Sympa
Sympa

10 Héroïnes de films que l’on croit exemplaires, mais qui n’ont pas l’esprit si pur

Les personnages principaux féminins des films et des séries télévisées deviennent souvent nos idoles. On considère que les jeunes femmes devraient suivre leur exemple. Mais en analysant bien le caractère et les agissements de certaines héroïnes cultes, on conclut que ces femmes ne sont pas le meilleur exemple à suivre.

Sympa te révèle lesquels de nos personnages féminins préférés ne sont pas, en réalité, si irréprochables.

Alouette

Il y a des raisons de croire qu’Alouette n’a jamais trouvé le bonheur dans sa vie personnelle. Au cours de l’intrigue, la jeune femme raconte à ses compagnons de voyage ses précédentes romances avec des hommes qui l’ont fait tant souffrir. Cela peut témoigner d’une faible estime de soi, en raison de quoi on s’entête en s’engageant dans des relations abusives. À la fin du film culte, l’héroïne se prend de nouveau un râteau : elle se dévalorise, faisant fi de la tromperie de son soupirant, et se lance dans cette relation corps et âme.

Le saxophoniste amoureux n’a pas du tout perdu la tête, mais il a froidement profité de la situation pour séduire la jolie jeune femme. Où mènera cette relation trompeuse ? La réaction d’Alouette est très surprenante : aucune indignation, comme si de rien n’était. © Nelly Neelova / KinoPoisk

Angélique

À première vue, Angélique paraît une femme parfaite, mais à regarder de près, elle montre les traits d’une manipulatrice sans vergogne. Elle se rend compte de sa beauté et s’en sert habilement. Au tout début du film, on la voit maintenir Nicolas à distance par des liens d’amitié, alors qu’elle connait ses sentiments et les utilise. Après cela, elle oublie le jeune homme pendant de nombreuses années, tant qu’elle vit dans l’aisance et la sécurité. Mais elle se rappelle de lui à nouveau dès qu’elle a des ennuis. À l’avenir, Angélique aura ce genre de comportements avec d’autres hommes.

Angélique était une femme brillante, elle aimait Jeoffrey. Mais je n’arrive pas à compter combien d’hommes elle a eu après sa mort. Elle n’a pas souffert longtemps et a trouvé du réconfort assez vite auprès de Nicolas. Cette femme savait profiter de sa beauté : grâce à son apparence, rien ne lui était impossible. L’intérêt que lui portaient les hommes lui procurait un immense plaisir. © elizaveta afon / KinoPoisk

Bridget Jones

Bridget est devenue une idole, parce qu’elle a appris à de nombreuses femmes à s’accepter et à accepter leur apparence. Mais selon certains, cette femme est un mauvais exemple. Rien ne l’intéresse dans la vie à part les relations avec le sexe opposé. Elle montre une indifférence totale envers son travail, que ce soit la maison d’édition ou la télévision. Bridget n’a pas de loisirs. L’héroïne passe son temps libre à voir ses amis et leurs sujets de conversations tournent, encore une fois, autour de sa vie privée. Bridget est complètement obsédée par les hommes.

L’héroïne est bornée et limitée. Je n’arrive pas à comprendre ce que les hommes y ont trouvé, surtout un garçon comme Darcy. Elle est non seulement stupide et enfantine, mais elle ne cherche pas non plus à s’améliorer. Elle ne s’intéresse pas aux actualités, ce qui est indispensable pour son travail, ni à la littérature, à l’exception, bien sûr, des livres sur les relations homme-femme. © annICE / LiveLib

Wonder Woman

Diana, comme tout super-héros classique, ne peut pas rester indifférente lorsque la vie de quelqu’un est en danger. Elle est capable d’une empathie sincère et ressent une réelle douleur, lorsqu’elle est incapable d’aider. Selon les psychologues, la sensibilité accrue de Wonder Woman aux problèmes d’autrui n’est rien d’autre qu’une détresse empathique. La personne souffrant de ce trouble peut s’épuiser émotionnellement, et même devenir déprimée.

D’une part, c’est une femme intelligente, cultivée, polyglotte, et qui s’instruit sur le monde qui l’entoure. En revanche, elle est si naïve, qu’il est tout simplement impossible de l’être à un tel degré à son âge et avec de telles connaissances. © chrisley846 / KinoPoisk

Sayuri

De nombreux spectateurs ont été ravis de la façon dont le personnage principal, une pauvre fille de pêcheur, a atteint le sommet dans sa carrière pour pouvoir se retrouver aux côtés de l’homme qu’elle aimait. Cependant, de tels sentiments profonds ne sont beaux que dans les films. Dans la vie, cela nous paraît suspect. Le fait est que Sayuri est tombée amoureuse d’une personne qu’elle n’a vue qu’une seule fois dans son enfance. Très probablement, elle n’aimait que l’image parfaite, fruit de son imagination, et pendant de nombreuses années, elle ne faisait que rêver.

Au début, l’amour de Sayuri pour le Président nous paraît mignon : dans l’enfance, tout est clair quand on est amoureux. Mais l’héroïne a grandi ! De nombreuses années ont passé et elle se souvient encore de la personne qui lui a offert une glace. © Trishy / KinoPoisk

Belle

Belle donne l’impression d’être une jeune femme sincère et altruiste. Mais certains pensent que lors du choix de partenaire, cette fille intelligente est guidée par le calcul. Elle rejette les avances de Gaston parce qu’elle ne veut pas être une femme au foyer dans le village, mais aspire à voir le monde dont elle a entendu parler dans les livres. Une autre question qui se pose est de savoir si Belle serait tombée amoureuse d’Adam sous les traits de la Bête, s’il n’avait pas été riche, ou qu’il avait vécu dans un beau château et n’avait pas d’atlas magique pour voyager. Ne serait-elle pas uniquement attirée par l’argent qui lui ouvre de nombreuses opportunités ?

La jeune fille est gentille, jolie, elle lit des livres et elle chante. Mais ses chansons disent qu’elle ne veut pas mener une vie simple : elle rêve de beaux endroits pendant que les autres travaillent. Gaston est une jeune homme qui a l’habitude de travailler dur, sa belle musculature en témoigne. Oui, il va trop loin parfois, mais on peut tout de même souligner sa vivacité d’esprit et ses qualités de leader. Je ne comprends vraiment pas pourquoi Belle était indifférente à ce garçon. Peut-être parce qu’il est aussi pauvre qu’elle ? © KurtKaballa / KinoPoisk

Katniss

C’est pour son courage que le public est tombé amoureux de cette héroïne. Elle se rend sans crainte aux Jeux à la place de sa sœur ; en finale, elle est à nouveau prête à se sacrifier pour contrecarrer les plans des méchants. Selon les psychologues, cette absence d’appréhension face à la mort n’est pas tout à fait normale. Cela indique une dépression sévère, qui s’accompagne également de sentiments de culpabilité et d’indifférence au plaisir. Le trouble lié au stress post-traumatique existe également. Katniss est tourmentée par les souvenirs d’horribles événements dont elle a été témoin ; la jeune femme est extrêmement vigilante et méfiante.

Pauvre Katniss ! Les monologues qu’elle a dans la tête en permanence peuvent rendre fou n’importe qui ! © Beautiful_Ellen / Twitter

Mélanie

À côté d’une Scarlett excentrique et égoïste, le personnage de Mélanie ressemble à un ange. Mais selon l’opinion de certains, cette femme est un loup déguisé en mouton. Cachée derrière un masque de vertu, elle a tout fait pour éliminer sa rivale. Seulement sa stratégie était de ne pas se battre. L’héroïne a choisi la tactique " sois proche de tes amis, et encore plus proche de tes ennemis “. Mélanie se comportait avec une telle bienveillance envers Scarlett, que cette dernière s’est attachée à elle et, pour des raisons morales, a dû abandonner la conquête de son mari.

Après tant d’années, je n’arrive toujours pas à comprendre si Mélanie dans “Autant en emporte le vent” m’agace ou si je l’admire. © 3_141592_6 / Twitter

Feride

L’histoire d’amour de Feride et Kamran, les héros du roman et de la série télévisée éponyme Çalıkuşu, a aussi ses adeptes. Cependant, le comportement de la jeune femme vis-à-vis de l’homme qui l’aime suscite un certain nombre de questions. Dans sa jeunesse, Feride l’humilie à plusieurs reprises, et après des déclarations d’amour mutuelles, elle lui interdit de l’appeler sa “fiancée”, sans expliquer la raison. De plus, l’héroïne fuit constamment les conversations importantes, laissant le jeune homme accablé de doutes. Ce faisant, elle met de la pression sur Kamran.

Tout commence dans l’enfance et l’adolescence de Feride, et il devient clair très vite que la jeune fille souffre d’un trouble mental grave. Peut-être voulait-on nous la montrer spontanée, joyeuse et tout simplement extraordinaire, mais cela a donné un personnage hystérique et incontrôlable. © sunselle / LiveLib

Cendrillon

Certains blogueurs sont convaincus que Cendrillon est un exemple frappant d’une séductrice rusée. Elle était obsédée par l’idée de se rendre au bal et, peut-être, ce désir aussi fort était-il précisément lié à ses projets concernant le prince. Une fois arrivée à la fête, elle dupe son fiancé potentiel, se faisant passer pour une étrangère noble et riche. Ayant complètement capté l’attention du jeune homme, elle s’enfuit précipitamment. Cette technique aiguise l’intérêt du prince et lui donne envie de chercher d’autres rendez-vous.

Je viens de réaliser que Cendrillon était, en réalité, mercantile. © Winter___Sun / Twitter

Quelle autre héroïne, à ton avis, est considérée à tort comme un modèle ? N’hésite pas à partager ton opinion avec nous dans les commentaires.

Partager cet article