassé la noix, il a récupéré le fruit et l’a mangé, l’air très satisfait. © #464168 / Bash.im

***

Hier, je faisais une promenade avec mon fils. Soudain, j’entendu une femme crier : “Simba, mon petit, viens ici !” J’ai pensé qu’elle appelait son chien.
Mais j’ai vu un garçon courir vers elle. J’ai ri doucement. En me rattrapant, cette femme a vu que je rigolais et a dit à voix basse : “Ne riez pas, s’il vous plaît. Comment l’appeler autrement quand son nom est Leo King ?” © #464801 / Bash.im

***

Lors d’un contrôle, un élève additionnait et soustrayait des nombres à trois chiffres allant jusqu’à 300, sans calculatrice et sans les poser en colonne. Il ne s’est pas trompé une seule fois ! Puis, j’ai remarqué sur sa table deux règles ordinaires de 300 mm chacune. En fait, c’est ça qu’il avait utilisé. © #464432 / Bash.im

***

Je travaille actuellement en tant qu’animatrice. Quand on m’interroge sur mon expérience, je plaisante toujours : “Oh, cela fait 30 ans déjà !” Après quoi, mes interlocuteurs demandent toujours : “Comment ça, 30 ans ? Tu n’as que 33 ans !” Et pourtant, je ne mens pas ! J’ai craqué pour le dessin à l’âge de trois ans. Je n’aimais pas réaliser des dessins “ponctuels”, et je n’aimais pas non plus m’asseoir à table. J’ai toujours cherché à représenter une histoire sur plusieurs feuilles de papier et je ne travaillais que sur le sol. Ma mère m’achetait plusieurs carnets de croquis à la fois, car je pouvais les couvrir de dessins en une journée ! C’étaient mes premiers dessins animés. Rien n’a changé en 30 ans. Je m’installe par terre, je crée des personnages étranges et j’adore ça ! © Палата № 6 / VK

***

Avec l’âge, ma mère a commencé à dérailler et elle s’est mise à ramener des chats errants chez elle. C’est noble, bien sûr, mais pas quand on vit dans un petit appartement avec une vingtaine de matous. Elle a refusé de se séparer d’eux, alors que les voisins étaient sur le point de perdre patience. Nous avons alors proposé une solution : vendre l’appartement de ma mère et lui acheter une maison à la campagne pour y accueillir tous ses animaux. Elle était à la retraite et nous avons promis notre soutien. Elle a accepté, pour le bien de ses félins. Nous avons trouvé une maison sympa, l’avons aidée à déménager (ça a pris du temps) et nous avons fait stériliser les chattes en douce (celles qui n’étaient pas gestantes ou allaitantes) pour éviter l’arrivée de nouveaux chatons, sans en dire un mot à maman. Nous avons aussi pris tous les animaux en photo et avons publié les clichés sur les réseaux sociaux pour leur trouver un nouveau foyer, en promettant d’aider avec les vaccinations et la castration. Peu à peu, nous avons trouvé des maîtres pour presque toute la bande féline. À chaque fois, nous disions à maman qu’un ami qui voulait un chat avait vu des photos et avait craqué pour un de ses minous, ainsi elle acceptait de le donner. Finalement, il lui est resté cinq chats, et puisqu’elle habitait à la campagne, elle ne pouvait pas en ramener d’autres, parce que les félins du coin étaient tous domestiques et qu’il n’y avait pas de chats errants. Puis maman a pris goût au jardinage et n’avait plus beaucoup de temps à consacrer aux animaux. Voilà, nous avons trouvé une solution pour ma mère et ses animaux, et tout ça sans se disputer. © Palata № 6 / VK

Et toi, as-tu déjà vécu des situations semblables ? N’hésite pas à partager tes histoires avec nous dans les commentaires !

Partager cet article