Sympa
Sympa

11+ Animaux de notre époque qui ne ressemblent plus du tout à leurs ancêtres

Ah, l’évolution, voilà une drôle de chose. Pour nous, il est difficile d’imaginer le monde préhistorique, si différent de ce que nous connaissons, avec les étranges créatures qui l’habitaient. Par exemple, à l’ère du Cambrien, l’océan était peu profond et le soleil ne se couchait jamais. Chaque jour était comme un dimanche matin, et il n’y avait jamais d’obscurité. Les animaux commençaient à se manger les uns les autres, et avoir des yeux devenait un atout. Eh bien quand on pense que nos chats et nos chiens descendent de ces créatures, c’est assez ahurissant.

Chez Sympa, nous avons essayé de retracer la lignée de certains animaux modernes que nous connaissons tous, et nous en sommes rapidement arrivés à la conclusion que l’évolution a pris des virages assez surprenants avec la plupart d’entre eux. Lis la suite et découvre-le par toi-même.

1. Baleines

Ces géants des océans ont des origines des plus modestes. Toutes les baleines, y compris les orques et les dauphins, descendent de l’Indohynus. C’est un animal qui faisait à peine la taille d’un chat et qui avait l’apparence d’une souris, et qui non seulement vivait sur terre, mais qui était surtout végétarien. Dans le cas de l’Indohyus, c’est l’évolution qui a décidé de faire un double tour après que la plupart de ses proches ont commencé à ramper sur la terre ferme puis ont décidé de retourner dans l’eau.

Et tu veux connaître le pompon ? Les baleines sont de proches parentes des vaches, avec lesquelles elles partagent les mêmes ancêtres.

2. Girafes

Les girafes sont de véritables Pokemon en termes d’évolution : chaque étape fut très différente de la précédente, tout en gardant des similitudes fondamentales. Le “grand-père” des girafes, le Prolibytherium, était un animal qui mesurait 1,80 m de long et ressemblait plus à un cerf. Les mâles et les femelles possédaient des cornes vraiment bizarres : de larges plaques en forme de feuilles pour les mâles et des cornes minces d’apparence plus normale pour les femelles.

3. Hippopotames

Le plus grand prédateur qui ait jamais parcouru la Terre répondait au nom d’Andrewsarchus. À elle seule, la tête du monstre mesurait près d’un mètre de long. La moitié de celle-ci était constituée d’un museau et de mâchoires portant de grandes dents. On pourrait imaginer qu’un tel carnivore soit un ancêtre des loups ou des hyènes, mais non, son plus proche parent encore vivant est l’hippopotame. Ces grandes dents sont apparemment un trait de famille.

4. Paresseux

Les paresseux sont une sorte de déchéance évolutive. Les spécimens d’aujourd’hui sont des animaux arboricoles extrêmement lents, maladroits et vulnérables, qui passent la majeure partie de leur vie à dormir. C’est à se demander comment ils ont pu survivre en tant qu’espèce. En revanche, leur prédécesseur, le Megatherium, était un puissant géant terrestre, capable de combattre les ours des cavernes et les mammouths. Ils étaient aussi énormes que les éléphants actuels, et pouvaient peser plus de quatre tonnes.

5. Pangolins

Contrairement à ce que pourrait laisser croire son nom, le Hyaenodon n’a rien à voir avec les hyènes. Malgré son apparence de chien, ses grandes dents et son régime carnivore, il n’est pas non plus apparenté aux chiens. Au contraire, son parent moderne le plus proche est... le pangolin, l’animal le plus inoffensif du monde ! On ne sait pas exactement à quel moment ces grands prédateurs à quatre pattes se sont transformés en petits bipèdes écailleux se nourrissant de fourmis et d’autres insectes, mais il s’agissait de ce qui s’apparentait le plus à un loup-garou.

6. Cochons

Les cochons et les sangliers modernes n’ont rien à envier les uns aux autres : ce sont des créatures intelligentes, fortes, et rapides, ce qui constitue déjà une bonne combinaison pour réussir en matière d’évolution. Cependant, dans le passé, les cochons étaient beaucoup plus grands, plus puissants et surtout plus effrayants. Au lieu de défenses, ils avaient de grands crocs. Tout comme les cochons modernes, l’Entelodon était omnivore, mais comme il avait toutes les qualités requises pour abattre facilement ses proies, il s’est orienté vers un mode de vie prédateur. En plus, il chassait en meute.

Pas étonnant qu’il ait gagné le surnom de “cochon de l’enfer”.

7. Chevaux

On pense souvent au cheval comme à un symbole d’élégance, de noblesse et de rapidité. Les fans de chevaux seraient donc plutôt déçus de découvrir que leur ancêtre préhistorique, le Brontotheriidae, était un animal plus proche du rhinocéros. Il était lourd, avançait lentement à cause de ses pattes relativement courtes, et il avait une paire de cornes de forme étrange sur le bout du nez.

8. Tatous

Cette transformation évolutive n’est peut-être pas aussi radicale que les autres de notre liste, si ce n’est par le changement de taille. L’ancêtre des tatous modernes, le Glyptodon, faisait à peu près la même taille et pesait aussi lourd qu’une Coccinelle Volkswagen.

9. Chiens et ours

Aussi surprenant que ce soit, les chiens et les ours ont un ancêtre commun, et il ne ressemblait ni aux uns, ni aux autres. Le Cynodictis était un animal bas, d’environ 70 cm de long et pesant à peine cinq kilos. En fait, il ressemblait plus à un chat ou à une martre. Pourtant, selon les archéologues, il se comportait comme un chien, vivant en meute et chassant de petites proies à fourrure dans les plaines.

10. Rhinocéros

L’élément le plus emblématique des rhinocéros est bien sûr leur corne. Il est donc étrange de penser que leur ancêtre en était totalement dépourvu. En revanche, l’Indricotherium était le plus grand mammifère terrestre qui ait jamais existé, devançant de loin les éléphants. Il mesurait environ 7,5 m de long et pesait entre 15 et 20 tonnes.

Pour l’anecdote, les véhicules de combat de la saga cinématographique Star Wars ont fortement été inspirés par un proche parent de l’Indicotherium, le Paraceratherium.

11. Oiseaux

Bien qu’ils soient représentés comme des reptiles écailleux dans la plupart des films, la majeure partie des dinosaures sont en fait beaucoup plus proches des oiseaux que des lézards. Techniquement parlant, tous les oiseaux modernes descendent des dinosaures, mais tous les dinosaures ne sont pas devenus des oiseaux. Cela concerne juste un groupe appelé théropodes, qui comprenait tout de même l’emblématique T-rex, les vélociraptors et tous les autres dinosaures carnivores à deux pattes. Après tout, le terme “rapace” vient bien du mot “raptor”.

Bonus : les requins ont gardé la même apparence

  • “Un modèle grandeur nature de mégalodon au Smithsonian Natural History Museum” © kcox1980 / reddit
Sympa/C’est curieux/11+ Animaux de notre époque qui ne ressemblent plus du tout à leurs ancêtres
Partager cet article
Ces articles peuvent te plaire