Sympa
Sympa

18 Personnes qui sont tombées sur des compagnons de voyage si odieux qu’elles auraient mieux fait d’aller à pied

De nombreux voyageurs ont des histoires à partager sur leurs compagnons de voyage. Les personnes que l’on croise lors de trajets sont très différentes, le plus souvent, agréables et courtoises, mais il nous arrive de tomber sur de vrais imbéciles. La seule chose qu’elles ont toutes en commun est qu’elles peuvent tout aussi bien embellir ta journée que la gâcher irréversiblement.

Chez Sympa, nous te souhaitons de ne croiser que des compagnons de route charmants. Cependant, cela vaut toujours le coup de voir à quoi les autres passagers ont dû faire face quelques fois. Le bonus te propose une histoire qui montre que certains individus font preuve d’un manque cruel de savoir-vivre.

" Aujourd’hui mon papa m’a envoyé une photo de ses voisins de siège "

" Le cauchemar à 6 000 mètres d’altitude. J’avais l’impression que ses orteils avaient juste envie de regarder à travers mon hublot "

" Mon mari et moi avons eu “de la chance” avec notre compagnon de voyage dans le train. Pour commencer, il a décidé de prendre ma place, cela n’a pas marché, mais il n’a pas abandonné "

" Ensuite, ce monsieur a décidé de s’installer sur ma couchette, puis il a mis sa valise sur celle d’une autre passagère. Au bout de quelques heures, il ronflait bruyamment, et à 3 heures du matin, il a décidé qu’il était temps pour nous tous de nous réveiller. Il a répété son rituel avec la valise, a fait froufrouter des sacs, versé du thé depuis son thermos, en éclaboussant tout le monde. Le comble était lorsqu’il s’est quasiment assis sur moi et a cherché à décaler mes jambes avec mécontentement "

" Ce type a brusquement incliné son siège quelques secondes avant le décollage et m’a coincé les jambes. Puis il m’a sorti une vacherie et il s’est endormi "

Le prix du passager le plus exécrable revient aujourd’hui à ce gars. Et pas seulement parce que son enfant courait et criait durant tout le vol

Le personnel des compagnies aériennes s’assure de nettoyer la cabine après chaque vol. Mais il ne touche visiblement pas beaucoup aux cheveux dans les porte-gobelets

Quelqu’un semble avoir oublié qu’il y a d’autres passagers dans le train

" Je n’ai jamais été aussi gêné pendant un vol "

" J’ai juste sorti mon casse-croute pour manger un morceau quand ce gars est apparu "

Quelques personnes suffisent pour polluer l’air de tout un avion

" Il est à noter que cette jambe n’est même pas la mienne "

" Le chat de quelqu’un vole à mes côtés aujourd’hui "

  • Ce n’est pas terrible pour les personnes allergiques. Mes yeux pleurent immédiatement et la peau me démange partout dès qu’il y a un chat à proximité. © raspyberry / Imgur

Quelqu’un a acheté un billet pour son violoncelle

" Je me demande comment ces gens se comportent chez eux. On voit ce genre de fourbi très souvent "

" Dans le train que j’ai pris c’était le passager le plus sage et le mieux élevé "

Il n’y a rien de pire qu’un dossier incliné du siège devant

Quelqu’un peut-il lui en donner cinq en allant aux WC ?

Ce gars a décidé de se mettre à l’aise, mais n’a pas pensé aux autres

Bonus : une histoire de voyage sur le manque de savoir-vivre

Un jour, j’ai eu un vol difficile, avec quatre escales. J’étais à mon dernier trajet de nuit, et dans l’avion, je suis tombée sur une voisine de siège peu aimable. Elle m’a réveillée et a commencé à m’embêter avec plein de questions sur d’où je venais et quelle était ma destination. Je lui ai répondu que j’étais navrée, mais très fatiguée et que je voulais dormir. Au moment où j’ai voulu me retourner, elle est revenue à charge : “Oh, comme c’est intéressant, racontez-moi s’il-vous-plaît !” J’ai essayé de l’ignorer en mettant les écouteurs, mais elle continuait à me secouer par l’épaule. Je lui ai dit alors directement de trouver un autre interlocuteur et de me laisser tranquille. Et après sa phrase : “Oh, mais ce n’est pas possible d’être si grognon !” je n’ai pas su me retenir et je l’ai envoyée balader. Alors elle a appelé l’hôtesse et lui a rapporté que j’avais été malpolie avec elle. © Hrenesy / Pikabu

Comment te comporterais-tu avec un compagnon de route effronté qui met ses pieds sur ton appui-tête ? As-tu déjà vécu des histoires de voyage similaires ? N’hésite pas à partager ton expérience avec nous dans les commentaires.

Partager cet article