Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

15 Coups de pub grâce auxquels les créateurs ont réussi à conquérir le monde

1-1-
750

La publicité est partout et les sociétés sont obligées de faire de gros efforts pour attirer l’attention des consommateurs. Les unes dépensent des millions de dollars, tandis que les autres parviennent à se faire remarquer presque sans aucun frais.

Chez Sympa, nous avons aujourd’hui analysé pour toi les campagnes marketing de sociétés qui ont osé faire une publicité hors du commun, voire provocatrice.

Les sous-vêtements Skims de Kim Kardashian

Disponibles en 9 couleurs de peau différentes, ces sous-vêtements sont en très faible quantité sur le site officiel, alimentant l’excitation des fans. L’équipe de Kim utilise le principe de rareté de Robert Cialdini, basé sur l’effet psychologique de la persuasion. Cela signifie que plus il est difficile d’obtenir un produit, plus il devient précieux pour le consommateur, et plus il est probable que le processus d’achat sera rapide.

La psychothérapie dans le Taxi Stockholm

Le Taxi Stockholm a trouvé une astuce originale pour attirer des clients : la compagnie propose des séances de psychothérapie pendant un voyage en taxi. Le client peut aller sur le site pour choisir un psychothérapeute qui l’accompagnera durant le trajet. Le prix n’augmente pas et la confidentialité est garantie. Le service, proposé en 2014, a eu un tel succès qu’il fonctionne encore aujourd’hui. Cependant, il est également possible d’effectuer son trajet simplement avec le conducteur.

Le stockage des affaires à l’hôtel pour les clients fidèles

En 2015, l’hôtel The Grand Hyatt Melbourne a proposé le service " Laisse ça à Hyatt " qui consiste en la possibilité de laisser son bagage à l’hôtel jusqu’au séjour suivant. Quand les clients fidèles reviennent, leurs vêtements (lavés et repassés) les attendent déjà dans leur chambre.

La blague d’un magasin de chaussures

Les fashionistas de Los Angeles ont été invitées à une présentation privée de chaussures Palessi. Tout était tellement bien organisé que les chaussures se vendaient comme des petits pains pour la modique somme de 200 dollars la paire. Ce fut un choc quand il s’est avéré que ce designer n’existait pas et que la soirée avait été organisée par un magasin de chaussures du marché de masse pour montrer qu’il n’y a en réalité pas beaucoup de différence entre les marques. Les clientes ont été remboursées et rémunérées pour avoir participé au tournage de la vidéo publicitaire Payless ShoeSource.

Le verre extra-fort de " 3M "

Dans le cadre de sa campagne publicitaire pour un verre extra-fort, la société canadienne " 3M " a installé des vitrines remplies de billets de banque dans les rues de Vancouver. Ses habitants ont été invités à briser la vitre pour récupérer l’argent. Mais à la grande déception des passants, personne n’a réussi à s’enrichir au cours de la campagne, le verre ayant résisté à tous les coups.

Le challenge pour promouvoir les produits de beauté de Kylie Cosmetics

Au début, la marque Kylie Cosmetics, appartenant à Kylie Jenner, a attiré l’attention des jeunes femmes en raison du scandale lié aux injections pour les lèvres. Pendant longtemps, Kylie a nié leur utilisation, expliquant son apparence par un maquillage bien chois. Mais quand elle n’a plus réussi à convaincre qui que ce soit, elle a décidé de faire de cette situation une astuce marketing. Sur les réseaux sociaux, les adolescentes ont commencé à diffuser un challenge consistant à reproduire les lèvres de Kylie Jenner (Kylie Jenner Lip Challenge). Ses premiers kits de maquillage comprenant un rouge et un crayon à lèvres ont été vendus en 30 secondes.

Le changement du code vestimentaire pour augmenter les ventes de la lessive P&G

Dans les années 80, la société P&G a augmenté ses ventes de lessive en poudre de 20 %. La compagnie a mené une étude avec les jeans Levi’s et a constaté que son public cible comprenait ses employés et que la consommation augmenterait s’ils portaient des vêtements décontractés au lieu de costumes (qui sont nettoyés à sec) pour aller au bureau. P&G a alors autorisé ses salariés à porter des vêtements casual un jour par semaine. Grâce au soutien de la presse, beaucoup d’autres sociétés ont pris leur exemple en introduisant un code vestimentaire décontracté le vendredi.

La teinture pour cheveux Clairol

La publicité pour la teinture pour cheveux Clairol en 1957 était basée sur la question : " Le fait-elle... ou pas ? “. Le but de la campagne était d’attirer l’attention des consommateurs sur les couleurs naturelles en teinture. Les producteurs assuraient qu’il était impossible de définir si les femmes teignaient leurs cheveux ou non. À la suite de cette publicité, la case obligatoire ” Couleur des cheveux " a été supprimée du permis de conduire. Cette campagne a occupé la neuvième place dans la liste des 100 meilleurs publicités du XXe siècle.

Marilyn Monroe sur l’affiche du film " Sept ans de réflexion "

La photo qui a poussé Marylin Monroe à divorcer de son mari était initialement un coup de pub. L’iconique robe blanche de l’actrice était soulevée par un ventilateur puissant devant des spectateurs spécialement invités par l’équipe de tournage. L’époux de Marylin, Joe DiMaggio, qui se trouvait parmi les passants, a été très contrarié par les cris de la foule. La photo s’est répandue dans les médias du monde entier, offrant un énorme coup de pub au film " Sept ans de réflexion ", qui fut un succès.

Les serviettes hygiéniques sans étiquettes de Johnson & Johnson

Dans les années 50, les serviettes hygiéniques Modess de la marque Johnson & Johnson étaient présentées par des femmes en robes de soirée. Le produit n’était pas mentionné et le slogan n’était pas évident à comprendre : " Modess... parce que ". Les serviettes étaient vendues dans des boîtes ordinaires sans aucune étiquette, le but de ce design étant de cacher leur contenu des regards. À l’époque, on essayait d’éviter de parler des règles et de l’utilisation du produit tabou présenté dans la pub. La société a prolongé sa campagne publicitaire jusqu’aux années 70.

La poêle Tefal, facile à laver

En 1956, Tefal a introduit une nouveauté : une poêle qui n’exigeait pas l’utilisation d’huile pour cuisiner. Mais contrairement aux attentes, ce produit n’a pas beaucoup suscité l’intérêt du public. Mais par la suite, la société a commencé à vendre 1 million d’articles par mois.

La publicité des bagues de fiançailles par De Beers

Le plus gros diamant de l’histoire des ventes aux enchères De Beers Millennium 10,10 carats a été vendu pour 32 millions de dollars

En 1938, pendant la crise économique, De Beers, la société qui exploite des mines de diamants sud-américaines, a changé d’attitude à l’égard des fiançailles. Il a été décidé d’abandonner les belles filles en robes chics sur les affiches publicitaires et de les remplacer par des photos en noir et blanc, s’adressant aux hommes : " Soulage les maux de tête depuis 1888 “, ” Réfléchissez-y... le divorce coûte plus cher “, ” Non, votre femme n’a pas payé cette publicité (mais elle nous a dit quels journaux vous lisez) ". De 1939 à 1979, les ventes des diamants De Beers sont passées de 23 millions à 2,1 milliards de dollars.

La télékinésie en public dans le style du film d’horreur " Carrie au bal du diable "

Pour promouvoir un remake du film d’horreur " Carrie au bal du diable ", la société de marketing new-yorkaise Thinkmodo a recréé l’une de ses scènes dans un café. Les clients ont été amenés à croire que la télékinésie incontrôlable d’une jeune femme avait été déclenchée lorsqu’un homme avait accidentellement renversé le café sur son MacBook. La vidéo est devenue virale avec plus de 70 millions de vues sur YouTube, elle a reçu une couverture médiatique mondiale et même un Golden Award dans la catégorie théâtrale aux Key Art Awards.

La publicité " subliminale " pour Puma

L’athlète jamaïcain Usain Bolt a déçu Nike, sponsor officiel aux Jeux olympiques d’été de Pékin. Les sponsors olympiques paient des millions de dollars pour faire de la publicité, et le comité interdit aux autres marques d’utiliser le vocabulaire ou les symboles olympiques dans leurs publicités pendant les Jeux. Immédiatement après avoir remporté le 100 mètres, Usian a enlevé ses baskets Puma dorées et s’est figé dans sa célèbre pose de victoire, le doigt pointé sur ses chaussures. Puma a publié la photo du champion sur ses réseaux sociaux sans enfreindre les règles du Comité international olympique.

L’appel à décongeler les dollars par WePay

Le système de paiement électronique WePay était déterminé à concurrencer PayPal. Le défaut principal de PayPal consistait à bloquer les comptes des utilisateurs. WePay a alors congelé quelques centaines de billets dans un bloc de glace de 300 kg avec une note indiquant que " PayPal gèle vos comptes “. Rich Aberman, co-fondateur de WePay, a simplement livré ce message glacé au lieu de participer à la conférence organisée par PayPal, en appelant les consommateurs à ” Décongeler leur argent en passant à WePay ".

Alors, quelle publicité te semble la plus réussie ? N’hésite pas à nous donner ton avis dans les commentaires !

Photo de couverture Payless / Youtube
1-1-
750
Partager cet article