Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration
Les enfants ont l’art de nous mettre gentiment mal à l’aise : la preuve en 26 gaffes irrésistibles

Les enfants ont l’art de nous mettre gentiment mal à l’aise : la preuve en 26 gaffes irrésistibles

"La vérité sort de la bouche des enfants", dit-on et de fait, les petits n'ont pas encore le filtre culturel et l'éducation qui nous permettent à nous, adultes, de faire preuve de diplomatie. Ils parlent de ce qu'ils voient. Et nous mettent parfois mal à l'aise - tout en nous faisant rire.

Les enfants ont une imagination incroyable et l'originalité de leurs idées dans certaines situations classiques ne cessent de nous surprendre.

Aujourd'hui, Sympa a réuni les plus belles déclarations d'enfants que les parents ont partagé sur les réseaux.

***

Quand ma fille a eu trois ans, elle a commencé à poser des questions sur l'âge des membres de la famille. Pour je ne sais quelle raison, l'âge qu'elle a le mieux retenu fut le mien et elle a commencé à le crier sur tous les toits. Par exemple, si quelqu'un, même un inconnu, lui demandait son âge, elle répondait "trois ans et ma maman en a 34", ce qui me mettait forcément un peu mal à l'aise. Je viens juste d'avoir 34 ans et je voulais lui tendre un piège. Quand elle m'a demandé quel âge j'avais à présent, je lui ai répondu : "19".

Maintenant, quand on lui demande son âge, ma fille répond : "j'ai trois ans et ma maman en a 19... alors qu'avant elle en avait 33".

***

Mon fils est revenu à la maison après son premier jour de rentrée des classes. Je lui ai demandé :

— Qu'y-a-t-il de nouveau à l'école ?

Sa réponse fut incroyable :

— Les gâteaux de la cantine sont beaucoup plus chers...

***

— Marine, tiens, voilà un chocolat, partage-le avec papi-mamie.
— Je le partagerai avec papi, mais pas avec mamie !
— Pourquoi ?
— Papi dira qu'il n'en veut pas, alors que mamie, elle en prendra une bouchée, comme à chaque fois...

***

Hier après-midi, mamie s'est plainte :
— J'entends du bruit à l'intérieur de ma tête.
Mathilde :
— C'est peut-être le vent de tes pensées qui font se balancer les arbres de la paix qui sont dans ta tête ?

***

J'essaie d'éloigner mon fils de la télé. Je lui propose d'aller se promener ou de jouer. Il dit non à tout.

Alors, je lui dit :
— Jouons au jeu de l'école. Je serai la maîtresse et toi, tu feras de la lecture.
— Maman, il est trop nul ce jeu !

***

Quand ma fille avait trois ans, elle a demandé à sa grand-mère :
— Pourquoi tu dis "ma fille" à maman ?
— Parce que c'est ma fille, et c'est aussi ta mère.
— C'est bizarre... Fille et mère en même temps ! Et toi aussi tu es la fille de quelqu'un ? Une grande fille ? Et moi, quand je serai grand-mère, je serai à la fois grand-mère et grande fille ?

***

Je marchais dans la rue quand j'ai vu, de l'autre côté du parking, un enfant de cinq ans marcher avec sa maman. Soudain, le petit garçon a trébuché et est tombé dans une flaque d'eau. On a entendu le cri de la mère :
— Mais enfin, Arthur, qu'est-ce que c'est que ça ?!
Arthur, qui était toujours assis au milieu de la flaque d'eau, a tourné la tête vers sa mère et a répondu d'une voix calme :
— C'est une flaque d'eau, et je suis tombé dedans.

***

On était en train de regarder mes photos de classe. Sur l'une d'elles, je suis debout, à côté du tableau, une baguette dans la main. Ma fille m'a demandé quel niveau de magie j'avais atteint.

***

Un enfant explique à sa sœur de deux ans, sur un ton très sérieux :
— Les pantalons courts sont un style de vêtements pour adultes qui sont l'équivalent des shorts pour bébés.

***

Une enfant disait à un autre dans le bac à sable :
— Je ne m'imagine même pas jouer ni discuter avec toi !
— Très bien. On garde le silence entre nous et on joue sans se parler. Tu pourras me faire cuire un gâteau et je ne le mangerai pas...
— Pourquoi tu ne le mangerais pas ?
— Parce que tu ne sais pas cuisiner !
— Je vois, très bien ! Alors, si c'est comme ça, je ne vais vraiment pas jouer avec toi et certainement pas te faire un gâteau !

***

Maxime :
— Oh ! Papa a acheté deux trucs : de l'eau et du jus de fruits. Tu l'avais autorisé à faire ça ?
— Papa n'a pas besoin de ma permission, il peut faire ce qu'il veut.
Maxime, acquiesçant :
— Tu lui a permis de faire tout ce qu'il veut à lui, Maman ?

***

C'était l'anniversaire de ma grand-mère. nous avions des invités à table. Pierre :
— Maman, papa... Je peux être le premier à féliciter grand-mère ?

***

Je raconte à ma nièce qu'au bureau, pour me féliciter, ils m'ont offert un voyage d'une semaine en Inde. Mais après, je lui ai dit que c'était un pays très sale, dans lequel il fallait faire très attention à tout, toujours se laver les mains, ne pas boire l'eau du robinet. Ce à quoi elle a répondu :

— Et tu es sûre que c'est un cadeau pour te féliciter, ça ?

***

Mon petit-fils de trois ans :
— Mamie, fais-moi un petit frère !
— Eh bien, tu vois, cette question n'est pas pour moi, mais pour tes parents.
— Je leur ai déjà demandé. Ils m'ont répondu que "ça dépendait de la grand-mère".

***

Gabriel, 4 ans :
— Papa, on peut jouer au ballon ? Je le jette et toi...
— Et moi je dois l'attraper, c'est ça ?
— Non... Toi tu dois être triste de ne pas l'avoir attrapé !

***

Je dis toujours à mon fils "fiston" au lieu de l'appeler par son prénom.
Un jour, je marchais avec ma fille cadette (deux ans) et nous avons vu mon fils, qui rentrait de l'école. La petite a couru à la rencontre de son frère chéri, criant avec joie :
— Ah, mon fiston !

***

Hier, j'ai vu un garçon de six ans qui lisait un livre sur comment construire une volière. Il le lisait aux colombes. À la fin, il leur a dit :
— OK, maintenant, vous pouvez le faire vous-même.

Il a abandonné le livre et est parti.

***

Le matin, alors que j'étais en train d'habiller mon frère pour aller à la crèche, je lui ai raconté une devinette :
— Qui se lève tôt et ne laisse pas les enfants dormir ?
Sa réponse m'a surprise :
— Maman.

***

Ma fille de quatre ans a vu un paon au zoo : il était beau, il avait déployé sa queue multicolore. À côté de lui, il y avait une femelle, gris terne et ordinaire, qui ressemblait à une dinde, mais en un peu plus gros.

Ma fille a demandé :
— Qui c'est ?
— C'est la femme du paon.
Elle est restée figée à les regarder l'un après l'autre. Et finalement, elle s'est exclamée :
— Est-ce qu'il l'aime au moins ?

***

— Papa, c'est quoi un vrai homme ?
— Eh bien, c'est une personne forte, qui aime, protège et s'inquiète pour sa famille.
— Génial ! Je veux être un vrai homme, comme maman !

***

On va faire un tour avec les enfants. Côme prend deux poupées et dit :

— Je vais les emmener !
Valérie lui répond :
— Ouh la, on dirait une vraie fille avec tes poupées.
Et lui, répondant avec fierté :
— Je suis leur père !

***

Un père à son fils :
— Tu es fort !
— Je suis fort !
— Tu es sans pitié !
— Je suis sans pitié !
— Tu ne sais même pas ce que signifie abandonner !
— Je ne sais même pas ce que signifie "sans pitié"...

***

Mon fils de 6 ans :
— Maman, qui de vous deux a voulu se marier le premier ?
— Papa ! Il m'a demandée en mariage et m'a offert une bague...
— C'était une fausse ?

***

Ma fille fait irruption dans la chambre.
— Nathalie, on ne t'a pas appris à appeler ?
— Si, justement, je venais t'appeler... Paul s'est fourré dans le placard qu'il n'a pas le droit de toucher.

***

Mon fils commence à se poser des questions :
— Comment ça se fait que personne ne voit le père Noël mettre les cadeaux sous le sapin ? S'il y a des caméras, des pièges à ours... On devrait le voir !

Et toi, as-tu souvenir de jolis mots d'enfants que tu as pu dire ? Raconte-les nous !