Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

20+ Situations de malentendus “catastrophiques” entre les chauffeurs de taxi et leurs passagers

1-2-
65k

Le métier de chauffeur de taxi n’est pas si ennuyeux qu’on ne le pense. De l’exterieur, on dirait qu’il accepte simplement la course et transporte des passagers à la destination demandée. Mais en réalité, il communique avec un si grand nombre de clients chaque jour : il est toujours à l’écoute. Il joue parfois un rôle de psychologue et a souvent un réel talent pour raconter des anecdotes. Plusieurs chauffeurs de taxi ont décidé de partager sur internet les histoires intéressantes qui leur sont arrivées au travail. Des passagers se souviennent aussi des épisodes comiques qui ont eu lieu pendant la course en taxi.

Sympa a choisi pour toi des anecdotes survenues entre des chauffeurs de taxi et leurs clients qui vont te faire sourire.

  • Une fois, j’emmenais une jeune fille assez bourrée. Elle s’est vite endormie sur le siège arrière et n’a pas vu qu’on avait pris le chemin à travers la zone industrielle et l’ancienne décharge avec des tas de déchets. Tout à coup, elle s’est réveillée, a regardé par la fenêtre et s’est mise à crier en panique : “Où sommes-nous ? Laissez-moi sortir !” Elle a fini par ouvrir la portière, sauter du véhicule en mouvement et s’échapper dans la forêt à proximité. Il m’a fallu 5 minutes pour réaliser ce qui s’était passé. Puis, j’ai contacté mon bureau par téléphone pour expliquer la situation. Et enfin, ma passagère est revenue de la forêt. Elle a dit :
    — Excusez-moi. Je n’ai jamais été sur ce chemin, j’ai eu peur qu’un fou ne m’ait enlevée. Dans la forêt, j’ai appelé ma sœur qui m’attend maintenant chez elle. Elle m’a conseillé de consulter les cartes Google Maps. L’ayant fait, j’ai tout compris. © AgaChel / pikabu

  • Une fois, j’ai dû emmener des passagers coréens. J’ai chargé leurs bagages dans le coffre, je les ai déposés tout près de l’entrée de l’hôtel et mon anglais était assez bon pour communiquer plus ou moins avec eux. Les Coréens me semblaient contents de la course. La moyenne des notes données par mes clients est de 4.9 étoiles. Et à ma grande surprise, les passagers coréens ne m’ont attribué qu’une étoile. Je me suis cassé la tête pour arriver à comprendre ce que j’avais fait ou dit de mal, quelle erreur j’avais commise. J’ai enfin demandé à mon amie qui avait étudié à l’unversité de Corée et qui était mariée à un Coréen de clarifier la situation. Elle m’a expliqué tout en riant que je n’avais rien fait du tout de mal, mais qu’en Corée du Sud, la note 1 est la meilleure. © marber / pikabu

  • Une fois, j’ai pris à bord un passager en état d’ivresse. Il s’est installé sur le siège arrière et s’est mis à embrasser le siège d’à côté en lui adressant des compliments pendant toute la course. Avant de sortir, il a essayé de réveiller son “cher” siège et de l’aider à descendre du taxi. Ce drôle d’homme n’a pas oublié de me laisser un bon pourboire. © BlazingHeart / reddit

  • Mon client le plus fou était sûr d’être poursuivi par quelqu’un et m’a dit de conduire autour de la ville 20 minutes pour échapper à la poursuite. J’ai fait un cercle et je suis revenu au point où j’avais pris cet homme bizarre. Le passager a regardé autour de lui et a m’a confié qu’on avait accompli la mission et qu’on était en toute sécurité. © Paullysongsmith / reddit

  • Une cliente m’a battu avec son sac parce qu’elle trouvait que je roulais trop vite. Elle criait tout le temps : “Je t’ai demandé de me déposer près de l’hôpital et toi, tu veux que je me retrouve à l’hôpital !” Un autre jour, un jeune homme a refusé de payer la course pour impressionner sa petite amie. Son effet a été raté parce que la jeune fille a sorti son porte-monnaie, a payé la course et a dit au jeune homme de ne plus lui téléphoner. © John Egan / quora

  • Mon père a travaillé comme chauffeur de taxi. Une fois, il a aperçu une petite chose énigmatique sur le nez d’une jeune cliente qui était assise sur le siège avant à côté de lui, mais il n’a pas osé regarder de plus près, ce serait impoli. Pendant leur course, papa entendait continuellement un sifflement périodique assez fort. Il pensait que c’était le moteur qui émettait ce type de sifflement et a arrêté la voiture inquiété par son état. Il s’est tourné vers sa passagère afin de s’excuser pour un arrêt et a compris ce qui était la source du bruit. La jeune fille portait un écarteur à la narine (c’est un des types de piercing), et chaque fois qu’elle respirait, l’air passait à travers l’écarteur et faisait du bruit. © deleted / reddit

  • L’histoire racontée par mon ami, chauffeur de taxi. Une fois, il a pris un passager très saoul qui se comportait visiblement avec nervosité. Mon ami expérimenté a prié son passager de payer d’avance. Le jeune homme n’avait qu’un billet de 50 euros, il l’a donné à mon ami. Quelques minutes plus tard, le client a commencé à s’agiter nerveusement, il avait certainement l’intention de faire quelque chose. Quand mon ami s’est arrêté au feu rouge, son passager est brusquement sorti du taxi et s’est échappé très content d’avoir eu une course gratuite. Cet idiot “rusé” a oublié qu’il avait laissé 50 euros comme acompte. © ShozOvr / reddit

  • C’était juste un jour de travail comme un autre. On a commandé une course avec une option “transport des animaux”. Une femme est montée dans le taxi. Comme elle était sans un animal, je lui ai demandé pourquoi elle avait ajouté cette option assez chère. La femme a expliqué qu’on devait aller récupérer son animal à une adresse indiquée et revenir ensuite chez elle. Imaginez ma surprise quand on a chargé un homme trop ivre au lieu d’un animal dans mon véhicule. La femme a dit que c’était son mari, il s’en est allé chercher de la bière le 28 décembre. Elle est arrivée à le retrouver chez une autre femme inconnue le 9 janvier. Je comprends bien l’option choisie. © RedMan86 / pikabu

  • Cette course m’a appris qu’il ne fallait pas juger quelqu’un sur son apparence. J’emmenais un vieux monsieur qui était habillé très pauvrement à mes yeux. Il a demandé combien ça coûtait d’aller à son hôtel. Je lui ai donné le prix le moins cher possible de 7 €. En chemin pour l’hôtel, mon passager a voulu savoir jusqu’à quelle heure j’allais travailler ce jour-là. J’ai dit que je travaillerai probablement jusqu’à 4 h du matin, parce que je voulais gagner 100 € au minimum. Monsieur a souri et m’a demandé : “Que feriez-vous, si vous aviez déjà 100 €”. J’ai répondu tristement : “J’irai rejoindre ma famille”. À destination, monsieur m’a donné un billet de 100 € et m’a serré la main en disant “Bonne nuit !” comme le font les gens très simples. © BostonCab / reddit

  • Pendant la course, le chauffeur de taxi a fait jouer les chansons du dessin animé “Le Roi Lion”. Outre la musique du film, j’ai eu le “plaisir” d’écouter l’enregistrement avec la réflexion du chauffeur sur la vie de Simba dans la jungle. Cette course en taxi a été très insolite. © Rascolito / reddit

  • C’était d’abord mon jour de travail typique, mais après, trois passagers chinois ont commandé une course. Le trajet était du supermarché au hammam. On était presque sur place, quand un Chinois m’a demandé d’arrêter la voiture, parce qu’il voulait descendre. Il est sorti, j’ai continué à conduire. J’ai déposé mes deux clients. J’ai vite pris une autre commande, à ma surprise là où je venais de laisser mon passager. Il s’est avéré que c’était encore lui qui avait fait cette commande. On est revenu au supermarché (ses amis y avaient laissé un paquet de produits), mon client chinois est reparti. Moi, je suis resté près du supermarché à attendre une nouvelle commande. Mon client suivant était mon vieux chinois qui venait de sortir du supermarché avec un paquet retrouvé. Quand il est monté dans la voiture, il m’a demandé : "Pourquoi il n’y a qu’un seul taxi dans une si grande ville? © Elizarovdale / pikabu

  • À l’époque où je prenais souvent le taxi pendant la nuit, j’ai remarqué une chose : les chauffeurs de taxi attendaient que j’entre dans mon immeuble avant de repartir. J’ai toujours pensé qu’ils le faisaient pour des raisons de sécurité. Il m’a fallu 3 ans pour comprendre qu’ils ne faisaient qu’attendre une nouvelle commande. © privately

  • Il était 1 heure du matin, je revenais chez moi en taxi. Le chauffeur était un homme assez âgé. D’habitude, je demande de me déposer non loin de la maison, parce qu’il n’est pas facile aux véhicules d’évoluer dans notre étroite ruelle. Mais cette fois-là, le chauffeur a réagi très bizarrement : “Vous êtes folle ou quoi ? On est en pleine nuit ! Il est trop dangereux de rentrer seule. Voilà qu’on est tout près de l’entrée... attendez... je vais vous éclairer la voie avec les feux de routes. Vous avez une fenêtre qui donne sur la rue ? Faites-moi signe du balcon quand vous serez chez vous. J’ai une petite-fille de votre âge, je m’inquiète pour vous comme si c’était elle !” Sans rien dire, je suis entrée chez moi éclairée par la lumière des phares et j’ai fait au revoir de la main à mon “nouveau papi” par la fenêtre . L’ayant vu, le chauffeur est reparti, et mon mari m’a posé beaucoup de questions après cette scène. © 2ruki2nogi / pikabu
  • Pendant la course, le chauffeur de taxi a décidé de partager sa “sagesse” :
    — On doit élever des filles correctement. Moi, j’ai interdit à tout le monde de dire à ma petite-fille qu’elle est belle. Ma femme a commis beaucoup de fautes, elle disait à notre fille que son but principal était d’épouser un homme, que rien ne comptait sauf cela, même les études et le travail. Et en conséquence, on a eu une fille qui n’avait aucune ambition et qui ne faisait qu’attendre son futur mari. J’ai compris qu’une fille ne doit pas penser à sa beauté, mais à ses études et à sa carrière. À propos, pourquoi tu ne possèdes pas ta propre voiture ?
    — Je n’en ai pas besoin.
    — Et ton mari ?
    — Je ne suis pas mariée.
    — Tu es trop belle pour rester célibataire.
    — J’ai bien fait mes études et j’ai beaucoup travaillé. J’ai confirmé votre théorie.
    Le chauffeur de taxi a gardé le silence quelque temps. Puis, il “s’est réveillé” et a ricané sans cesse jusqu’à l’arrivée au lieu de destination. Je me demande bien s’il dira un jour à sa petite-fille qu’elle est belle. © cathrine / pikabu

  • J’étais dans un taxi dont le chauffeur était de très bonne humeur : “J’aime bien mon travail ! Je suis mon propre patron, personne ne me dit quoi faire !” J’ai choisi ce moment idéal pour lui dire : “Tournez à gauche ici”. © Александр Егоров / twitter

  • C’est l’histoire racontée par un moniteur d’auto-école :
    “J’ai appelé le taxi pour me rendre enfin chez moi après une dure journée de travail. J’ai pris place sur le siège avant et j’ai dit au chauffeur machinalement :
    — Enclenchez la première vitesse, laissez remonter l’embrayage très doucement tout en donnant de l’accélération.
    Le chauffeur m’a regardé avec stupeur et a dit :
    — Ne vous inquiétez pas, j’ai déjà passé l’examen du permis de conduire”. © Bristel / pikabu

  • Il était 4 heures du matin. Il faisait nuit et il pleuvait à verse. J’ai pris le taxi, j’y suis monté, mais la voiture est restée sur place quelques minutes. J’ai regardé le chauffeur dans le rétroviseur et j’ai eu une belle peur ayant vu son sourire avec des dents de dracula. On a enfin démarré. Le portable du chauffeur a brusquement sonné, sa mélodie rappelait un gros rire de fantôme. Ayant décroché, le chauffeur a commencé à parler une langue inconnue. Puis, il a entamé la conversation sur ses passagers mystiques et les forces des ténèbres. L’ambiance effrayante s’accentuait de plus en plus. Par ailleurs, on roulait sur une route sombre sans éclairage. Tout à coup, le portable a sonné de nouveau, j’ai encore entendu ce gros rire impossible. J’ai failli sauter hors du taxi. © Arun D Pai / quora

  • Les transports en commun ont arrêté de circuler, il était déjà tard. Je n’avais que 5 euros dans ma poche, ce n’était pas assez pour revenir chez moi en taxi. Comme je suis un homme discret, je ne sais pas du tout négocier le prix. J’ai donc décidé d’essayer la tactique suivante : ne prononcer qu’une seule phrase “Je vais vous payer 5 euros”. J’attendais le taxi tout en répétant ma phrase “magique” : “Je vais vous payer 5 euros”. J’étais gelé et extenué quand une voiture s’est enfin arrêtée devant moi. J’avais toujours la même phrase dans ma tête. Le chauffeur a baissé la vitre, je me suis aporoché de lui. Notre dialogue a duré 4 secondes.
    Chauffeur : “Où va-t-on ?”
    Moi : (Je lui donne mon adresse)
    Chauffeur : “Ça va coûter 3 euros”.
    Moi : “Je vais vous payer 5 euros”.
    Chauffeur : “C’est parti !”
    J’ai payé 5 euros comme c’était prévu. © Gavrilamavr / pikabu

Et toi ? As-tu jamais eu des histoires amusantes arrivées pendant la course en taxi ? N’hésite pas à nous faire part de ton expérience dans les commentaires.

Photo de couverture privately
1-2-
65k