Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

15 Dessins animés très populaires des années 80 dont nous gardons d’excellents souvenirs

--3-
986

En prenant de l’âge, nous avons tous envie de nous remémorer notre enfance en regardant les dessins animés qui rythmaient notre quotidien. À l’époque où internet n’était pas disponible pour un usage domestique, les enfants regardaient la télévision à l’heure du déjeuner ou en rentrant de l’école. Dans les années 80, il existait de nombreux programmes télévisés d’aventure, d’action, de romance et de science-fiction. Ils comportaient des personnages mémorables qui sont devenus les héros préférés des tout-petits qui ne manquaient aucun épisode.

Chez Sympa, nous avons élaboré une liste de dessins animés et de séries pour enfants des années 80 pour donner plus d’informations sur leur année de diffusion, sur la durée de leur popularité à la télévision et les programmes dérivés qui ont vu le jour plusieurs décennies plus tard.

1. Les Pierrafeu

Le dessin animé Les Pierrafeu a été produit dans les années 60. Il raconte la vie de deux amis : Fred Pierrafeu et Barney Laroche. Chacun d’entre eux est à la tête de sa propre famille et bien que l’histoire se passe à l’âge de pierre, elle reflète la société américaine de l’époque moderne. Elle montre comment ils cohabitent avec les animaux préhistoriques et les dinosaures, de véritables substituts aux éléments technologiques du XXe siècle qui sont utilisés pour le travail ou le divertissement.

La série d’animation a été diffusée entre 1960 et 1966, mais sa popularité a traversé les décennies, au point de faire partie intégrante de l’enfance de nombreuses personnes nées dans les années 80. Mais elle a été détrônée par Les Simpson en 1997, qui s’est inspirée des célèbres familles présentes dans Les Pierrafeu. Toutefois, son succès a contribué à d’autres projets autour de la même thématique comme Cave Kids et Les Pierrafeu en culottes courtes.

2. Les Jetson

Comme Les Pierrafeu, Les Jetson montre le quotidien d’un père de famille qui travaille dans une entreprise. La famille Jetson représente les familles américaines de classe moyenne supérieure qui passent leurs vacances sur Vénus et qui voyagent en soucoupe volante. Cette série est l’une des dernières à refléter le futur de manière progressiste et positive, en sachant que certains éléments technologiques ont vu le jour au XXIe siècle, comme la communication par le biais des appels vidéo.

Ce programme a été créé en 1962 et dans les années 80, de nouveaux épisodes ont vu le jour, un moyen de perpétuer la version des années 70. Seulement les voix ont été modifiées. En 1987, un crossover entre Les Pierrafeu et Les Jetson a vu le jour, dans lequel nous pouvons découvrir la rencontre de deux familles venant d’époques différentes.

3. La Panthère Rose

À l’origine, La Panthère Rose n’était qu’un personnage fictif en lien avec le film du même nom, sorti en 1963, dont le but était d’illustrer le titre et les crédits. Il est décrit comme un être anthropomorphique, sa particularité était d’être une panthère rose experte en situations critiques, mais d’un point de vue comique.

Grâce à sa popularité, la série d’animation a été produite la même année et diffusée jusqu’en 1980, sans aucune interruption. Plus tard, d’autres suites ont vu le jour comme Pink Panther and Sons, The New Pink Panther Show et La Panthère rose et ses amis. Mais elles n’ont pas connu le même succès.

4. Transformers : Generation 1

Dans les années 80, Transformers : Generation 1 était une série d’animation japonaise servant à faire la promotion d’une gamme de jouets. Elle est centrée sur des robots géants — les Autobots et les Decepticons — qui luttent constamment dans une guerre du bien contre le mal, avec la planète Terre comme terrain de bataille.

Elle a débuté en tant que mini-série (de trois épisodes) diffusée en 1984 ; par la suite, quatre saisons ont été produites entre 1984 et 1987, ainsi qu’un film en 1986. Cette série est l’une des premières à avoir fait la publicité d’un produit destiné aux enfants. Au fil des années, de nouveaux robots ont vu le jour, mais en conservant la dualité entre les deux équipes rivales.

5. Cosmocats

Cosmocats faisait également partie des séries populaires des années 80. Il s’agit d’un groupe de félins humanoïdes extraterrestres qui allie style d’animation japonais et dessin américain. Le scénario se déroule dans la Troisième Planète, où résident les Cosmocats. À cause de la perte de leur monde natal et de l’attaque de leurs ennemis les mutants pendant leur fuite, ils ont été contraints d’y rester pour assurer leur survie.

La première saison a débuté en 1985 et comportait 65 épisodes. L’année suivante, un film intitulé Thundercats — Ho! The Movie a vu le jour. Il a été divisé en 5 épisodes pour la télévision. À partir de 1987, la série a eu vingt nouveaux épisodes chaque année et au début de chaque saison, de nouveaux personnages ont été présentés, ainsi que de nouveaux concepts développés dans l’histoire.

6. Les Chevaliers du Zodiaque

Le dessin animé Les Chevaliers du Zodiaque a été créé à la fin des années 80. Il mettait en scène de jeunes personnages considérés comme des saints ou des chevaliers. Dès leur plus jeune âge, ils ont été entraînés par les gardiens de la déesse Athéna, qui s’est réincarnée en humaine sous le nom de Saori Kido pour protéger la Terre des forces du mal. Chaque chevalier possède une armure et utilise le pouvoir du cosmos pour vaincre ses ennemis.

La première diffusion date de 1986 et comporte un total de 114 épisodes. Néanmoins, tous les chapitres du manga original n’ont pas été adaptés à la télévision, alors ils ont réalisé une suite en 2002 sous le nom de Saint Seiya : The Hades Chapter. . Suite à un tel engouement, d’autres œuvres ont été créées, comme Saint Seiya Omega et Saint Seiya : The Lost Canvas.

7. Les Schtroumpfs

Les Schtroumpfs est un élément incontournable des années 80, il met en scène un village composé de petits personnages de couleur bleue connus sous le nom de Schtroumpfs. Parmi eux, nous retrouvons Grand Schtroumpf, Schtroumpfette et Schtroumpf bricoleur, le rival du méchant Gargamel, toujours accompagné de son chat Azraël.

Le dessin animé a été diffusé entre 1981 et 1989, dépassant les 200 épisodes. Les producteurs sont également à l’origine de deux autres programmes : Les Pierrafeu et Les Jetson. Mais à cette occasion, ils se sont inspirés d’une bande dessinée du même nom, originaire de Belgique.

8. La Bande à Picsou

La Bande à Picsou retrace la vie de Balthazar Picsou et des neveux de Donald : Riri, Fifi et Loulou. L’histoire se déroule à Donaldville, où se trouve la maison de Balthazar Picsou, dont le rêve est de devenir l’homme le plus riche du monde, malgré son patrimoine. Les enfants lui ont été confiés parce que Donald a intégré la marine. Et ensemble, ils vont vivre de nombreuses aventures.

La série d’animation a été lancée en 1987 et 100 épisodes ont été diffusés jusqu’en 1990. Le style et l’apparence des personnages ont inspiré d’autres œuvres produites par Disney telles que Tic et Tac, les rangers du risque et Super Baloo. Mais il y a eu d’autres programmes dérivés, comme Myster Mask et Couacs en vrac, ce dernier avait Donald et ses neveux pour personnages principaux.

9. Tom et Jerry

Initialement, Tom et Jerry était une série d’épisodes courts créée en 1940 et diffusée à la télévision. Plusieurs décennies plus tard, The Tom and Jerry Comedy Show a été lancé pour raconter l’éternelle persécution du chat Tom contre la souris Jerry, réalisant mille et un stratagèmes pour réussir à l’attraper. Cependant, Jerry est très rusé et arrive toujours à se libérer des pièges tendus par le chat.

Depuis 1980, la série a comptabilisé 15 épisodes, dont chacun est divisé en trois parties. Elle est considérée comme la cinquième incarnation de la franchise animée et la première à tenter de reproduire le format original de son prédécesseur qui reposait sur la lutte entre chats et souris. Par la suite, d’autres personnages tels que Barney Bear, Droopy et Spike ont été ajoutés.

10. Bip Bip et Coyote

Le scénario de Bip Bip et Coyote est similaire à celui de Tom et Jerry : un animal qui en poursuit constamment un autre dans le but de le manger. Dans ce cas précis, nous pouvons observer Coyote dans le désert qui tente d’attraper Bip Bip, en utilisant une infinité de ruses pour atteindre son objectif. Néanmoins, il n’arrive jamais à ses fins et tombe toujours dans ses propres pièges.

Ce programme est composé de 49 épisodes courts (entre 6 et 7 minutes) diffusés entre 1949 et 2014. De plus, il y a eu un épisode d’une demi-heure et un long-métrage qui combine animation et live action. Dans tous les projets des règles précises ont été appliquées, comme l’absence de dialogues (sauf des onomatopées, comme le célèbre “Bip bip”) et que le coyote ne serait blessé que par son côté maladroit ou l’inefficacité de ses pièges.

11. Heidi

Heidi est une série télévisée d’animation des années 70 et 90. C’est l’histoire d’une petite fille de 5 ans qui vit aux côtés de son grand-père dans les montagnes. Au départ, l’homme n’est pas ravi de la présence de sa petite-fille, mais il finit par apprécier sa joie et sa gentillesse. Heidi se lie d’amitié avec un berger prénommé Pedro et, par la suite, elle rencontre une petite fille malade prénommée Clara, à qui elle va tenir compagnie.

En 1974, elle est sortie au Japon et ce n’est qu’en 1979 qu’elle va être diffusée en France. Elle est inspirée d’un livre du même nom et comporte 52 épisodes qui continuent d’être regardés dans le monde entier. Au Japon, Heidi a suscité un grand intérêt pour les Alpes Suisses, faisant de la promotion au tourisme de la région.

12. Astro, le petit robot

À l’origine, Astro, le petit robot était un programme en noir et blanc diffusé pendant les années 70, plus précisément au Japon. Il raconte l’histoire d’un enfant androïde créé par le Docteur Temma pour remplacer son fils Tobio. Mais en voyant qu’Astro ne comblait pas le vide laissé par le décès de son fils, il le donne au propriétaire d’un cirque. Par la suite, Astro devient le protégé du professeur Ochanomizu en découvrant qu’il possède des qualités supérieures et qu’il peut exprimer des émotions humaines.

En 1980 et 2003, il y a eu d’autres séries d’Astro, le petit robot. Le remake des années 80 est le premier à avoir été diffusé en couleur et comportait moins d’épisodes que son prédécesseur. Dans la dernière version, ils ont associé l’animation traditionnelle et digitale. Dans chacun de ces projets, il y a toujours le dilemme de la relation homme-machine présent dans les écrits d’Asimov, allant même jusqu’à établir des règles simples pour vivre une bonne cohabitation.

13. Le Pacha

Le Pacha fait également partie des dessins animés incontournables, il met en scène un chat jaune rusé qui dirige un groupe de chats errants. Son rêve est d’avoir beaucoup d’argent sans le moindre effort, alors il a recours à des arnaques. Les autres personnages de sa bande sont Benny, Chouchou, Firlut, Bezig et Ptite-Tête. Parfois, le Policier Crampon apparaît et tente d’attraper les félins chaque fois qu’il surveille la rue, mais il tombe toujours dans les pièges de leur leader.

Le programme a été créé en 1961 et comptabilise 30 épisodes. La franchise n’a eu qu’un succès modéré aux États-Unis, mais elle a été très appréciée en Argentine, au Mexique, au Chili et au Pérou, avec une popularité comparable à celle de la famille Pierrafeu.

14. Denis la Malice

Dans les années 80, Denis la Malice retraçait les aventures d’un enfant sans limite prénommé Denis. De nombreuses personnes le connaissent sous le nom du “diable au visage d’ange” parce qu’il n’arrête pas d’embêter monsieur Wilson, son voisin d’en face. Toutefois, il ne le fait pas méchamment, mais ce sont seulement des bêtises inoffensives propres à un enfant de son âge.

Diffusé entre 1986 et 1988, Denis la Malice comporte deux saisons de 78 épisodes inspirés de la bande dessinée du même nom. Par la suite, il y a eu d’autres adaptations cinématographiques, avec de vraies personnes, qui suivaient le même scénario.

15. Candy Candy

Candy Candy est un manga japonais qui tourne autour d’une petite fille orpheline prénommée Candice White Ardley. Elle passe son enfance dans la Maison de Pony jusqu’à ce qu’elle soit recueillie par la famille Leagan pour être la dame de compagnie de leur fille aînée, Elisa. Cependant, Elisa et son frère maltraitent la petite Candy. Mais grâce à ses amis et à l’amour de sa vie, elle va réussir à passer outre.

Au Japon,il a été diffusé entre 1976 et 1979, avec un total de 115 épisodes. En France, il n’est arrivé à la télévision qu’à partir du 18 septembre 1978 jusqu’en 1996.

Et toi, quels étaient tes dessins animés préférés lorsque tu étais enfant ?
N’hésite pas à nous donner ton avis dans les commentaires !

--3-
986