Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

11 Preuves que les tournages peuvent être plus impressionnants que les films eux-mêmes

Ce qui pour nous est un simple divertissement de deux heures est pour certains un travail minutieux de tous les jours. Une journée complète de tournage aboutit à un passage de 1 à 4 minutes du film final et les acteurs passent entre 5 et 8 heures habillés et maquillés pour jouer une seule scène. Les gens du cinéma consacrent leur vie à ce métier et le processus est plein de détails impressionnants, que ce soit James Cameron qui cloue les portables au mur, la neige à base d’amiante ou encore la foudre qui vise les acteurs.

Sympa a sélectionné différents faits intéressants sur la création des films. Lis cela, c’est vraiment génial.

1. James Cameron a fait vivre les comédiens d’Avatar dans la jungle et clouait leurs portables au mur

James Cameron est le plus grand perfectionniste d’Hollywood et cela ne facilite pas la vie de son équipe. Zoe Saldaña, qui a joué le rôle de Neytiri dans Avatar, a raconté qu’avant le début du tournage, Cameron a emmené les acteurs à Hawaï, où ils ont vécu pendant 4 jours dans la forêt tropicale sauvage. Ils sautaient presque nus dans les arbres, et se nourrissaient des poissons qu’ils avaient réussi à pêcher. L’environnement de la jungle, selon le réalisateur, avait pour objectif d’aider les acteurs à mieux incarner leurs personnages.

Sur le plateau de tournage d’Avatar, Cameron avait toujours un pistolet à clous à la portée de main : quand il entendait sonner un portable, il s’en emparait et le clouait au mur.

2. Dans le tournage de La Passion du Christ l’interprète du Christ a été frappé par la foudre

L’interprète du rôle du Christ, James Caviezel, n’a pas eu à faire semblant de souffrir : il l’a vécue en réalité. Bien que le tournage ait eu lieu en plein hiver, l’acteur n’était couvert que d’une peau de lion, et le coup de fouet lui faisait tellement mal qu’il lui a sectionné l’épaule laissant une cicatrice et la croix que l’acteur portait en gravissant le mont Golgotha pesait 70 kg. De plus, lors du tournage de la scène du Sermon sur la montagne, Caviezel a été frappé par la foudre. Cela ne lui a causé aucun mal, signe que certains ont considéré comme divin.

3. Daniel Day- Lewis dans Gangs of New-York a posé une prothèse en verre dans son œil en guise de protection

Bill le Boucher interprété par Day-Lewis avait un œil en verre. Le comédien était obligé de protéger son iris avec une prothèse en verre, car dans le scénario, il devait tapoter son œil avec la pointe d’un couteau. Il a d’ailleurs appris à faire cela sans cligner des yeux.

En interprétant une des scènes du même film, Leonardo Di Caprio a accidentellement cassé le nez à Day-Lewis, mais Daniel a continué à jouer sans y faire attention et il était content que la scène ait tellement réussi.

4. La Batmobile de Batman Begins a eu un accident réel

Lors du tournage dans les rues de Chicago, une voiture a tout d’un coup heurté la Batmobile. Le conducteur en état d’ébriété a expliqué aux policiers qu’il avait pris le véhicule fantastique pour le vaisseau extraterrestre et avait voulu arrêter l’invasion des aliens.

5. Pour le tournage du Grinch, Jim Carrey a suivi une formation sur les tortures

Les séances de maquillage de l’interprète de Grinch Jim Carrey prenaient au moins 2 heures tous les jours. Évidemment, il avait du mal à rester sans bouger pendant un si long moment. Le port du costume fait de spandex et de peau teinte était infernal et les lentilles de contact qui coloraient en jaune le blanc de ses yeux étaient douloureuses. Pour tenir pendant les 3 mois de tournage, Carrey a été obligé de suivre une formation auprès d’un spécialiste qui apprenait aux agents de la CIA à endurer les tortures.

6. Sur le tournage de The Dark Knight : Le Chevalier noir, il a fallu démonter un bus et le remonter à l’intérieur

La scène du cambriolage de la banque était tournée dans un vieux bâtiment de poste. Pour cela, le bus qui devait apparaître dans un des épisodes a été démonté puis remonté à l’intérieur. Détruire un vrai mur n’était pas possible, alors un faux mur a été construit. Le bus était caché derrière ce mur et au bon moment, un puissant canon à air comprimé l’a projeté en arrière.

7. La frayeur d’Alan Rickman dans Piège de cristal est vraie

Pour filmer la scène de la chute de Hans Gruber, le premier malfaiteur du film Piège de cristal, il a fallu mettre du temps à convaincre Alan Gruber de tomber dans le vide le dos en premier : même les cascadeurs n’apprécient guère ce genre de trucs. En plus la corde attachée à Rickman était censée être lâchée à trois pour lui laisser le temps de se recueillir. Mais l’équipe a triché et Alan est tombé à un. L’expression d’horreur est donc tout à fait authentique.

8. Le monstre de Stranger Things a été incarné par cet homme à gauche

Netflix a publié sur son Instagram la photo de l’acteur qui interprétait le monstre dans la troisième saison de Stranger Things. C’est devant lui que les acteurs principaux devaient affecter un effroi sincère en faisant preuve de leur talent. Voilà la vidéo avec l’apparition du monstre.

9. " Le Code des pirates " dans les Pirates des Caraïbes est fait à la main et pèse 36 kg

Dans le film Pirates des Caraïbes : Jusqu’au bout du monde figure le Code des pirates, une sorte de guide général, que tous les pirates doivent respecter. Pour sa création, un spécialiste en anciens manuscrits a été engagé, pendant que les accessoiristes étudiaient à la loupe de vieux livres pour s’en inspirer et s’imaginaient le quotidien des pirates. Comme conséquence, des taches de sang et de vin sont apparues sur le parchemin, ainsi que des coquilles vides de graines et des cendres de tabac collées aux pages. Le livre lui-même contient toute l’information dont un pirate peut avoir besoin : de la recette de la bière aux adresses des bordels à Singapour, en plus des consignes pour attaquer un navire ou un fort.

10. Sur le tournage de Harry Potter, 14 voitures Ford ont été détruites et la 15e volée du plateau de tournage

Le rôle de la Ford Anglia de 1962, le véhicule volant d’Arthur Weasley, a été " interprété " par plusieurs voitures identiques. Pour la scène du Saule Cogneur, 14 d’entre elles auraient été détruites et la dernière, en dépit de son état délabré a été dérobée sur le plateau de tournage. La police ne sait toujours pas qui est l’auteur du vol. Soit un fan d’Harry Potter, soit un collectionneur de vieilles voitures.

11. La neige pour les films était auparavant fabriquée à base d’amiante cancérigène

Avant 1920, on utilisait le coton pour imiter la neige à Hollywood jusqu’à ce qu’un pompier propose de remplacer ce matériel inflammable par l’amiante réfractaire. Les flocons blancs et légers de l’amiante ont servi jusqu’aux années 1950. Ainsi, dans Le Magicien d’Oz l’amiante a fait non seulement la neige mais aussi le balai et le costume de l’Épouvantail. Le lien entre l’inhalation de l’amiante et le cancer du poumon a été mis en évidence beaucoup plus tard.

Bonus : Comment on tournait The Grand Budapest Hotel

Quel est le film dont tu aimerais connaître les détails de tournage?

Photo de couverture netflix / Instagram