Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

16 Histoires amusantes de vendeurs qui sont restés bouche bée face au comportement des clients

Du fait de leur métier, les vendeurs et les caissiers sont en contact avec des centaines de personnes très différentes tout au long de la journée et leur tâche consiste à bien communiquer avec chacune d’entre elles. Un bon commerçant se doit d’être poli, sympathique et prévenant. En revanche, tous les clients ne se donnent pas la peine de se comporter de la même manière en retour, et il arrive parfois que leurs demandes et leurs actes laissent les commerçants perplexes, et c’est peu dire.

Chez Sympa, ces histoires de relations entre vendeurs et clients nous ont captivés, c’est pourquoi nous avons aujourd’hui décidé qu’elles méritaient de faire l’objet d’un article à part entière. Les bonus à la fin te dévoileront quelques-unes des subtilités du métier et te montreront comment les commerçants paient parfois pour leurs erreurs.

  • Avec ma femme, nous étions dans la file d’attente à la caisse du supermarché. En passant par le portique, la dame devant nous déclenche l’alarme antivol. Le vigile lui demande de sortir le contenu de ses sacs, elle obéit. Elle repasse par le portique, l’alarme sonne de nouveau. Et ainsi de suite, cinq fois. Derrière nous, une jeune femme suggère au vigile avec un air sérieux ( en parlant de la dame qui “sonnait”) : “Elle a dû manger quelque chose dans le magasin !” © Подслушано / Ideer

  • J’étais en train de faire les boutiques dans un centre commercial, lorsqu’une une alarme incendie s’est déclenchée, et de la fumée est apparue au niveau d’un point de restauration. Tout le monde prend ses jambes à son cou, les vendeurs ferment les boutiques. À ce moment-là, je vois un commerçant pousser une cliente hors du magasin, en lui expliquant qu’il faut quitter les lieux rapidement à cause du feu. Et j’entends la dame lui répondre : “Non non non, laissez-moi d’abord acheter ce sac à main, s’il brûle, je n’en retrouverai pas d’autre pareil ! Au risque de périr, mais avec ce sac !” En fin de compte, l’incendie ne s’est pas propagé, et la cliente a très probablement obtenu ce qu’elle voulait. © Подслушано / Ideer

  • Un client est venu nous voir l’autre jour, après avoir acheté une calandre. Nous l’avions déjà oublié, mais après un mois ou deux, il est revenu pour nous dire que la calandre ne convenait pas et qu’il voulait faire un échange. C’est un article qui est, en principe, demandé, “il partira”, pensais-je, du coup, fermant les yeux sur le fait que la date limite de retour était déjà passée, je lui ai dit de me ramener la pièce. Eh bien, il nous a ramené uniquement la moulure chromée qui faisait partie de la calandre. Je lui demande : “Mais où est le reste ?” Il répond : “Je n’avais pas besoin de la calandre, mais que de la moulure, la mienne est tout abîmée”. Moi : “Je comprends, mais vous l’aviez achetée avec la calandre. Où est-elle ?” Il me répond : “Je n’en avais pas besoin, je m’en suis débarrassé de suite.” Moi : “Désolé, mais je ne peux pas vous reprendre l’article.” Il s’indigne : “Et pourquoi ça ?!” Je me demande ce qu’ils ont dans la tête, ces gens-là... © KG127 / Pikabu

  • Pendant plusieurs années, j’ai travaillé dans une bijouterie et je voyais souvent des mariés qui venaient acheter leurs alliances. Un jour, pendant que la femme essayait la bague, son futur époux faisait les yeux doux à la vendeuse. Et je me souviens d’un gars qui venait régulièrement essayer des alliances avec des filles différentes. Et à chaque fois, il se montrait tout mielleux. © Подслушано / Ideer

  • Nous avons un bar à salades dans notre centre commercial où on peut remplir un contenant avec ce que l’on veut pour 5 euros les 450 g. Une cliente est passée à ma caisse avec une boîte dans laquelle se trouvait une feuille d’épinard. Oui, elle était venue s’acheter une seule feuille d’épinard. © Not_fbi_i_swear / Reddit

  • Un jour, en faisant la queue, j’ai vu un client piquer une colère parce que la caissière n’avait pas réagi à sa blague. Il insistait sur le fait que c’était drôle, et la caissière le regardait froidement. © AlleKeskitason / Reddit

  • Je travaillais à l’accueil d’un supermarché, et un jour une dame d’une cinquantaine d’années, un peu agitée, est venue me voir. Selon elle, la caissière ne lui avait pas donné son ticket de caisse, et elle ne pouvait donc pas quitter le magasin. Je lui ai dit alors qu’elle pouvait tranquillement sortir et que j’allais prévenir le vigile. Elle m’a répondu alors très brusquement : “Vous vous moquez de moi ? Vous voulez me refaire payer mes achats !” J’ai essayé de la calmer : “Pas du tout, madame. Vous n’avez plus rien à régler, vous pouvez...” Puis la dame s’est mise à fouiller dans son sac et a trouvé le fameux ticket de caisse, qui est tombé par terre. Impassible, elle a alors déclaré : “Vous devriez mieux former vos caissiers. Je ne paierai pas deux fois mes achats.” © Jonathan Lai / Quora

  • À l’époque, je travaillais dans un café de cinéma. Un jour, je suis tombé sur une cliente d’une trentaine d’années qui m’a commandé quatre formules pop-corn + boisson. Quand je lui ai demandé quelle boisson elle voulait, elle a répondu : “Du soda”. J’ai redemandé, et elle a répété qu’elle voulait du soda. Je lui ai alors proposé de me préciser lequel. Et de nouveau, elle a répondu presque en criant : “Du soda !” J’ai alors pris une grande inspiration, je suis parti à la fontaine à soda, j’ai mélangé les diverses saveurs dans le même verre et le lui ai donné. Elle en a bu une gorgée et s’est mise à crier : “Qu’est-ce que c’est que ça ?!” J’ai souri et je lui ai dit : “Du soda. Client suivant, s’il-vous-plaît !” © Thebearsandthebees / Reddit

  • Lui, c’est Daddy et il “habite” dans notre magasin de jeux de société depuis près de sept ans. La tâche de Daddy consiste à calmer les clients qui réclament une remise “juste parce que je suis venu acheter chez vous”. Je leur propose un choix : si le résultat du lancer est supérieur au mien, ils ont 5 % de réduction, s’il est égal à 20, 10 % de réduction ; s’il est inférieur au mien, je rajoute 5 % supplémentaires au prix initial. La dernière option est apparue récemment, mais je pense qu’elle est assez honnête par rapport à notre boutique. Une fois qu’elle a été adoptée, le pourcentage de demandes de remises “juste comme ça” est devenu égal à 0. Daddy est un dé ordinaire. Il a vécu plusieurs agrandissements de rayons et un grand déménagement. © Alexey.yushin / Pikabu

  • Je suis caissière. Un jour, un client m’a tendu une tablette de chocolat pour en scanner le prix. Mais à peine j’y ai touché, il m’a donné une tape sur la main en me disant : “Personne ne doit toucher à ma tablette de chocolat, sauf moi.” Et il a ajouté que toutes les personnes touchant l’emballage salissaient le produit. © atlasraven / Reddit

  • On doit toujours être à l’affût et se méfier des gens qui essaient de tricher. J’ai travaillé comme caissière pendant mes études. Le client donnait 5 €, et ensuite il jurait d’en avoir donné 20. Par peur de me faire arnaquer, j’ai commencé à mettre les billets non pas directement dans la caisse, mais d’abord, dessus. Puis je rendais la monnaie. En cas de questions ou de tentatives malhonnêtes, le billet était bien visible. © Ann Austin / Quora

  • Responsable dans un magasin de bricolage, j’étais en train de travailler dans mon bureau lorsque l’un des vendeurs est venu me voir pour me dire qu’un client voulait se faire rembourser un produit. J’essaie toujours de tout résoudre à l’amiable. Je vais voir le client et lui demande : “Comment puis-je vous aider ?” Il répond : “Eh bien, voilà, je vous ai acheté du mastic à bois il y a une semaine. La qualité n’est pas satisfaisante, il trop épais, du coup je voudrais me faire rembourser.” Je lui répond : “Pas de soucis, laissez-nous le pot. Normalement ce genre de produit ne peut pas être retourné, mais si le fournisseur donne le feu vert, le problème est résolu.” Sa réponse : “Alors ça... j’ai tout utilisé. Mais j’ai eu du mal à l’étaler, il était vraiment trop épais. Je voudrais donc un remboursement.” Et il me tend son pot de mastic vide et bien lavé. © Isadora.violet / Pikabu

  • Un client a acheté chez nous deux téléviseurs identiques. Il a choisi le modèle le moins cher disponible à l’époque. Huit ans plus tard, elles ont toutes deux cessé de fonctionner. Le client nous a appelés et a demandé à les remplacer. Évidemment, nous avons refusé : la garantie sur l’électronique n’est jamais supérieure à cinq ans. Il est venu nous voir très régulièrement, en nous menaçant de nous envoyer en justice et de publier des avis négatifs sur internet. Les gens se moquaient de lui. Nous lui avons fait une offre intéressante pour acheter du neuf, mais il n’a pas voulu en profiter. Certaines personnes ne peuvent tout simplement pas comprendre que rien ne dure éternellement. © Mike Parks / Quora

  • Je travaille comme vendeuse dans une boutique de produits cosmétiques. Une cliente m’a demandé de lui conseiller un bon mascara waterproof. Je lui en ai vendu un. Quelques jours plus tard, elle revient nous voir pour faire un scandale et elle nous demande de lui rembourser le produit. J’essaie de comprendre le problème. Il s’avère que le mascara ne s’enlève pas bien avec de l’eau ! MDR ! Et lorsque je lui ai conseillé des démaquillants appropriés, elle m’a traitée d’arnaqueuse qui essaie de vendre des trucs inutiles et de la faire dépenser son argent pour rien. © Подслушано / Ideer

  • Un jour, une dame âgée m’a jeté un flacon géant de parfum en verre, parce que je ne lui avais pas déduit la réduction sur un coupon, où il était écrit noir sur blanc : “Ne s’applique pas aux parfums.” © Unknown author / Reddit

  • Je travaille comme vendeuse dans une parfumerie. Récemment, je suis tombé sur une cliente très spéciale. Elle examinait la vitrine des parfums, je me suis approchée d’elle et lui ai demandé : “Puis-je vous renseigner ?” Elle a pointé son doigt arborant une énorme bague en or vers le parfum Nina de Nina Ricci : “Je vois que vous avez des parfums avec des prénoms. Donc s’il y a Nina, vous devez avoir Isabelle aussi ?” Il m’a fallu faire un effort titanesque pour ne pas éclater de rire en sa présence. © Подслушано / Vk

Bonus n° 1 : les subtilités du métier de vendeur

  • Sais-tu que dans certaines enseignes les conseillers de vente n’ont pas le droit de s’assoir ? D’ailleurs, il n’y pas de chaises du tout dans l’espace de vente. Il est permis de s’appuyer sur une table ou contre un mur. S’il n’y a pas de clients dans la boutique, on doit ranger la marchandise dans les rayons. Toute la journée debout. © Chabandaria_ / Twitter

  • J’ai passé trois jours de ma vie à travailler dans une boutique. Le soir de ma deuxième journée, je suis rentrée chez moi en me tenant au mur, et après trois jours, j’ai arrêté et je suis restée allongée pendant une semaine, parce que quelque chose n’allait vraiment pas avec mes jambes. Bien sûr, je ne suis pas en très grande forme, mais à mon avis, même une personne en bonne santé aura du mal à supporter un tel rythme au bout d’un certain temps. © ******** / Twitter

  • Être caissière est difficile à la fois physiquement et psychologiquement. Après avoir travaillé comme caissière pendant 15 ans, j’ai trouvé un poste dans un bureau. La possibilité d’aller aux toilettes quand je veux est la meilleure chose qui me soit arrivée ! © Bobby Callahan / Quora

Bonus n° 2 : les vendeurs paient parfois pour leurs erreurs

J’ai décidé de m’acheter un nouveau portable. J’ai choisi un modèle dans une boutique et je me préparais à payer. J’ai demandé une vitre de protection au vendeur. Il m’a demandé si je voulais qu’il la colle sur l’écran. J’ai accepté. Le gars a appliqué le verre et l’a collé de travers. Il a essayé de le bouger, mais n’a pas réussi. Il a essayé de le décoller et le verre s’est cassé. Il m’a regardé et m’a demandé s’il devait en coller un autre. J’étais un peu surpris, mais j’ai accepté. Après quoi, le type, pas du tout embarrassé, a voulu me facturer deux vitres. J’ai été abasourdi, mais je n’ai pas fait de scène. Je l’ai juste tapoté sur l’épaule et lui ai conseillé de s’entraîner un peu plus, mais pas à mes frais. J’ai acheté mon nouveau portable dans une autre boutique. © Iggorko / Pikabu

Selon toi, les critiques des vendeurs envers les clients sont-elles justifiées ? N’hésite pas à donner ton avis et à partager ton expérience avec nous dans les commentaires !

Partager cet article