Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

13 Faits peu connus sur les Allemands que j’ai appris après 6 mois de vie en Forêt-Noire

Les Allemands ont une mentalité bien particulière et ne peuvent parfois être compris que par d’autres Allemands. Peu importe le nombre de choses que tu liras sur ce pays, ses habitants trouveront toujours quelque chose pour te surprendre. Citons entre autres leur amour du vinaigre, l’arôme éternel de l’adoucissant et le manque d’ambition.

Un auteur de Sympa a vécu six mois dans la région de la Forêt Noire, au sud-ouest de l’Allemagne, et il a pu relever certaines particularités inhérentes aux Allemands, et tirer plusieurs conclusions curieuses à leur sujet.

1. Les Allemands sourient beaucoup mais pratiquent la délation

Le sourire ne quitte jamais le visage des Allemands, qui sont d’ailleurs très ouverts. Mais cela ne veut rien dire. Un voisin qui a vécu en face de chez toi pendant plusieurs années peut être très amical lorsque vous discutez sur le pas de la porte, mais il peut te dénoncer à la police parce que ta voiture est mal garée. En même temps, il te recommandera de consulter un psychologue si sa dénonciation t’a causé des problèmes émotionnels. “Je vis selon la loi, et tous ceux qui m’entourent doivent en faire de même”, telle est la logique qui guide les Allemands.

2. Tout le monde sent l’adoucissant

Que ce soit au supermarché, dans la rue ou dans les lieux publics, l’odeur persistante de l’assouplissant emplit l’air, comme s’il n’avait pas été rincé après le lavage. Mais apparemment cela ne dérange personne. Les vêtements sont propres, ils sentent bon, et les Allemands semblent avoir trouvé le secret du bonheur parfait !

3. Les Allemands consomment beaucoup de vinaigre

Cela se remarque à la caisse de n’importe quel supermarché, on le sent dans les salades préparées et dans les plats des restaurants. Toutes les sauces comprennent l’ajout obligatoire d’une variété de vinaigre. Et en quantités importantes qui plus est.

4. La bureaucratie est partout

Il est clair que dans la plupart des cas, la rapidité de la démarche dépend du fonctionnaire. Mais en moyenne, l’émission de presque tous les documents administratifs est retardée au-delà de la période réglementaire. La machine bureaucratique allemande est très lente en raison de la modération exagérée de ses responsables. Et la capacité universelle à taper sans regarder le clavier (condition requise pour travailler dans n’importe quel bureau) n’accélère pas le processus.

5. Beaucoup de gens se couchent à 20 h

Au crépuscule, les rues de la plupart des petites villes et villages d’Allemagne sont désertes. Dès la tombée de la nuit, il n’y a presque personne sur la place centrale. La plupart des Allemands sont déjà à la maison, car ils doivent se lever très tôt le matin pour aller travailler. À l’exception de ceux qui passent leur soirée au bar. Bien sûr, cette observation ne s’applique qu’aux petites villes, et non aux métropoles comme Berlin, Munich ou Hambourg, où la vie nocturne commence justement au crépuscule.

6. Les citoyens allemands sont très conservateurs

C’est un paradoxe : l’Allemagne est reconnue dans le monde entier, d’une part pour son attitude ouverte et tolérante envers les minorités de tous bords, et d’autre part comme un Etat très hospitalier où tous les individus sont égaux : Turcs, Prussiens, Syriens, Souabes. Certains Allemands de souche, cependant, ont une opinion très conservatrice à ce sujet. Mais en tant que citoyens respectueux des lois, ils évitent de l’exprimer afin de ne pas “violer un droit”, “causer un préjudice moral” ou “insulter” un individu ou un groupe. Des centaines d’avocats ont fait fortune grâce à des affrontements entre politiciens et citoyens ordinaires.

En même temps, autour d’une bière avec des amis, les Allemands n’hésitent pas à lâcher quelques plaisanteries sur les minorités.

7. Les sujets polémiques sont évités

Si tu n’appartiens pas au cercle des personnes de confiance de ton interlocuteur, attends-toi à ce qu’il refuse de parler des événements sensibles de l’histoire de l’Allemagne et de ses habitants, change de sujet ou garde le silence. Les Allemands ne se confient pas facilement aux inconnus quand il s’agit de ces sujets. Il en va de même pour leurs opinions sur les migrants, la criminalité et les dépenses budgétaires.

8. La population allemande est vieillissante

L’âge moyen des Allemands de souche augmente d’année en année. Aujourd’hui, près d’un tiers de la population est composé de personnes âgées de 60 ans ou plus. De plus, selon les prévisions des démographes, la population ne va pas se rajeunir. Et ces statistiques se vérifient quand on voit le grand nombre de retraités dans les rues, les magasins et les cafés. Bien sûr, cela ne s’applique pas aux grandes villes et aux centres universitaires peuplés de jeunes venant de tout le pays.

Les raisons de cette tendance, aussi paradoxales qu’elles paraissent, sont une médecine de qualité, des soins professionnels pour les personnes âgées, et bien sûr une baisse du taux de natalité. Les femmes allemandes tendent à devenir mères le plus tard possible, parfois pour des raisons professionnelles, ou simplement parce qu’elles ne veulent pas troquer leur liberté contre des couches.

9. Les Allemands sont très résistants au froid

C’est l’une des raisons de la faible mortalité. Tout d’abord, ils économisent sur le chauffage, si bien qu’il fait relativement frais à l’intérieur des maisons. Ensuite, c’est une habitude transmise de génération en génération, dès la naissance. Souvent, les élèves de CP vont à l’école sans bonnet ni écharpe, la veste déboutonnée, à une température de −3 °C, et la grand-mère ouvre toutes les fenêtres de la maison pour ventiler les pièces. Ainsi, en février, manteaux et shorts coexistent dans la rue sans aucun problème.

10. En Allemagne, chaque type de stress a son propre nom

Le stress est une mine d’or pour les psychologues, neurologues et linguistes en Allemagne, car la principale valeur dans la société allemande est la tranquillité. Les Allemands sont très prudents quant à leur état moral. Disons même, obsessionnels. Par exemple :

  • Umzugstress stress causé par un déménagement. Lorsque tu rassembles tes affaires, que tu les mets dans des cartons, que tu fais attention de ne rien oublier et de garder les choses en bon état, que tu loues un camion, que tu dépenses ton argent durement gagné et que tu t’installes dans ta nouvelle maison en désordre. Cela semble normal, mais ce n’est pas le cas. Cela provoque l’Umzugstress !
  • Une autre excentricité de ce genre est le stress du week-end. Lorsque pendant le week-end, tu n’as pas le temps de faire une pause par rapport à ta routine quotidienne, de sorte que ton corps ne se repose pas, ce qui affecte ta productivité au travail.

Cela peut sembler amusant, mais les gens dépensent beaucoup d’argent pour suivre une thérapie psychologique.

11. Les Allemands cuisent la viande jusqu’à ce qu’elle ressemble à de la semelle

Bien sûr, dans les restaurants, tu peux commander de la viande à la cuisson voulue, de bleue à bien cuite, mais si la viande est préparée par un Allemand à la maison, ne t’attends pas à ce qu’elle soit saignante.

12. Les Allemands ne sont pas ambitieux

Les Allemands seront satisfaits de faire un travail monotone pendant 25 ans. L’enseignement allemand ne favorise pas les ambitions, c’est ainsi que l’ensemble du système éducatif en Allemagne fonctionne, à commencer par les crèches. Surtout si les parents sont des représentants de la classe ouvrière ou des employés qui vivent en mode “métro-boulot-dodo”, accompagnant généreusement les débats télévisés avec de la bière locale sans se lever de leur fauteuil préféré.

Un technicien qui a vissé le même boulon toute sa vie dans une usine de la Forêt-Noire est heureux à sa façon. En Allemagne, il y a très peu de cadres supérieurs, d’entrepreneurs, de personnes ayant des ambitions artistiques, politiques et scientifiques. Dès l’enfance, la majorité de la population a été motivée (surtout par les enseignants) à faire un travail sans prétention. Il n’est pas facile d’avoir des ambitions dans ce pays qui offre des prestations sociales de toutes sortes.

13. “Allemands” est un terme collectif

Ils sont Bavarois, Hessois, Souabes, Prussiens... Et ils se distinguent très clairement les uns des autres, tout comme un Mexicain se distingue d’un Colombien. Et comme l’auto-ironie est l’une des qualités les plus importantes chez les Allemands, ils se taquinent souvent en publiant des cartes postales sur le thème de la différence de dialectes et de coutumes.

Connais-tu d’autres particularités de la mentalité allemande ? Partage-les dans les commentaires !