Sympa
Sympa

Voici comment Yolanda Hadid a transformé ses filles discrètes d’adolescentes maladroites en stars des défilés de mode

Rares sont les personnes qui n’ont jamais entendu parler de la famille Hadid : les sœurs top-modèles, le frère qui apparaît dans les magazines, et leur mère, un ancien mannequin à qui certains attribuent le succès de ses enfants à son fort caractère. En 30 ans, Yolanda Hadid est passée du statut de fermière et de plongeuse néerlandaise à celui de mannequin faisant carrière sur les podiums du monde entier, passion qu’elle a transmise à ses deux filles, Gigi et Bella.

Chez Sympa, nous souhaitons aujourd’hui t’en dire plus sur la façon dont Yolanda Hadid a fait de ses filles discrètes des top-modèles et des icônes de style à succès.

Yolanda Hadid a perdu son père quand elle était petite, donc sa mère l’a donc élevée seule avec son frère. Le plus grand rêve de Yolanda était de faire de l’équitation. Aujourd’hui, elle n’a pas honte d’avoir dû, dans sa jeunesse, travailler des heures interminables à la ferme, nettoyer les écuries et nourrir les animaux. Au moins, elle avait l’occasion de monter à cheval. Mais l’argent ne suffit jamais, et le week-end, elle travaille à temps partiel dans un restaurant chinois local pour faire la vaisselle. “À la fin de la journée, j’étais tellement sale et je sentais tellement mauvais que ma mère me faisait déshabiller avant d’entrer dans la maison et m’envoyait directement sous la douche”.

Le tournant dans le destin de Yolanda a été un défilé de mode à Amsterdam, auquel elle a assisté par hasard. Un designer a vu cette grande blonde et lui a demandé de remplacer l’un de ses modèles sur le podium. “Je ne me maquillais jamais et ne portais pas de talons hauts, mais je me souviens d’avoir regardé les autres filles et copié leur démarche”. Ce jour-là, Yolanda a été remarquée par un agent de mannequins et c’est ainsi qu’elle a commencé sa carrière.

Yolanda a travaillé comme mannequin pendant 15 ans avant de rencontrer le riche promoteur immobilier Mohamed Hadid. Leur mariage n’a duré que six ans, mais c’est au cours de cette période que Bella, Gigi et Anwar sont nés.

Quittant les podiums, l’ancien mannequin s’est concentré sur ses enfants. Yolanda aime parler de la façon dont elle a élevé ses filles. Par exemple, lorsque les sœurs avaient quatre et cinq ans, leur mère les a emmenées dans le centre-ville de Los Angeles et les a présentées à des sans-abri. De cette façon, pensait-elle, les filles devaient apprendre une leçon d’humilité et de gratitude pour ce qu’elles avaient. Elles n’ont jamais eu de vêtements de marque. Gigi a eu son premier sac Chanel à 18 ans, tout comme Bella.

Les filles faisaient de l’équitation tous les jours et passaient leurs week-ends dans des concours hippiques. Elles se levaient à quatre ou cinq heures du matin car Yolanda pensait que le sport disciplinait ses enfants.

Il était important pour Yolanda de rester indépendante financièrement. Elle voulait apprendre à ses enfants à faire de même. " J’ai fait un pari avec Mohamed et je lui ai dit : “À l’âge de 21 ans, nos trois enfants seront financièrement indépendants et vivront leur propre vie. Si j’ai réussi à le faire, mes enfants pourront faire de même.” "

Les filles avaient leurs propres rêves : Bella se préparait à devenir cavalière professionnelle et à participer aux Jeux olympiques, mais la maladie de Lyme a contrecarré ses plans. Elle aimait aussi la photographie. Gigi a quant à elle étudié la psychologie criminelle pendant deux ans, mais elle a tout abandonné pour se consacrer au mannequinat.

Yolanda n’a pas permis à ses filles de se lancer sérieusement dans le mannequinat avant qu’elles aient 18 ans chacune. Cela a provoqué des disputes avec Gigi, qui voulait déjà être mannequin à 16 ans et ne comprenait pas pourquoi elle n’y était pas autorisée. “Je lui ai dit de me faire confiance et d’attendre, et quatre ans plus tard elle m’a remerciée de lui avoir offert ces deux années supplémentaires d’enfance”. Gigi a fait ses débuts à la Fashion Week de New York en février 2014. La jeune fille a participé au défilé de la marque espagnole Desigual.

Six mois plus tard, Bella a rejoint sa grande sœur. Elle a suivi les traces de Gigi en faisant ses débuts chez Desigual en septembre 2014.

Gigi admet que son look a changé depuis qu’elle a commencé à travailler sur les podiums, mais selon elle, c’est grâce au pouvoir du maquillage. “Quand je suis allée sur mes premiers tapis rouges, je n’avais pas de maquilleurs, je me maquillais moi-même”. Au fil des ans, Gigi a appris les secrets du contouring avec les meilleurs spécialistes, ce qui a donné aux traits de son visage un aspect plus prononcé.

Lorsque Gigi a commencé sa carrière de mannequin, Yolanda a apporté des ajustements à certains aspects de la vie de sa fille. Par exemple, elle n’était pas satisfaite qu’elle joue au volley-ball et lui a demandé de choisir entre le sport et le mannequinat. L’émission de téléréalité The Real Housewives of Beverly Hills, à laquelle Yolanda participait à l’époque, a montré des moments où on la voit faire la leçon à Gigi sur les régimes et l’empêcher de manger une part de gâteau à son bal de fin d’année.

On dit que les filles ont corrigé les défauts de leur apparence qui les auraient empêchées de réussir leur carrière de mannequin en faisant appel à des esthéticiennes et des chirurgiens. Mais Yolanda nie que Gigi et Bella aient eu recours à des mises en beauté ou à la chirurgie esthétique. Le jour de son 55e anniversaire, elle a admis s’être enfin débarrassée des implants mammaires, du Botox et autres produits chimiques sur son visage. Lorsque des journalistes l’ont interrogée sur ses filles, elle a répondu : “Aucun de mes enfants n’a jamais utilisé des fillers ou fait quoi que ce soit à leur corps. Elles me regardent et savent ce que j’ai traversé.”

En regardant les photos des albums de famille, que les top-modèles et leurs parents publient abondamment sur les médias sociaux, il semble que Gigi tienne son apparence du côté maternel de sa famille.

Et sa sœur Bella ressemble davantage à leur père.

Gigi et Bella font désormais partie des mannequins les mieux payés au monde. Elles ont collaboré avec de nombreuses marques de vêtements, de chaussures, d’accessoires et de cosmétiques.

Penses-tu que Gigi et Bella doivent leur succès à leur mère ?

Sympa/Photographie/Voici comment Yolanda Hadid a transformé ses filles discrètes d’adolescentes maladroites en stars des défilés de mode
Partager cet article