Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

Voici quelques histoires marrantes racontées par un agent de voyages

Le métier d’agent de voyages peut faire rêver. Nous l’imaginons assis dans son beau bureau, en train d’aider ses clients à organiser leurs vacances de rêve, rien que ça ! En plus, il en profite pour voyager lui-même (à titre gratuit, probablement). Mais le quotidien d’un agent de voyages est très intense et lui réserve parfois beaucoup de surprises. Le site “Agent de voyages” nous en parle avec beaucoup d’humour.

Chez Sympa, nous nous sommes bien amusés en lisant ces histoires, c’est pourquoi nous souhaitons aujourd’hui les partager avec toi.

  • Je me charge personnellement de photocopier les passeports des clients depuis le jour où je suis tombée sur un client hyper consciencieux : il a photocopié en couleur toutes les pages de son passeport, les a découpées et les a agrafées pour que ça fasse une réplique de passeport.

  • Un client n’a pas pu venir à l’agence pour effectuer une réservation. Je lui ai demandé de prendre la photo de son passeport et de me l’envoyer pour que je puisse réserver pour lui. Il m’a envoyé la photo : ce n’était pas la page avec toutes ses informations, mais juste la couverture, c’était un cliché de son passeport fermé. Il m’a probablement envoyé ça pour me prouver qu’il possédait bien le document officiel nécessaire à son voyage.

  • Une jeune femme est venue à notre agence. Nous lui avons trouvé un séjour sympa en Grèce, à un prix très intéressant. Nous avons vite réservé et confirmé. Le lendemain, elle revient chez nous, en larmes. “Rendez-moi mon argent ! Je me suis disputée avec mon mari !” Je lui explique qu’elle devra payer des frais d’annulation. Elle me répond : “Mais vous ne voyez pas qui vous avez en face ?” Je la regarde et je me dis : “Qu’est-ce qui ne va pas chez elle ?” Heureusement, elle a expliqué : “Vous n’avez pas vu que je n’avais pas demandé l’avis de mon mari ?”

  • Nous sommes en train de réserver un petit hôtel 4 étoiles à Hammamet, en Tunisie, pour une cliente. Elle nous demande : “Le shampoing dans la salle de bains, ce sera pour quel type de cheveux ?” “J’ai des cheveux secs. Dites-leur que j’ai besoin d’un shampoing pour cheveux secs”, explique-t-elle.

  • — Il n’y a pas de vols pour ces dates.
    — Alors, on change d’hôtel !
    Bien évidemment, chaque hôtel a son avion privé, c’est bien connu...
  • — J’ai un budget de 700 euros, que pouvez-vous me proposer ?
    — Tenerife, j’ai des offres très intéressantes. Mais pour 740 euros, pas 700.
    — Non, cela ne m’arrange pas. Je voudrais respecter le budget. Alors, peut-être la Sicile ? Ça coûte combien la Sicile en ce moment ?
  • — Budget illimité, je suis prêt à payer !
    — Nous avons une excellente offre pour deux à 1900 euros.
    — Alors, ça ne va pas du tout. Notre budget est de 1500 euros pour deux personnes. Essayez de chercher dans les hôtels 3 étoiles. Mais il me faut un 3 étoiles face à la mer, avec une plage de sable fin, des chambres rénovées récemment et on voudrait absolument manger des fruits de mer au dîner ! Et évidemment, débourser le moins d’argent.
  • Une femme vient à l’agence :
    — Je voudrais partir en vacances avec mon enfant pour me reposer un peu avant la rentrée scolaire.
    — Où voudriez-vous aller ?
    — Quelque part pour pas cher. En Tunisie ou aux États-Unis, je n’arrive pas à me décider.
  • — Tu as passé de bonnes vacances ?
    — Franchement, c’était pas terrible.
    — Pourquoi ?
    — Il n’a pas fait beau, il n’a pas arrêté de pleuvoir. Ensuite, je me suis enrhumé, je n’ai pas pu faire une excursion. Ma femme voulait tellement y aller ! C’était pour cette excursion que nous avions choisi ce séjour ! Elle n’a pas arrêté de râler le reste du temps. Je ne vais plus jamais faire appel à cette agence de voyages. Et je te conseille aussi de les éviter, ils vont gâcher tes vacances !
  • Je suis agent de voyages. Quand je vais à une soirée où il y a beaucoup de monde, lorsque quelqu’un me demande quel est mon métier, la détente est terminée ! Je dois répondre à beaucoup de questions : “Alors, t’es déjà allée partout ? Est-ce que tu voyages souvent ? Tu voyages gratuitement ou à moitié prix ?”, “Les Maldives (la Turquie, les Émirats, la Sardaigne...), ça coûte combien en ce moment ?” Je ne comprends pas, qu’est-ce que cela veut dire, “en ce moment” ? Aujourd’hui, demain, la semaine prochaine ? Les gens se vexent quand je leur dis que je ne suis pas au travail. Alors, j’essaie de remédier à la situation, je commence à poser des questions : combien de personnes, l’âge des enfants, quelles dates, combien de nuits, combien d’étoiles, quelle destination. Mes interlocuteurs se vexent de nouveau et me répondent : “Pourquoi as-tu besoin de toutes ces informations ? Dis-moi simplement combien ça coûte pour une personne”. Comment puis-je expliquer que le prix sera complètement différent en fonction du nombre de personnes ? Et en fonction d’autres critères aussi : dates, durée du séjour, etc.
  • “Si mon fils de 12 ans saute de l’embarcadère, est-ce qu’il touchera le fond avec sa tête ?”
  • “En Thaïlande, c’est la saison des pluies en été. Si nous réservons à partir du 11 juillet pour 10 nuits, est-ce qu’il pleuvra ?”
  • — Il fait combien en Égypte en ce moment ?
    — 22–25 °C maximum
    — Est-ce que c’est chaud ?
  • “Regardez quel temps il fera à Prague le 22 octobre, s’il pleut ou non.”
  • J’adore les questions du genre : “Qu’est-ce que vous avez pour le mois de juillet ?” Tout court. Ni dates, ni destinations. Un nombre de personnes, au moins ?
  • Des clients sont venus à l’agence, ils ont voulu annuler leur séjour en Turquie. Les prévisions météo pour les dates de leurs vacances ne leur plaisaient pas : il devait pleuvoir. Ils ont décidé de tout annuler deux jours avant le départ. Ils ont même menacé de porter plainte. Nous avons réussi à les convaincre de partir. Et les météorologues s’étaient trompés.
  • “Bonjour, on vient d’arriver. On n’arrive pas à trouver de restaurant ni comment accéder à la mer !”

  • “Allo ! Pourriez-vous appeler l’accueil de notre hôtel et leur demander de nous apporter du savon ? On n’en a plus !”

  • “Si mon fils tombe malade, je vous téléphonerai, vous me ferez venir un médecin à l’hôtel”, nous prévient une cliente. 

  • Un client qui avait apparemment bien fêté son départ en vacances, nous appelle au moment de l’atterrissage : “Cécile, je suis où ? Vous pourriez au moins me dire dans quel pays je viens d’arriver ? ”

  • Des clients m’appellent du Dubai Mall :
    — Cécile, nous sommes perdus !

    — Vous êtes où ?

    — À côté de l’escalator !

  • Mon téléphone sonne : “J’ai laissé deux billets de 50 euros sur le lit et je suis partie. Quand je suis revenue, ils n’étaient plus là. Peut-être qu’une femme de chambre a pensé que c’était son pourboire et les a pris. Pouvez-vous régler ça ?”

  • Une cliente qui a réservé une chambre simple à Rimini, en Italie, m’appelle, très excitée (les chambres pour une personne sont très petites là-bas). “Les WC sont tellement petits, je ne peux même pas accrocher un rouleau de papier toilette !” Je lui dis : “OK, je prends l’avion”. La cliente : “Pourquoi ?”, “Pour venir vous aider à accrocher le papier toilette”. J’entends un fou rire.

  • Je ne sais pas pourquoi, mais les clients aiment bien m’appeler de leur lieu de vacances la nuit. Voici le dernier appel nocturne que j’ai reçu : “Il y a des moustiques dans ma chambre ! Faites quelque chose !”


Et toi, as-tu déjà vécu des situations inoubliables lors de vacances à l’étranger ? N’hésite pas à partager ton expérience avec nous dans les commentaires !

Photo de couverture Depositphotos.com
Partager cet article