Sympa

12 Habitudes allemandes qui vont t’étonner si tu visites ce pays

3--4
12k

L’Allemagne est un pays plein de stéréotypes, blagues et légendes. Les autres nations associent les Allemands à l’Oktoberfest, aux saucisses et à la bière. Mais l’Allemagne, ce n’est pas que ça, ils nettoient aussi les ordures, font des repas à base de pain et ferment tous les magasins le dimanche. Ce qui est une routine pour eux est étrange pour les autres. Mais pour connaître les coutumes inhabituelles de la vie allemande, il faut s’immerger dans leur environnement et parler aux habitants.

Chez Sympa, nous avons visité l’Allemagne et interrogé ses habitants pour établir l’étonnante liste que nous te proposons aujourd’hui.

1. Ils lavent les emballages et les ordures

Il est courant de voir un Allemand laver l’emballage qui contenait la viande, les pots de yaourts ou un sac plastique, puis le suspendre pour qu’il sèche.

Ils font cela pour deux raisons. La première est une question d’économies. En Allemagne, les sacs en plastique ne peuvent être achetés que dans des supermarchés discount, tels que Aldi ou Lidl, et valent de 15 à 60 centimes. Dans les magasins plus chers, comme Rewe, on ne trouve que des sacs en papier recyclé.

La deuxième raison pour laquelle les Allemands lavent les ordures est qu’ils veulent éliminer les restes de nourriture avant de mettre les emballages au recyclage car les ordures “sales” ne sont pas acceptées.

2. Ils vont au café avec leurs chiens

Les chiens se classent à la deuxième place des animaux de compagnie les plus populaires en Allemagne. Les restaurants, les cafés, les salons de coiffure et les parcs permettent aux gens de passer leur temps dans les lieux publics en toute liberté avec leurs animaux de compagnie.

Dans les cafés, un serveur donnera même de l’eau à ton chien et lui permettra même de s’asseoir à tes côtés. Depuis peu, les hôpitaux autorisent également l’accès aux animaux pour rendre le quotidien de leurs maîtres hospitalisés un peu plus gai, ce qui facilite leur rétablissement. Certains jardins d’enfants privés organisent des journées avec des chiens pour les plus petits, avec l’accord de leurs parents. Quand tu te promènes en Allemagne, ne sois donc pas surpris de voir un chien assis sur une chaise dans un café.

3. Ils ont des radiateurs particuliers

En Allemagne, les radiateurs chauffent jusqu’à la température nécessaire et s’éteignent. Les Allemands peuvent choisir la température idéale pour leur maison quelle que soit la saison de l’année. Mais comme le coût du chauffage est très élevé, ils doivent se contenter d’une température de 17°C et d’un sol froid. Comme le disent les Allemands, il vaut mieux porter un pull et des pantoufles que de payer la facture plus cher.

Beaucoup de personnes qui ont récemment emménagé dans ce pays ont dû s’habituer à cela : si tu allumes le chauffage, assure-toi de bien fermer toutes les fenêtres, sinon tu perdras de l’argent.

De nombreux habitants de l’Allemagne ont changé leur mode de chauffage pour des sources d’énergie naturelles. Ils utilisent par exemple des panneaux solaires.

4. Ils partagent leurs plats au restaurant

En Allemagne, le foodsharing, ou “partage de nourriture”, est très populaire, mais contrairement à d’autres pays, il s’applique non seulement aux gens entre eux, mais également aux établissements : boulangeries, supermarchés, restaurants.

Souvent, dans les restaurants, voici comment cela fonctionne : les aliments qu’il reste après le petit-déjeuner (fromage, pain, fruits et crêpes) sont donnés à ceux qui le souhaitent, ils doivent simplement les réserver via le site Web ou une application. En moyenne, un repas coûte 3 euros. Les boulangeries fournissent chaque jour environ 50 kg de pain aux foodsavers, qui profitent de la fraîcheur des denrées vu que les boulangeries n’offrent pas le pain de la veille.

Comme l’affirment les créateurs de l’application de partage de nourriture ResQ Club, grâce au mouvement, près de 100 000 plats sont collectés chaque année. Finalement, on fait une bonne action tout en profitant d’un délicieux repas à 70% de réduction.

5. Ils séparent les couteaux

Les Allemands ont une passion particulière pour les protocoles destinés à dresser la table correctement et de manière fonctionnelle. Ils ne coupent pas tout avec le même couteau. À chaque situation, son couteau distinct : un couteau pour le pain, un couteau de table pour le beurre, un couteau pour la viande et un couteau pour le reste.

De plus, l’Allemagne est réputée pour sa production d’acier, ce qui explique la bonne qualité de ses couverts. Au début, les nouveaux arrivants sont embrouillés par une telle diversité, mais ensuite, quand ils s’y habituent, ils ne peuvent pas imaginer couper le pain avec un couteau de table ordinaire.

6. Ils mangent du pain pour dîner

Si, pour beaucoup de gens, ne manger que du pain est quelque chose d’étrange, alors ils seront sûrement surpris par les Allemands, qui ont un repas distinct appelé abendbrot (“pain du soir”). Ce ne sont pas des sandwichs ordinaires, mais différentes variétés de pains : le pain noir, seigle, pomme de terre, graines entières, noix et maïs.

Dans les restaurants haut de gamme en Allemagne, les clients bénéficient de petits-déjeuners extravagants composés de 5 variétés de pains et de différentes pâtes à tartiner. Dans les boulangeries, on trouve une grande variété de pains pour tous les goûts, au point d’en perdre la tête.

7. Ils divisent les patates en trois catégories

En Allemagne, les pommes de terre sont non seulement divisées par couleur, mais également par composition de leur amidon et par mode de cuisson. Dans les supermarchés allemands, tu peux trouver 3 variétés de patates à sélectionner en fonction du plat que tu vas préparer.

  1. Mehligkochend : une pomme de terre tendre à haute teneur en amidon. Elle cuit rapidement et convient pour préparer purées et ragoûts.
  2. Festkochend : une patate solide à faible teneur en amidon. Elle cuit plus longtemps et conserve bien sa forme. Elle convient parfaitement aux plats dans lesquels la forme de la pomme de terre est importante : salades, frites, patates grillées.
  3. Vorwirgend festkochend : une pomme de terre moyenne selon tous les paramètres, elle est parfaite dans les soupes ou comme garniture cuite.

8. Ils mettent de l’eau dans leurs jus et dans le vin

Les Allemands considèrent que l’eau est le remède à toutes les maladies et qu’il faut en boire autant que possible. À l’inverse, le jus dans sa forme pure est nocif. Les Allemands y ajoutent donc un peu d’eau minérale et de la glace pour obtenir une nouvelle boisson appelée chaurlet.

Le chaurlet dans sa forme finie est servi dans des bouteilles et dans les restaurants. En plus de ce jus, ils élaborent également une boisson rafraîchissante de vin rouge ou blanc. Il suffit d’y ajouter de l’eau gazeuse dans un rapport de 1/1, obtenant ainsi une limonade froide pour les chauds après-midi d’été.

9. Il ne faut pas faire de bruit le dimanche

Le dimanche, les Allemands choisissent d’abandonner les activités mondaines bruyantes et de se consacrer à des activités spirituelles. Si tu as décidé de tondre la pelouse, de faire du bricolage ou de passer l’aspirateur le dimanche, tu auras probablement des ennuis avec tes voisins. Et peu importe si une personne qui travaille n’a que ce jour-là pour effectuer des travaux chez elle.

Les jours ouvrables, il existe des plages horaires déterminées durant lesquelles il ne faut pas faire de bruit : de 22h à 7h et de 13h à 15h. Bien sûr, c’est raisonnable, mais il faut prendre l’habitude de cette routine stricte et planifier à l’avance les tâches de la maison pour ne déranger personne.

10. Les noms des habitants sont écrits sur les interphones et les boîtes aux lettres

Les Allemands sont contre l’anonymat. C’est pratique pour savoir qui habite dans le quartier. On trouve des plaques avec les noms de famille des habitants sur les interphones, les boîtes aux lettres, les portes et parfois même sur le bouton de l’ascenseur.

Le pire dans l’histoire, c’est pour le facteur, qui doit lire tous les noms pour trouver le bon destinataire.

En Allemagne, c’est une marque de respect d’appeler quelqu’un par son nom de famille. Même si c’est une organisation quelconque, on t’appelle par ton nom de famille et pas autrement. Et si tu veux passer un appel, il faut immédiatement te présenter et ne pas simplement dire “allô”.

11. Ils n’utilisent pas de gants ou d’éponges

Pour les Allemands, les gants et éponges sont une chose incompréhensible qui est uniquement, selon eux, un vecteur de bactéries. Les gens sont habitués à se laver à la main. Récemment, des personnes ayant émigré en Allemagne ont raconté comment, dans une salle de sport, un Allemand s’est approché et a demandé : “C’est quoi, ça ?”, en montrant l’éponge et a même demandé à la toucher.

Trouver une éponge pour se laver le corps en Allemagne est un gros problème. À en juger par les commentaires, elles ne sont vendues que dans un magasin d’articles pour la maison appelé “DM” et sont de mauvaise qualité : selon les avis, “c’est très doux mais ça s’use en une semaine”.

12. Ils mangent de la viande hachée crue

Le mett est un plat allemand de viande hachée aux épices et à l’oignon. Dans une large mesure, ce plat “succulent” est composé de viande de porc, dont la moitié est parfois de la viande de bœuf. Cela se tartine sur du pain ou sous la forme d’un hérisson avec des morceaux d’oignons.

On peut voir ce plat comme une sorte de steak de tartare, mais la différence réside dans la viande hachée. Selon la légende, en Allemagne, ce type de nourriture aurait gagné en popularité grâce à un Berlinois qui l’a inventé il y a 100 ans.

Alors, connaissais-tu ces particularités ? Et toi, connais-tu d’autres habitudes étranges en Allemagne ou dans d’autres pays ? N’hésite pas à nous en faire part dans les commentaires ci-dessous !

3--4
12k