Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

20+ Faits amusants à propos de la langue anglaise qui vont sûrement te surprendre

La linguiste et professeur d’anglais Kristina Konstadenkova partage sur son compte Twitter des faits peu connus à propos de la langue anglaise. Elle est à l’aise avec les langues étrangères, elle regarde les films et lit les livres en VO, s’intéresse à l’histoire des langues et collectionne des faits amusants sur l’anglais.

Chez Sympa, nous sommes persuadés que certains de ces faits vont te surprendre même si tu es bilingue.

  • Sais-tu pourquoi les noms des animaux sont différents des noms de la viande issue de ces animaux ? Par exemple, on dit “cow” pour la vache et “beef” pour le bœuf ou “pig” pour le cochon et “pork” pour le porc. En fait, entre 1066 et 1399 (de Guillaume le Conquérant jusqu’à Henri IV) toute la noblesse anglaise parlait français, tandis que les paysans utilisaient le langage anglo-saxon. En conséquence, les animaux étaient élévés par les gens qui parlaient anglais mais ils étaient mangés par les gens qui parlaient français.
  • C’est bien connu que les anglais n’aiment pas trop les français. Par exemple, l’expression française “filer à l’anglaise” est une vengeance relativement récente vis-à-vis de l’expression anglaise qui veut dire exactement la même chose “to take French leave” (partir à la française).
  • Vous vous souvenez de ce que les profs nous disaient sur les articles en anglais ? Il ne faut jamais les utiliser avec les noms propres. C’est un mensonge ! Par exemple, “THE Jean Martin” veut dire LE “fameux” Jean Martin, alors que “a Jean Martin” signifie un quelconque Jean Martin.
  • Tout le monde croit à tort qu’en anglais on tutoie tout le temps la personne en disant “you” et que le pronom “vous” n’existe pas. Mais historiquement, “you” est le pronom de la deuxième personne du pluriel (vous) alors que la forme “thou/thee” (tu) n’est plus utilisée aujourd’hui.
  • N’oublie pas la prononciation. X au début des mots se prononce comme Z : xylophone — [zai-luh-fown], xenophobia — [zeh-nuh-fow-bee-uh]. Et d’ailleurs, le vrai nom de Xena, la guerrière se dit [zee-nuh] et non [kze-nuh].
  • La marque Nike a hérité son nom de la déesse Niké, Elle personnifie la Victoire et on la prononce en anglais [naɪki].
  • Parfois l’incohérence entre l’écriture et la prononciation anglaises réserve des surprises : les mots “though, rough, cough, through, bough, thorough” finissent avec les mêmes 4 lettres mais aucun parmi eux ne se prononce de la même manière.
  • Toi aussi tu te trompes chaque fois entre little / a little / few / a few ? J’ai une solution pour toi ! Les mots “little” et “few” veulent dire “très peu, pas suffisant” alors que “a little” et “a few” — “peu mais assez”. Il est plus simple de le mémoriser en comptant le nombre de lettres dans chaque mot : plus il y a de lettres dans le mot, plus la quantité qu’il indique est grande.
  • Parlant de faux-amis entre l’anglais et le français. Sympathy se traduit par “solidarité, compassion” et non “sympathie”, le mot “fabric” signifie un tissu mais pas une fabrique. Et en fait, “actually” veut dire “en fait” et n’a rien à voir avec “actuellement”.
  • L’anglais adore les mots composés, comme par exemple, Brunch = breakfast + lunch, smog = smoke + fog, Tanzania =Tanganyika + Zanzibar. Et une création plus récente : Megxit. C’est élégant, n’est-ce pas ?
  • Le mot “Dutch” est à la base de deux expressions assez intéressantes : “to go Dutch” ce qui veut dire “partager l’addition au restaurant” et “Dutch courage” qui signifie l’action de boire pour se donner du courage.
  • Aux États-Unis, le débardeur s’appelle “wife-beater” (celui qui frappe sa femme). Je crois que ce mot va bientôt être interdit par les militantes pour les droits de la femme. En Angleterre un débardeur se dit “vest”, alors qu’en Amérique du Nord “vest” est un gilet. Un gilet en Grande-Bretagne s’appelle “waistcoat”.
  • Les britanniques adorent les diminutifs : “wellies” pour dire Wellington boots ou “brolly” qui vient du mot “umbrella”. C’est surtout le cas des australiens qui disent “barbie” pour barbecue et “avo” pour avocat. “Veggies” à la place de “vegetables” c’est facile. D’ailleurs, il existe plein d’expressions en anglais pour dire “facile” : a piece of cake, easy-peasy lemon squeezy, duck soup et beaucoup d’autres.
  • Certains mots sont au pluriel, certains autres au singulier, mais comment comprendre la logique que “police” est au pluriel alors que “news” est toujours au singulier ? Il n’existe qu’une seule solution : d’apprendre ces mots par cœur.
  • Nous connaissons tous le mot “advice”. Mais le verbe conseiller “advise” se prononce avec un Z à la fin. La même règle est applicable aux exemples suivants : practice — to practise, relief — to relieve, belief — to believe, grief — to grieve.
  • À propos des verbes : en français on dit “je me sens mal” en utilisant le verbe pronominal “se sentir”. Si nous appliquons la même logique en anglais, le résultat serait assez drôle : “to feel myself” veut dire “se toucher”. Il vaut mieux utiliser le verb “feel” sans le pronom “myself”.

  • La seule ville au monde qui a un article devant est La Hays — The Hague. Comme en français, en fait.
  • Une astuce pour les débutants pour se souvenir de la différence entre “this” et “that”. This — ici, that — là-bas.
  • Un de mes étudiants a été très étonné après avoir lu la phrase “how to give a shot to a dog”. Il m’a demandé pourquoi quelqu’un voudrait donner de l’alcool à un chien. La plupart des mots anglais ont plusieurs significations et le mot “shot” en fait partie. Il signifie un coup, une photo, une injection et même un shooter d’alcool.
  • Personnellement, j’adore le verbe “to get”. Si tu as oublié un mot, utilise “to get”. Ça veut dire recevoir, atteindre, arriver, devenir, comprendre, acheter, punir, embêter et encore une centaine de verbes différents.
  • Sibling signifie une sœur, un frère ou n’importe quelle personne née des mêmes parents que les tiens.
  • Nous disons “c’est du chinois pour moi” alors que les anglais disent “it’s all Greek to me” (c’est du grec pour moi“. L’équivalent de l’expression “merde” que nous utilisons pour souhaiter bonne chance à un examen, est assez cruelle en anglais : ils disent “break a leg” (casse-toi une jambe).
  • Nous voyons d’habitude que l’adjectif “beautiful” est plutôt utilisé pour décrire une femme alors que “handsome” est plus utilisé pour les hommes. Cependant, si nous faisons attention aux détails, les femmes dans les livres de Jane Austen sont souvent décrites comme “handsome”.
  • En règle générale, un adverbe est un adjectif + le suffixe -ly (nice-nicely). Cependant, certains adjectifs anglais ont déjà un suffixe -ly : costly, friendly, lovely. Comment faire dans ce cas ? Ajouter “in a... manner”. Par exemple, “in a friendly manner” ou amicalement.
  • Nous avons l’habitude que “fine” veut dire “bien”. Mais ce mot signifie aussi “fin, pas épais”. Tout comme en français, en fait !
  • Les filles, si en Écosse quelqu’un s’adresse à vous en disant “hen” (poule), ne soyez pas offensées tout de suite. “Hen” est une manière de dire “ma chère” ou “ma belle” dans certains coins d’Angleterre.

Lequels de ces faits connaissais-tu déjà ? As-tu trouvé quelque chose de nouveau pour toi dans cet article ?