Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

16 Jeunes femmes se sont maquillées elles-mêmes, puis ont confié leur visage à une professionnelle : difficile de dire quelle est la plus jolie version

4-41
57k

Julia Ismailova est une maquilleuse professionnelle qui aime travailler en privilégiant un rendu naturel : sa démarche ne cherche pas à transformer ses clientes mais à les sublimer discrètement. Elle aime partager sur son compte Instagram des “Avant” (avec le maquillage quotidien réalisé par la personne elle-même) et “Après” (sa façon à elle de maquiller la cliente). Elle cherche toujours à respecter le désir des jeunes femmes qui viennent vers elles. Autrement dit, le résultat correspond toujours au souhait de la personne qui vient lui demander conseil et non pas à la vision personnelle de Julia.

La rédaction de Sympa a aimé les travaux de cette maquilleuse. Nous souhaitons partager notre enthousiasme avec toi et te proposons d’apprécier ces 16 transformations.

1.

“La première chose qui m’a frappée est le trait d’eyeliner : extrêmement précis, comme s’il avait été réalisé à l’aide d’un pochoir, mais aussi très lourd et vulgaire. Et cette peau, incroyablement belle et uniforme, cachée sous une couche de fond de teint jaunâtre. Voilà le résultat que nous avons obtenu.”

2.

“Pour être honnête, il n’y avait pas grand-chose à redire. Le fond de teint était bien choisi, tout comme la couleur du rouge à lèvres. Le trait d’eyeliner rend le regard ‘tombant’. Le fait d’allonger et de flouter légèrement le trait au niveau des paupières inférieure et supérieure permet de relever le coin externe de chaque œil.”

3.

“Je sais toujours si les habitudes beauté de mes clientes changeront après leur passage chez moi ou si tout restera comme avant. C’est particulièrement agréable lorsque ces rencontres inspirantes génèrent de grandes métamorphoses intérieures par la suite. C’est exactement ce qui s’est passé avec Anastasia.”

4.

“Pour améliorer l’apparence de la peau, je commence toujours par réaliser une routine de soin complète. Cela prend 15 minutes mais le résultat est sensationnel. Ensuite, au lieu d’appliquer une couche de fond de teint, je préfère utiliser des correcteurs de couleur pour créer l’effet d’une peau propre et uniforme. Cette technique permet d’obtenir un teint subtil et le plus naturel possible”

5.

“Il est possible que le maquillage que j’ai réalisé ici ne reflète pas exactement l’état d’esprit de ma cliente. Et vous le savez, j’aime respecter l’image des individus. Mais cette fois-ci, j’ai vraiment voulu transformer la femme fatale en une douce petite fée”

6.

“Sur la photo ‘avant’, le crayon et l’eyeliner chargent les yeux et ne font que renforcer l’impression d’un regard triste. J’ai allégé les sourcils et ajouté de la chaleur au visage à l’aide d’un fard à joues et d’une ombre à paupières cuivrée.”

7.

“Xenia m’a dit qu’elle n’aimait pas appliquer de mascara et qu’elle préférait les teintes de rouges à lèvres foncées qui tirent vers le brun. Ensuite, elle a peur d’avoir le visage qui brille et que sa peau donne l’impression d’être grasse. Personnellement, j’étais un peu gênée par la ligne grossière de ses sourcils et... c’est à peu près tout ! Vraiment, elle est magnifique ! On dirait une star en couverture d’un magazine de mode. Je lui ai proposé ma version de son maquillage quotidien. Et à en juger par le nombre de selfies, son sourire et ses yeux brillants, je peux dire que mon projet a réussi”

8.

“La principale demande de ma cliente était de lui créer une image plus professionnelle qui l’aiderait à faire bonne impression lors des réunions de travail. ‘Ils me voient comme une petite fille’, se plaignait Elena.”

9.

“Cette cliente est forte et déterminée, elle a une force intérieure impressionnante. Souvent, ce genre de femmes se forcent à rentrer dans un moule. Celui de la colorimétrie, par exemple. Je n’aime pas toutes ces histoires de colorimétrie. Je ne comprends pas à l’intérêt de diviser les individus en catégories : les teintes ‘froides’ à gauche, les teintes ‘chaudes’ à droite. Cette fois-ci, ma mission était de lui redonner de la douceur. Il me semble que j’ai réussi.”

10.

“Je prends la phrase ‘Je n’arrive pas à trouver un rouge à lèvres qui me convienne, cela ne me va pas’ comme un jeu. Bien évidemment, dans un premier temps, j’ai corrigé la ligne des sourcils. Ensuite, les pièces du puzzle se sont assemblées toutes seules.”

11.

“Pauline a 19 ans. Pour elle, le but principal du maquillage est de cacher ses joues rouges, qui s’empourprent littéralement à vue d’œil sous l’effet de l’émotion ou du contact. Quant à moi, dans un premier temps, j’ai jugé nécessaire de mettre en valeur ses yeux incroyablement beaux et de montrer sa belle peau jeune et lisse. Et laissons le rouge monter aux joues, c’est tellement mignon.”

12.

“Maria, 24 ans. Lors de notre échange, il s’est avéré qu’à cette époque-là, elle ne se maquillait quasiment plus. Et ce que l’on voit sur la photo ‘avant’ correspond plutôt à un make-up de soirée et non pas à un maquillage de jour. Mais il y a un an, Maria se maquillait quotidiennement ainsi. Mon objectif était de lui montrer ma vision d’un nouveau style quotidien.”

13.

“Elena m’a dit qu’elle ‘luttait’ en permanence contre son apparence asiatique, en essayant de l’adapter aux normes occidentales. Elle avait repéré une effrayante rosacée, de terribles pores dilatés, une importante pigmentation etc. Et moi, je n’ai rien vu de toute cela et surtout, je ne lutte contre rien. Ma mission est de souligner tous les points forts. Et c’est ce que j’ai fait ici.”

14.

“Lisa a 19 ans. Elle est incroyablement cool. Quand j’ai reçu sa demande, je n’ai pas hésité une seule seconde et j’ai accepté le défi ! Nous avons longuement parlé de la vie et de ce que signifie le maquillage pour Lisa. J’ai compris tout de suite que je ne voulais pas briser son image ni la transformer, j’ai compris ses motivations et je me suis mise au travail.”

15.

“Voici ici Uma — une incroyable spécialiste en chirurgie ophtalmologique — qui a fait appel à moi pour une transformation. Elle était surtout préoccupée par les problèmes de pigmentation et de vitiligo qui sont apparus après sa grossesse. À gauche, le maquillage quotidien d’Uma et à droite, ma version avec un minimum de make-up.”

16.

“Et voici la toute première transformation, celle avec qui tout a commencé

Et toi, quelle est ta routine make-up ? Ou bien, préfères-tu sortir sans maquillage ?
N’hésite pas à nous donner ton avis et à nous faire part de ton expérience dans les commentaires !

Photo de couverture by_julia_ismailova / Instagram
4-41
57k