Sympa
Sympa

10 Films comportant des scènes dans lesquelles l’incohérence est flagrante

Les films ne doivent pas toujours correspondre à 100 % à la réalité. La plupart du temps, ajouter une touche de créativité peut contribuer à rendre une histoire plus divertissante. Cependant, certains réalisateurs y vont un peu fort, ce qui peut aboutir à des histoires qui défient les lois de la raison. Voici 10 cas dans lesquels certains films ont ignoré la réalité et nous ont offert des scènes incroyablement illogiques.

1. La torche magique — La Momie

Dans La Momie de 1999, lors de la dernière apparition du personnage de Kevin J. O’Connor, Beni, il se retrouve coincé dans une immense pièce après avoir accidentellement déclenché un piège pour détruire le temple d’Hamunaptra. Il convient de noter que toutes les sources de lumière de la pièce ont été détruites lorsque le piège a été lancé, de sorte que Beni n’avait que sa torche pour éclairer le lieu. Cependant, grâce à la magie du cinéma, cette maigre flamme était suffisamment puissante pour éclairer une grande partie de l’immense espace.

Si l’on y réfléchit, avant d’activer le piège, les personnages utilisaient des lampes à pétrole fixes, des miroirs et des torches pour avoir une bonne vue à l’intérieur du temple. Cela soulève quelques questions sur ce qui rend la torche de Beni si exceptionnelle.

2. Michael “Flash” Myers — La Nuit des masques

Dans le film d’horreur La Nuit des masques, dans plusieurs scènes, Myers poursuit furtivement le personnage principal, joué par Jamie Lee Curtis. Tout est normal, jusqu’à ce qu’on remarque que Michael semble avoir une vitesse de marche surnaturelle, car peu importe où se trouve Jamie, il parvient toujours à être un pas derrière elle.

Étant donné que la protagoniste se déplace souvent en voiture, et en supposant que Myers ne prend pas le taxi pour la poursuivre, il est assez déroutant de toujours le voir là où elle se trouve. Même dans les scènes où le personnage de Jamie Lee court pour échapper à Michael, il peut la rattraper simplement en marchant.

3. Des systèmes de sécurité trop intuitifs — Jurassic Park

“C’est un système Unix, je le sais !” s’exclame Lex, le personnage d’Ariana Richards, dans le premier volet de la franchise Jurassic Park, en allumant l’écran de la salle de contrôle dans l’espoir de trouver quelque chose qui les protégerait des redoutables dinosaures. Dans cette scène, la jeune fille prétend savoir comment fonctionne le logiciel de sécurité du parc car il s’agit d’un système familier. Pour couronner le ridicule de la scène, Lex est en plus capable de le faire fonctionner, ce qui nous amène à questionner la vulnérabilité du système de sécurité.

4. La chance surnaturelle de Jack Sparrow — Pirates des Caraïbes

Dans cette scène du quatrième volet de la saga Pirates des Caraïbes, Jack Sparrow est coincé par son ravisseur alors qu’il saute d’une falaise dans une cascade pour trouver les calices nécessaires à un rituel.

Au-delà de la dangerosité de la chute, sachant que très peu de personnes y survivraient, le pirate s’en sort sans une égratignure, alors que, dans la réalité, un tel saut entraînerait de graves blessures dues à la chute ou à l’impact avec le fond. Dans ce cas, les deux possibilités étaient assez élevées, étant donné la hauteur de la falaise et le fait que la chute ne se trouvait qu’à quelques mètres du rivage, ce qui rendait plus probable que le site soit moins profond.

Cependant, pour les besoins de l’intrigue, rien de cela ne s’est produit. Nous avons une théorie selon laquelle, étant donné l’histoire du pirate et ses rencontres avec des créatures surnaturelles, la raison est probablement qu’il est ensorcelé, car une telle chance n’a pas beaucoup d’autres explications.

5. L’incroyable résistance des envahisseurs — Maman, j’ai raté l’avion !

Dans l’emblématique comédie de Noël Maman, j’ai raté l’avion !, le petit Kevin, laissé seul pour les vacances, prend son courage à deux mains et installe divers pièges dans sa maison pour affronter deux hommes qui prévoient d’envahir les lieux pendant l’absence de sa famille.

Les méchants tombent en plein dedans à leur insu. En effet, chacun provoque de nombreux dégâts dans un style très caricatural. Heureusement que c’est une comédie, sinon tous les coups que subissent les antagonistes suffiraient à les envoyer à l’hôpital.

6. La plus grande réserve de glace — Edward aux mains d’argent

Dans Edward aux mains d’argent, réalisé par Tim Burton, nous voyons Edward réaliser sa première sculpture de glace pour la famille de Kim, jouée par Winona Ryder. Ensuite, on voit comment, après avoir été rejeté par les habitants de la ville, il doit se retirer à nouveau dans son manoir abandonné.

Dans la dernière partie du film, nous voyons une Kim vieillissante, qui raconte l’histoire à sa petite-fille et mentionne qu’elle croit qu’Edward est toujours vivant, car il neige, et il n’avait jamais neigé dans le village avant sa visite. On passe ensuite à une scène dans laquelle on voit qu’en effet, toute la neige provient des résidus des sculptures de glace qu’Edward fabrique dans le grenier de la maison.

Nous savons que ce détail n’est qu’un dispositif artistique que Tim Burton utilise dans son récit, mais Edward a-t-il vraiment assez de glace dans son grenier pour qu’il neige dans toute la ville ?

7. Soins dentaires à l’ancienne — 10 000

Dans le film 10 000, nous suivons l’histoire de deux hommes des cavernes qui embarquent pour un voyage vers l’inconnu, où ils rencontrent des personnes bien plus technologiquement développées qu’eux. Sachant que les protagonistes savaient à peine manier le feu, nous avons un peu de mal à croire qu’ils avaient une hygiène dentaire irréprochable leur permettant d’arborer un tel sourire.

Il s’agit d’un exemple d’une erreur mineure de direction artistique qui enlève un peu de sens à l’intrigue.

8. La batterie inépuisable — Jurassic World

Dans cette scène, les enfants cherchent un endroit pour se protéger des dinosaures. Ils trouvent par hasard une zone abandonnée qui n’avait pas été touchée après les incidents du parc d’origine. Rien n’avait été tenté pour entretenir les quelques artefacts qui avaient été épargnés par la destruction.

Cependant, alors que les enfants inspectaient le site, ils ont trouvé une voiture dans un état douteux et une batterie qui semblaient avoir été abandonnées. Si le film avait eu du sens, compte tenu des conditions environnementales sur l’île, le véhicule n’aurait pas démarré avec des pièces en si mauvais état, sans parler de la faible probabilité qu’il ait eu le réservoir plein.

Cependant, la voiture démarre comme par magie, permettant aux enfants d’obtenir un véhicule de fuite parfait.

9. Suspensions indestructibles — Fast and Furious

La saga Fast and Furious mérite une place dans cette liste avec son septième volet. Dans cette scène, Dom et le personnage de Paul Walker échappent à un homme qui menace de ruiner leur mission. Les protagonistes sont dans une situation particulièrement délicate, car la poursuite se déroule à l’intérieur d’un gratte-ciel. Se retrouvant coincé et n’ayant nulle part par où s’échapper, Dom prend un risque et accélère le véhicule à fond pour sauter dans le bâtiment voisin et, à la fin de la séquence, ils finissent par traverser le bâtiment suivant.

Cette scène est frappante car, de toute évidence, une manœuvre telle que celle que l’on voit à l’écran a très peu de chances de réussir en raison de plusieurs variables physiques telles que le poids du véhicule, la vitesse de la voiture et l’espace disponible pour lui donner d’espace nécessaire pour accélérer.

Aussi farfelue que soit cette scène, James Wan n’est pas le seul réalisateur à avoir utilisé de telles séquences dans ses films pour augmenter la montée d’adrénaline. Dans des histoires comme James Bond, Mission Impossible et Transformers, on a vu à la pelle des séquences similaires. À tel point qu’elles sont devenues un cliché des films d’action.

10. Le meilleur costume de cinéma — FBI : Fausses blondes infiltrées

Dans la comédie de 2004 FBI : Fausses blondes infiltrées, un duo de détectives noirs décide de “devenir” des femmes blanches afin de mener à bien une mission. À ce stade, la comédie acquiert une incohérence que de nombreux spectateurs négligent probablement : les personnages se travestissent et personne ne semble remarquer à quel point ils sont bizarres. Les gens ne voient pas qu’il s’agit d’hommes et que même leur couleur de peau a été maquillée.

Pour cette raison, il s’agit peut-être de l’un des événements cinématographiques les plus irréalistes de toute la décennie. Cependant, ce sont précisément des situations comme celle-ci qui en font une comédie mémorable.

Et toi, aimes-tu les films réalistes ou fantaisistes ? Quelle est ta scène de cinéma préférée et pourquoi ?

Sympa/C’est curieux/10 Films comportant des scènes dans lesquelles l’incohérence est flagrante
Partager cet article