Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

10 Choses choquantes pour le monde entier, mais tout à fait normales pour les Indiens

L’Inde est un pays si vif et coloré, qu’il est possible d’en parler pendant des heures, voire même plus longtemps encore. Là-bas, le climat, la langue, les vêtements, ainsi que la vie de tous les jours sont si différents des nôtres, que même les choses les plus ordinaires, que les peuples de toutes les nationalités semblent accomplir de la même manière, sont ici effectuées d’une tout autre façon.

Chez Sympa, nous nous sommes une fois de plus assurés que les Indiens ont de quoi nous surprendre. De plus, à la fin de l’article, tu trouveras deux bonus : les Indiens ont une attitude légèrement différente de la nôtre en ce qui concerne l’hygiène dentaire, et là-bas, les hommes portent traditionnellement un vêtement que les hommes européens n’accepteront probablement jamais de mettre.

1. Seule une femme sur cinq utilise des serviettes hygièniques lors de la menstruation

Dans l’Inde provinciale, seulement 20 % des femmes utilisent des serviettes hygiéniques. Dans les villes, cette moyenne est un peu plus haute et représente 50 % de la population féminine. Bien que pour la plupart des habitants, les problèmes financiers occupent une assez grande place dans la vie, il ne s’agit pas de la raison principale d’un tel pourcentage.

Pour les locaux, les règles sont un thème tabou, et c’est pour cette raison que souvent, les jeunes filles ne savent même pas ce que c’est avant d’y faire personnellement face. Durant ces quelques jours, la femme est considérée comme “sale” et est généralement tenue dans une pièce séparée ou même hors de sa maison. C’est pour cette raison que la plupart des femmes cachent leurs règles et que beaucoup de jeunes filles ne se rendent pas en cours et restent chez elles pendant cette semaine.

En outre, en Inde, les produits d’hygiène personnelle sont considérés plutôt comme un luxe et non pas une nécessité. Les Indiennes préfèrent de loin dépenser leur argent en produits cosmétiques.

Par conséquent, au lieu d’utiliser les serviettes et tampons hygiéniques, ainsi que les coupes menstruelles, les femmes locales s’en sortent avec ce qu’elles trouvent sous la main : des chiffons, du foin, et même du sable ou des cendres.

2. Pour les Indiens, le sol est aussi considéré comme étant un meuble

Les Indiens qui ont été élevés dans de vieilles traditions, n’utilisent ni lit, ni chaise, ni table : ils dorment, s’assoient et mangent par terre. D’ailleurs, dormir sur le sol peut être très sain pour le corps : tu n’as pas besoin d’air conditionné grâce au sol frais, et ton dos ne se fatigue pas, ce qui rend le sommeil plus profond et calme.

Pour préparer le “lit”, il ne leur suffit que d’étaler un tapis. De plus, le lendemain, ils n’ont pas à perdre de temps à faire le lit : les Indiens plient tout simplement leur tapis et le rangent dans un coin de la pièce, ce qui permet par la même occasion de libérer de l’espace.

3. Les enfants dorment souvent avec leurs parents, même s’ils sont déjà adultes

Ici, il est aussi bien question d’adolescents que d’adultes. En Inde, il s’agit d’une chose parfaitement normale, et aucun membre de la famille ne se sent gêné ou mal à l’aise à ce sujet.

Même s’il y a plusieurs chambres dans la maison, toute la famille peut très bien dormir ensemble dans une seule d’entre elles. Pourquoi ? Parce que les enfants et les parents indiens ont un lien spirituel très étroit et ils manifestent leur affection d’une manière qui peut être très difficile à comprendre pour une personne qui a été élevée dans une culture différente.

4. Frotter de l’huile sur son cuir chevelu fait partie intégrante de la vie de n’importe quel Indien ou Indienne

Il s’agit-là d’une tradition combinée à des éléments de médecine alternative. Les Indiens frottent chaque jour diverses huiles sur leur cuir chevelu, et il n’est donc pas étonnant que leurs cheveux soient si célèbres pour leur force et leur santé.

L’huile la plus populaire est celle de noix de coco. De plus, ici, la plupart des gens ne se contentent pas de tout simplement l’acheter : ils la préparent eux-mêmes. Ils considèrent qu’en appliquant ce produit sur des cheveux gris, il est possible de restaurer leur couleur.

En outre, en Inde, ne pas utiliser d’huiles pour le cuir chevelu est considéré comme une abomination. Disons que c’est comme si ton ami arrêtait de se brosser les dents ou de se laver.

5. En Inde, se rendre chez le médecin est plus considéré comme étant une absurdité plutôt qu’une pratique normale

Il existe même une blague à ce sujet : tous les Indiens sont des médecins certifiés. À part quelques exceptions rares, les locaux préfèrent s’automédiquer plutôt que de se rendre dans une clinique. Il y a plusieurs raisons à ce comportement :

  • Il est beaucoup moins coûteux de manger une ou deux cuillères de miel que de s’acheter des médicaments prescrits par le médecin ;
  • Tout le monde croit sincèrement qu’il n’existe pas de maladie qui ne puisse guérir à l’aide de curcuma, de miel, et de fromage blanc ;
  • Si une personne décide de se rendre dans une clinique à cause d’un simple rhume, son entourage se moquera probablement d’elle. Par conséquent, les gens ne s’y rendent que s’ils sont près de mourir.

De plus, la réticence à se rendre chez le médecin est en quelque sorte aussi due à la tradition : si les gens traitaient leurs maladies avec les trois ingrédients mentionnés ci-dessus pendant plusieurs siècles, pourquoi changer quoi que ce soit ?

6. Presque toutes les femmes essaient de se blanchir la peau à l’aide de divers produits, y compris les produits dangereux

En Inde, plus une femme a la peau blanche, plus elle est considérée belle. En voyant une femme mariée bronzée, certains Indiens déclarent même qu’elle a eu de la chance d’avoir épousé quelqu’un malgré sa couleur de peau foncée.

Par conséquent, le marché local de produits cosmétiques propose une quantité inimaginable de produits éclaircissants. Le problème est que la plupart des crèmes populaires en Inde représentent un cocktail dangereux constitué de stéroïdes, d’hydroquinone et de trétinoïne. Une utilisation prolongée de ces crèmes peut entraîner des conséquences sur la peau.

En outre, les produits cosmétiques ne sont pas le seul moyen auquel les Indiens ont recours : beaucoup de personnes se frottent avec un gant de toilette dur dans l’espoir de “délaver” leur couleur sombre.

7. Beaucoup de gens se lavent “à l’ancienne”, avec un seau et un tabouret

La plupart des habitants de l’Inde n’ont pas de salle de bain équipée, et la majorité des locaux se lavent donc en s’asseyant sur un tabouret, un banc, ou tout simplement en s’accroupissant, et en se versant dessus l’eau d’un seau. L’eau qui reste après la douche est souvent utilisée pour laver le linge.

Soit dit en passant, ce ne sont pas uniquement les locaux qui prennent ces douches “à l’ancienne”, mais aussi les touristes qui logent dans des hôtels très bon marché ou qui louent des chambres et des maisons en province.

8. La plupart des Indiens sont très superstitieux et croient en l’astrologie

Il existe énormément de superstitions indiennes, et de plus en plus de jeunes refusent d’y croire. Cependant, la partie adulte de la population a quand même tendance à suivre des règles tacites, dont :

  • Il ne faut pas balayer le sol après le coucher du soleil ;
  • Il est interdit de se couper les ongles lorsqu’il fait sombre dehors ;
  • Il est inadmissible de manger de la viande le mardi et le samedi ;
  • Avant de quitter sa maison, il faut manger une cuillère de fromage blanc avec du sucre ;
  • Si quelqu’un offre à une personne une enveloppe avec de l’argent, il doit obligatoirement y glisser une pièce pour porter chance ;
  • Un citron et un piment suspendus devant l’entrée sont capables d’éloigner tout malheur.

Les Indiens croient aussi que les pierres précieuses portent chance, mais tu ne peux cependant pas tout simplement aller t’acheter celle qui t’a le plus plu. Tu dois tout d’abord consulter un astrologue qui, après avoir effectué certaines manipulations, déterminera quel talisman te conviendrait le plus.

D’ailleurs, les gens choisissent généralement leurs futurs époux en fonction de leurs données astrologiques.

9. Les locaux appellent souvent les personnes plus âgées qu’eux “tonton” ou “tante”, même s’ils ne les connaissent pas

En Inde, les termes tonton et tante sont très courants, et sont utilisés pour désigner les personnes plus âgées. Cela rend souvent confus les étrangers qui viennent travailler et qui doivent donc traiter avec les locaux. Avoue, tu serais probablement surprise ou même offensée d’entendre ton collègue de 20 ans te dire : “Bonjour, tante ! Comme s’est passé ton week-end ?”

Ici, il est considéré qu’appeler une personne plus âgée par son nom est impoli. Généralement, cette habitude est typique pour les personnes qui ont grandi dans des familles peu aisées ou peu éduquées.

10. Ils boivent même d’une façon spéciale

La règle principale est de boire de manière à ce que les lèvres ne touchent pas le goulot de la bouteille, la tasse, ou n’importe quel autre récipient. La raison principale d’une telle particularité est bien évidemment l’hygiène. En Inde, plusieurs personnes à la fois peuvent boire d’une même bouteille ou tasse.

Les locaux ont même des expressions sur ce thème, du genre : “N’embrasse pas la bouteille, ce n’est pas une grenouille !”.

Bonus nᵒ 1 : Certains hommes portent des jupes, mais cela n’a rien à voir avec leurs préférences romantiques

Cette jupe est aussi appelée longhi. Il s’agit en fait d’un vêtement masculin traditionnel : un morceau de tissu rectangulaire est enroulé autour de la taille ou des cuisses. Les longhis sont portés comme un vêtement tout à fait ordinaire ou en guise de pyjama. Cette tradition est due au climat indien : il fait très chaud et humide, et porter un pantalon peut donc ne pas être très confortable.

Aux dires des personnes qui portent ce vêtement, il est très confortable : cette jupe ressemble à celle des femmes, mais elle est légère et ample au niveau des cuisses.

Bonus nᵒ 2 : Ils nettoient leur langue avec un gratte-langue spécial en métal aussi souvent que nous nous brossons les dents avec une brosse

Après s’être brossé les dents, les locaux se nettoient toujours la langue à l’aide de ce petit dispositif en métal. Lorsque les Indiens arrivent dans des pays occidentaux, ils sont généralement très surpris qu’il ne soit pas possible de se procurer ce gratte-langue que dans des magasins en ligne ou ceux spécialisés dans les produits indiens.

Et toi, as-tu déjà été en Inde ? Quelles particularités as-tu remarqué chez les habitants locaux ? N’hésite pas à partager ton expérience dans les commentaires !