Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

23 tweets sur la vie au Japon du point de vue d’une étrangère

Il y a un an et demi, une jeune femme nommée Rina a trouvé du travail au Japon et s’est installée à Tokyo. Elle vit maintenant dans une petite ville. Sur son compte Twitter, elle raconte des choses qu’un touriste peut difficilement voir, surtout s’il ne connaît pas le japonais : de petits détails chaleureux de communication, des découvertes inattendues dans les magasins, et des nuances amusantes de la langue.

Sympa est tombé amoureux du Japon amical, accueillant et fascinant que Rina voit. Et on t’invite à le découvrir aussi.

  • Ce dont discutent les habitants d’un village japonais lors d’une réunion :
    1 Une famille d’immenses grenouilles mugissantes s’est installée dans une rizière, il est impossible de dormir avec leurs cris.
    2. La cuisine est trop petite, il est difficile de faire cuire du Kimchi (condiment lacto-fermenté d’origine coréenne composé traditionnellement de chou chinois, de daikon, de carottes et d’épices.)
    3. Un voleur de culottes de femmes est apparu dans le quartier. Comment faire sécher les vêtements ?
  • Dans le programme de la journée, il était écrit : “Comment demander aux grenouilles d’être plus calmes ? Il faut des idées. Apparemment, nous devrons trouver un traducteur pour la langue des grenouilles...”
  • A l’entrée de l’entreprise, il y a un panneau : “Disons non au bioterrorisme”. Et non, nous ne sommes pas pressés de combattre les terroristes internationaux : le bioterrorisme au Japon c’est aller travailler sans masque et éternuer sans se couvrir la bouche quand on a un rhume, ou encore aller au travail si on a la grippe.
  • Tous les camions de notre service logistique ont été bénis par un moine bouddhiste après les vacances du Nouvel An.
  • Mon travail est régi par bureau open-space, ce qui signifie que chaque mois, l’emplacement des bureaux dans chaque département change par tirage. Aujourd’hui, nous avons appris que le service technique a essayé de tricher pour se rapprocher du distributeur de confiseries à la pêche. Il n’y a que des hommes de plus de 40 ans.
  • Des nouvelles de mon service : parfois les patrons japonais ont une expression faciale très effrayante (concentrée) et les employés sont gênés ou ont peur de les approcher, alors ils ont mis un miroir dans leur bureau afin qu’ils puissent voir leurs expressions faciales et sourire un peu plus fréquemment.
  • Attention aux Japonais : dans mon travail, sur les portes des bureaux, il y a non seulement des inscriptions et des numéros d’identification, mais aussi des photos de différents animaux magnifiques : ratons laveurs, renards, chatons. Ainsi, les employés ayant un handicap mental peuvent s’orienter dans l’immeuble. On leur dit à l’avance quels animaux sont responsables de quelles choses (les employés ayant ces caractéristiques font généralement un travail simple, par exemple le jardinage).
  • Hier, j’ai oublié une veste avec un sac cassé à une station de métro alors que je sortais des choses de mon sac à dos. Je suis revenue, mais il avait disparu. Je me suis dit “ils l’ont volé” : il semble qu’au Japon ils volent aussi des choses ordinaires et bon marché. Ce matin, je suis revenue et je l’ai vue sur un banc avec une poche cousue et une note qui disait : “Faites plus attention !”
  • Je collectionne les grandes citations japonaises de motivation pour garder les salles de bains propres : elles te menacent du fait que “le Dieu des toilettes peut te regarder” ou encore “dans des toilettes sales tu ne peux même pas pleurer quand tu en as envie”.
  • A propos de la couleur locale et des raisons des retards de train :
    — Tokyo : suicide, chute accidentelle
    — Sapporo : tempête de neige, cerf et/ou ours sur les rails, basses températures provoquant l’arrêt des feux de circulation
  • En japonais, il y a un verbe merveilleux 惚れ直す (khorenaosu, “re-tomber amoureux”) : quand ton partenaire de longue date apparaît soudain sous un autre angle, infiniment doux ou superbe, et c’est comme s’il te donne un courant électrique et tu es envahi par Ie sentiment “Mais qu’est-ce que je l’aime !!”

  • Alors que l’on dit “un jeu d’enfant” dans le sens de “facile à faire”, au Japon on dit “manger des biscuits avec du thé” (お茶の子さいさい). “Défendre ma thèse pour moi, c’est comme manger des biscuits avec du thé !

  • Français : “Comment dit-on être alerte ?”
    Anglais : “Sois vigilant”
    Japonais : “Étaler les sourcils de salive (眉に唾を付けて)”.
    Autres langues : “Quoi ?”
    Japonais : Étale-les !

  • J’ai passé le point de non-retour d’une personne blanche en Asie : un petit garçon de la province de Chiba m’a fixée un long moment, puis il s’est caché derrière le dos de son père et a éclaté en sanglots. Le père, se penchant et s’excusant auprès de moi, lui a dit : “Ne t’inquiète pas, la dame vient juste d’ouvrir grand les yeux ! Ce n’est rien, ne t’en fais pas”.

Aimerais-tu visiter le Japon ou même y vivre ? Pour quelles raisons ? Dis-nous tout dans la section des commentaires ci-dessous.

Photo de couverture ferdalangurin / Twitter