Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration
Sympa

13 Films pour lesquels les réalisateurs n’auraient pas dû économiser sur les effets spéciaux

Lorsque les nouvelles technologies ont fait irruption dans le monde du cinéma à la fin du siècle dernier, le processus de création des films a subi d’énormes changements : les moulages et les mannequins en papier mâché sont tombés aux oubliettes et ont totalement été remplacés par l’infographie. Après avoir trouvé cette nouvelle mine d’or, les réalisateurs de superproductions ont commencé à se tourner de plus en plus souvent vers les effets numériques, qui sont maintenant utilisés non seulement dans les films d’action et d’aventure, mais aussi dans les mélodrames.

Chez Sympa, nous avons aujourd’hui décidé de te proposer une sélection de films célèbres dans lesquels les créateurs d’effets spéciaux ont travaillé avec tellement d’enthousiasme qu’ils en ont peut-être fait un peu trop...

Twilight, chapitre V : Révélation, partie 2 (2012)

La qualité de la célèbre saga vampirique a beaucoup souffert suite à l’utilisation excessive d’effets spéciaux. Effectivement, non seulement la qualité des éléments clés des films laisse à désirer, mais l’utilisation de l’infographie est aussi parfois totalement injustifiée. Le meilleur exemple est celui de Renesmée, l’enfant d’Edward et Bella, qui a été entièrement créé à l’aide de technologies numériques. Le regard vide et l’apparence irréaliste de ce personnage ont provoqué la confusion aussi bien des fans de la saga que celle des critiques : pour son grand nombre d’erreurs, le film a été nommé pour 11 anti-récompenses aux Golden Raspberry Awards.

Cats (2019)

Cats, la célèbre comédie musicale de Broadway, était initialement conçue comme un blockbuster, mais ni les célèbres acteurs qui ont été invités à y participer, ni l’infographie ultramoderne qui a été utilisée n’ont pu sauver ce projet d’un échec cuisant. En 2020, il a reçu le prix du pire film aux Golden Raspberry Awards, en grande partie à cause de ses particularités graphiques.

Avengers : Endgame (2019)

Les fans d’Avengers se souviennent probablement de la scène avec Brie Larson au début du dernier épisode de la saga : l’héroïne se trouvait dans l’espace avec ses cheveux qui volaient légèrement dans le vent. Mais le hic, c’est que dans l’espace, c’est-à-dire dans le vide, il n’y a pas d’air et par conséquent, pas de vent.

Le Retour de la momie, 2001

À l’époque à laquelle il est sorti, le film d’aventure La Momie, que beaucoup d’entre nous associent à leur enfance, était si populaire que les réalisateurs de la première partie ont décidé de tourner une suite : Le Retour de la momie. Bien que le rôle du redoutable roi ait été interprété par Dwayne (The Rock) Johnson en personne, les infographistes ont décidé de légèrement rectifier l’apparence de l’acteur avec quelques effets spéciaux. Tu peux constater par toi-même le résultat de ce travail, réalisé par des spécialistes qui ont probablement joué beaucoup trop aux jeux vidéo.

Aladdin (2019)

Dans les années 90, l’histoire d’Aladdin était si populaire que presque 30 ans après la sortie du dessin animé de Disney, les cinéastes hollywoodiens ont décidé de produire une comédie musicale à part entière basée sur cette célèbre histoire pour enfants. Cette adaptation cinématographique a reçu des avis assez controversés de la part des critiques qui n’ont pas aimé la qualité des effets spéciaux numériques, ainsi que la présence de différences par rapport à l’histoire originale.

Van Helsing (2004)

Le décès de l’une des épouses du comte Dracula dans le film Van Helsing était probablement censé impressionner le public qui, en 2004, avait déjà quelques connaissances sur les effets spéciaux. Cependant, le résultat est légèrement différent de ce qu’avait prévu le réalisateur du film : le visage de l’actrice en train de crier a tout simplement été “ajouté” sur un corps virtuel, ce qui n’a pas l’air très naturel...

Green Lantern (2011)

Le rôle du héros dans Green Lantern peut difficilement être considéré comme étant le plus réussi dans la carrière d’acteur de Ryan Reynolds. Neuf ans après la sortie de ce film de super-héros au box-office, l’acteur a lui-même commencé à rire de la mauvaise qualité des technologies numériques et effets spéciaux utilisés dans ce projet. Plus encore : dans l’une des scènes post-crédits de Deadpool, Ryan remonte le temps pour se mettre lui-même en garde contre le tournage de Green Lantern.

X-Men Origins: Wolverine (2009)

Après la sortie de X-Men Origins: Wolverine, les griffes légèrement ridicules de Wolverine qui semblent être sorties tout droit d’un dessin animé ont déçu de nombreux fans de la célèbre franchise cinématographique. Et il est très difficile de ne pas être d’accord avec eux : le budget du projet s’élevait à 150 millions de dollars, dont une partie aurait certainement pu être dépensée pour payer le travail de professionnels expérimentés dans le domaine des effets spéciaux.

Sonic, le film (2020)

L’étrange imagination des créateurs de Sonic, le film, qui ont décidé de créer un animal avec des dents humaines réalistes, a compromis la sortie de ce chef-d’œuvre animé à deux reprises. Le visage et les proportions du protagoniste ont provoqué une vague d’incompréhension parmi les fans du jeu vidéo éponyme qui ont exigé de modifier l’apparence de leur personnage préféré. Les souhaits des fans ont été pris en compte par la société de production du film qui a dépensé 5 millions de dollars supplémentaires pour améliorer l’aspect du hérisson Sonic.

Je suis une légende (2007)

Le merveilleux jeu d’acteur de Will Smith et le scénario original très bien adapté ont fait de Je suis une légende un film très apprécié du public et du monde du cinéma : l’œuvre a reçu de nombreux prix et récompenses dans divers festivals cinématographiques internationaux. Cependant, les critiques ont tout même remarqué quelques défauts dans la partie graphique du film : les zombies ressemblent davantage à des personnages de jeux vidéo, bien qu’ils soient très bien réalisés.

X-Men: Apocalypse (2016)

Selon le magazine Time, X-Men: Apocalypse est le pire film de 2016. Il est très probable que les mauvaises notes ainsi que les critiques négatives soient dues aux graphismes de l’œuvre : certains personnages ont l’air beaucoup trop virtuels et très peu réalistes.

Harry Potter à l’école des sorciers (2001)

Bien qu’à époque à laquelle il est sorti, le film Harry Potter à l’école des sorciers ait été nommé pour plusieurs Oscars, la qualité des effets spéciaux laisse franchement à désirer. Ainsi, la célèbre scène dans laquelle un troll saisit le héros principal ressemble davantage à la scène d’un jeu vidéo qu’à celle d’un film de qualité à gros budget.

Hulk (2003)

La popularité des comics avec le super-héros vert aurait dû contribuer au succès du film Hulk, mais quelque chose a mal tourné. Les spectateurs ont pour la plupart ignoré ce film en se référant à l’apparence irréaliste du héros principal, bien qu’une équipe de 100 artistes et graphistes aient travaillé dessus. Cependant, les créateurs de Hulk n’ont pas baissé les bras et en 2008, ils ont présenté la suite du film nommée L’Incroyable Hulk, qui a eu beaucoup plus de succès que son prédécesseur.

Alors, que penses-tu de tous les films cités dans notre article ? Et toi, as-tu déjà remarqué des effets spéciaux complètement ratés ? N’hésite pas à nous donner ton avis dans les commentaires !

Partager cet article